Lollipop progresse, mais KitKat continue de régner en maître sur l’écosystème Android

Google vient de mettre à jour ses statistiques. Lollipop commence enfin à trouver sa place sur le marché.

Parts de marché Lollipop mai 2015

Lollipop a encore du chemin à faire.

Android est à l’heure actuelle la plateforme la plus utilisée au monde. D’après une des dernières études de Strategy Analytics(*), elle détiendrait à elle seule plus de 80% de parts de marché. iOS arriverait en seconde position (15%), suivi par Windows Phone (3%).

Ces résultats n’ont rien de surprenants, bien sûr. La plateforme de Google a un atout de taille sur ses concurrents : elle est utilisée par plusieurs constructeurs différents. Et entre Samsung, Xiaomi, Huawei, Sony ou même LG, on peut dire qu’elle a de quoi faire.

Lollipop arrive derrière KitKat et Jelly Bean

Google peut se frotter les mains, bien sûr, mais tout n’est pas rose pour autant et Android est ainsi confronté à problème de taille depuis plusieurs années : la fragmentation. Le géant a cependant toujours joué la carte de la transparence et il publie fréquemment des chiffres sur son tableau de bord.

Il vient justement de les mettre à jour, avec de bonnes nouvelles dans le lot.

Si l’on en croit les tableaux et les graphiques présents sur cette page, alors Lollipop serait à présent installé sur 9,7% des terminaux propulsés par Android.

Pas mal, bien sûr, mais KitKat règnerait encore en maître sur le marché avec 39,8% de parts.

Jelly Bean ne serait pas en reste non plus. En cumulant toutes ses versions, la plateforme talonnerait de près son successeur et elle serait ainsi installée sur 39,2% de nos terminaux.

Ice Cream Sandwich arriverait loin derrière, au coude à coude avec Gingerbread. Avec 5,3% pour le premier et 5,7% pour le second.

Que peut-on en déduire ? Tout simplement que Lollipop a encore du boulot devant lui. Tout le problème étant que son successeur ne devrait pas tarder à montrer le bout de son nez.

Notez pour finir que ces données ont été collectées sur le Play Store, et sur une période de sept jours.

* : L’étude a été publiée en janvier dernier. Les chiffres portent sur toute l’année 2014 et le rapport est disponible à cette adresse.


Nos dernières vidéos

6 commentaires

  1. Pingback: Lollipop progresse, mais KitKat continue de régner en maître sur l’écosystème Android | Global Media Groupe

  2. « Google (…) est ainsi confronté à problème de taille depuis plusieurs années : la fragmentation. »

    En quoi cela est-il un problème ?

    J’ai développé une appli qui fonctionne parfaitement à partir de Android 2.3, cela ne m’a causé aucun problème.
    De plus à peine 1% des téléchargements de mon app viennent de versions = , il n’y a donc aucun problème !

  3. Ah ces indécrottables Android fanboys qui nient l’évidence de la fragmentation en continuant à prétendre que ce n’est pas un problème 🙂 Il n’y a pire aveugle que celui qui ne veut pas voir…

  4. @FANBOILLE: et non, la fragmentation n’est pas un problème, à moins que le fait de ne pas disposer des derniers raffinements visuels ne soit un vrai problème pour toi.
    Car les vrais mise-à-jour reposent sur:
    – les Google Services, qui sont MaJ constamment sans distinction de version d’OS: ils permettent d’avoir les toutes dernières fonctionnalités sans avoir besoin de MaJ de l’OS (un exemple récent: le smart unlock).
    – les applications Google sur le play store, qui sont elles aussi MaJ sans arrêt.
    – les librairies graphiques, indépendantes de l’OS, qui permettent aux dev de faire migrer leurs applications sur les nouveaux guidelines (par exemple Material Design) sans pour autant être sur Android 5.

    Moralité: quand on prend la peine de se moquer du commentaire d’un développeur (qui doit plus en connaitre que toi sur ce point), on se renseigne un peu avant, ça évite de passer pour un rigolo.

  5. Pingback: Quand Microsoft s’attaque au système de mise à jour d’Android

  6. Pingback: Lollipop commence enfin à trouver sa place sur le marché

Répondre