L’invention qui va changer la vie de tous ceux qui portent lunettes de lecture

Souffrant de presbytie, il a créé des lunettes avec autofocus, grâce à des lentilles liquides qui changent de distance focale.

Carlos Mastrangelo, à droite, et Nazmul Hasan. Crédit : Dan Hixson/University of Utah

Comme des milliards de personnes âgées de plus de 40 ans dans le monde, le professeur Carlos Mastrangelo souffre de presbytie. Normalement, l’œil humain a des lentilles qui s’ajustent en fonction de la distance des objets regardés. Mais avec l’âge, cette faculté disparaît. On doit alors soit porter des lunettes bifocaux, soit avoir deux paires différentes qu’on échange régulièrement en fonction de l’activité que l’on fait (par exemple : une paire pour lire et une paire pour conduire).

Carlos Mastrangelo se serait toujours demandé pourquoi il est traité avec une « technologie développée par Benjamin Franklin » alors qu’il « ne vit pas au 18ème siècle ».

Avec son collègue Nazmul Hasan, à l’University of Utah, il a donc dirigé des travaux qui ont conduit à la création d’une paire de lunettes capable de se focaliser en temps réels sur l’objet qui est regardé. « La plupart des gens qui ont des lunettes de lecture doivent les mettre et les retirer tout le temps, explique le professeur. Vous n’avez plus à le faire. Vous mettez celles-ci, et c’est toujours clair ».

Pour créer cet effet d’autofocus qui pourrait changer la vie de milliards de personnes, les chercheurs ont développé des lentilles à base de glycérine (un liquide transparent) enfermées dans des membranes flexibles. Des actuateurs mécaniques exercent une pression ou relâchent les membranes. Et cela a pour effet de faire varier la courbure de la lentille liquide, donc sa distance focale.

Les chercheurs ont également mis un capteur à infrarouge sur le pont des verres. Celui-ci calcule la distance de l’objet regardé et grâce à cette information, les lunettes s’adaptent en temps réels.

Selon Nazmul Hasan, le prototype actuel est capable de changer le focus d’un objet à un autre en moins de 14 millisecondes. La batterie, quant à elle, dure 24 heures.

Une application pour régler ses lunettes

Avant de porter les lunettes, l’utilisateur doit d’abord les connecter à un smartphone via Bluetooth. Il saisit les informations de son ordonnance pour que celles-ci soient prises en compte par l’actuateur. Et si autrefois, il fallait changer de paires de lunettes, avec celles-ci, il suffira de modifier des paramètres sur un écran.

Pour le moment, le prototype, qui a été récemment présenté au CES de Las Vegas, n’est pas très esthétique. Mais les chercheurs essaient déjà de rendre ces lunettes plus légères et plus petites.

Des modèles plus commercialisables pourraient arriver sur le marché dans trois ans et une entreprise baptisée Sharpeyes a même déjà été fondée en vue de cette commercialisation.

(Source)


Nos dernières vidéos

Répondre