Libération lance son application iPad le 3 juin en partenariat avec Diesel

L’application iPad de Libé va tourner au Diesel. C’est le partenariat quelque peu étonnant annoncé par Libération, qui lance demain 3 juin son application iPad sponsorisée par le parfum Fuel for Life de Diesel, ce qui permettra au célèbre quotidien de proposer une version numérique gratuite pendant un mois. L’application sponsorisée, voilà une bonne idée,

L’application iPad de Libé va tourner au Diesel. C’est le partenariat quelque peu étonnant annoncé par Libération, qui lance demain 3 juin son application iPad sponsorisée par le parfum Fuel for Life de Diesel, ce qui permettra au célèbre quotidien de proposer une version numérique gratuite pendant un mois.

libe_ipad

L’application sponsorisée, voilà une bonne idée, à laquelle j’avoue avoir aussi pensé pour trouver le financement en vue de développer une belle version iPad de Presse-citron. Libé l’a fait : à partir du 3 juin, les heureux possesseurs de la tablette à la Pomme[1] vont pouvoir lire leur canard préféré dans une application qui leur permettra de consulter Libération en journal numérique, enrichi avec de l’audio, de la vidéo, des liens et des photos.

Selon Ludovic Blecher, directeur des éditions électroniques de Libération, « le partenariat original avec Fuel for Life by Diesel va permettre de diffuser le plus largement l’application Libération et d’offrir chaque jour le journal numérique sur l’iPad. Il s’agit d’une double innovation, technologique et publicitaire, sur ce support extrêmement prometteur en termes de développements éditoriaux et commerciaux ».

Si vous voulez profiter pendant quelques semaines de l’application Libération gratuitement il ne faudra pas craindre de sentir le mazout : pendant la semaine de lancement,  Fuel for Life by Diesel occupera l’intégralité des espaces publicitaires de l’application par des annonces interactives dans le journal numérique.

Quant à l’application, il faut s’attendre à une réalisation de qualité, à l’image de ce que nous a déjà proposé Libé avec son application iPhone, avec des caractéristiques communes :

– Libé en format numérique disponible à partir de la veille à minuit avant même sa sortie en kiosque
– Les infos de dernière minute en temps réel
– Les articles enrichis : un pictogramme indique aux lecteurs la présence sur l’article d’une vidéo, d’une galerie photo ou d’une mise à jour de l’info pour enrichir le journal en temps réel
– Les éditions téléchargées sur l’iPad restent accessible même hors connexion
– Les archives Libération depuis juin 2009

Pour voir à quoi va ressembler l’application, c’est par ici : http://www.liberation.fr/ipad

Dès demain je fais le plein.

[1] peut-être que LG va sortir une tablette Chocolate ?


Nos dernières vidéos

13 commentaires

  1. Pingback: Tweets that mention Libération lance son application iPad le 3 juin en partenariat avec Diesel -- Topsy.com

  2. C’est incroyable. Je suis consterné par la Presse française!

    L’iPad, c’est une formidable possibilité pour repenser la manière de naviguer, de partager et d’avoir, en plus du format papier, des vidéos, de la musique, ou je ne sais quoi d’autre !

    A la place, après Le Monde et L’équipe, c’est Libération qui nous pond son PDF pour iPad…

    C’est si compliqué que sa de travailler un peu l’interface ? Surtout que tout est déjà prémâché sur l’iPad !

    Soit les prestataires ont pris la Presse pour des cons, soit il y a vraiment un gros problème de créativité chez eux !

  3. Quelle déception, une succession de pages inertes, à part un zoom sur l’article sélectionné.
    Prendre exemple sur le NWT ou au moins sur ParisMatch…
    Non, cela ne me donne pas envie de m’abonner, j’ai l’impression de lire les pages scannées du journal papier.
    Certes, le contenu est primordial, mais la forme doit profiter des superbes possibilités de cet outil qu’est lIpad. Liberation ne nous propose là qu’une photocopie du journal papier.

  4. Hello Eric

    Effectivement, l’appli est déjà dispo et elle est … comment dire … tu vois ce que pourrait donner un journal scanné et envoyé sur l’iPad ?

    C’est un peu le gout qu’elle laisse.

    Pour l’instant c’est gratuit, jusqu’au 28 juin après faudra payer, en espérant que d’ici là, cette application ressemble à une VRAI application.

    Je l’ai télécharger puis … virer tout simplement

    • Eric

      @Philippe : bah c’est idem pour Le Figaro, L’Equipe et Le Monde mais je trouve déjà pas mal de pouvoir télécharger mes journaux d’un clic et de les lire n’importe-où. Maintenant c’est sûr qu’on est très loin de l’expérience WSJ, NYT ou Wired…

  5. Libération est une arnaque pour bobos, comme rue89 et consorts… financée par la famille Rotschild, qui affiche de la pub pour Total et autres boîtes du CAC40 tout en se prétendant de gauche…
    Gauchiste, aujourd’hui, ça veut dire cible marketing pour journaleux malhonnêtes. Pas plus.

  6. Après j’ai déjà participé au débat sur mac4ever : Paris Match et Wired sont des hebdos / mensuels.. Libé est un quotidien c’est pas la même mécanique.. Comem je l’ai dit sur l’autre site ils feraient mieux de s’inspirer de USA Today et faire une appli « site »

  7. […] This post was mentioned on Twitter by Eric, Ludovic Bostral, L’Echo du web, PUBLIC ACTIF!, Clément Buée and others. Clément Buée said: RT @pressecitron Libération lance son application iPad le 3 juin en partenariat avec Diesel http://goo.gl/fb/6pD3Q […]

  8. […] This post was mentioned on Twitter by Eric, Ludovic Bostral, L’Echo du web, PUBLIC ACTIF!, Clément Buée and others. Clément Buée said: RT @pressecitron Libération lance son application iPad le 3 juin en partenariat avec Diesel http://goo.gl/fb/6pD3Q […]

  9. j’ai passé un peu de temps pour un client a « auditer » les quelques sites iPad et effectivement c’est pour l’instant un peu décevant, beaucoup utilisent le PDF de la page journal comme matière première

    http://www.360emedia.fr/2010/0.....du-boulot/

    par contre, là c’est mon ressenti personnel, mais lorsque certains, le Figaro par ex, font un travail de mise en page à part entière, j’ai vraiment l’impression d’être plus sur un site Web qu’en train de lire un journal ; alors que, si j’achète un iPad, c’est vraiment pour retrouver les sensations du journal papier.

    Le vrai truc à venir, c’est donc plutôt d’avoir des « backoffice » qui soient capable de s’adapter au process de fabrication d’un journal (et dieu sait qu’ils sont difficiles à faire bouger) pour y intégrer une branche d’authoring « tablette ». Et il manque aussi des framework permettant de concilier « planche à la PDF » et interactivité (c’est pour l’instant assez frustre). Bref, le meilleur est à venir 😉

  10. Il ne faut pas oublier Dismoioù sur iPad qui annonce plein de nouveautés !

    – Nouvelle navigation
    – Trouvez la position de vos amis
    – Comptes multi-plateformes

    Je vous conseille de l’installer et de la tester sur votre blog : http://dismoiou.fr/mobile

  11. En lisant le titre « l’application ipad va tourner au diesel » je me suis bien demandé de quoi il s’agissait 🙂

    Je suis content de voir que la presse prend ses marques sur ces nouveaux supports comme l’ipad qui est vraiment une révolution pour la consommation d’informations !

    J’espère bientôt l’application ipad Presse Citron 😉

    Bonne continuation !

Répondre