Les utilisateurs de Lydia pourront bientôt payer via Samsung Pay

L’application française Lydia devient compatible avec Samsung Pay.

Après Apple Pay, la startup française Lydia signe également un partenariat avec Samsung Pay.

Actuellement, il est possible de faire des paiements sur le système NFC d’Apple en associant un compte sur Lydia. Et à partir du 28, il sera possible de faire la même chose sur Samsung Pay.

Un avantage pour les deux entreprises

Ce partenariat est bénéfique pour les deux parties. De son côté, le PDG de Lydia, Cyril Chiche, affirme que « Samsung Pay est le prolongement parfait pour Lydia ». En effet, après avoir reçu de l’argent via cette appli française, un utilisateur peut directement dépenser ce qu’il a reçu dans un magasin en utilisant Samsung Pay.

Et pour Samsung Pay, Lydia est un partenaire de plus. L’appli revendique plus d’un million d’utilisateurs dans l’Hexagone. Et ces personnes peuvent désormais facilement utiliser Samsung Pay. D’autre part, pour Laurent Moquet, le responsable de Samsung Pay en France, la clientèle de moins de 30 ans de Lydia « intéresse grandement » le géant coréen.

Pour utiliser Samsung Pay en France, il faut avoir un smartphone compatible et une banque compatible avec ce service (ou passer par les applications comme Lydia).

Le paiement mobile en France

Lancé en France cette année, le service de paiement mobile de Samsung est encore compatible avec peu de banques, en comparaison à la liste de celles qui supportent Apple Pay dans l’Hexagone. D’après Challenge.fr, pour le moment, seulement 50 000 personnes sont éligibles à Samsung Pay.

Sinon, on notera qu’un autre concurrent de ces services de paiement mobile devraient également arriver en France : Google Pay, la nouvelle marque qui remplace Android Pay et Google Wallet.

Quant à l’entreprise française Qwant, elle compte également se lancer dans le paiement mobile avec Qwant Pay afin de proposer un écosystème complet afin de mieux contrer Google.  

(Source)


Commenter

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.