Connect with us

Actualités

Loot Boxes : jeu vidéo ou jeu d’argent ? Les frontières s’estompent…

Un grand nombre de jeux vidéo gratuits n’hésitent pas à laisser fuiter régulièrement leur chiffre d’affaires pour alimenter le buzz autour de leurs titres et pour démontrer à ceux qui hésitent à mettre la main aux portefeuilles qu’ils peuvent dépenser en toute confiance puisque des millions l’ont fait avant eux. Ils proposent de plus en plus des Loot Boxes pour générer des profits, mais cette popularité à aussi attirer l’attention des autorités et des régulateurs de nombreux pays. Certaines choses pourraient changer prochainement…

Il y a

le

Les Loot Boxes à la limite du jeu d'argent

Loin derrière l’actualité médiatique des jeux vidéo, un débat de fond se trame en coulisse concernant le phénomène des Loot Boxes. Depuis quelques années ce phénomène engendre une vraie popularité autour des jeux les proposant. Les Loot Boxes sont ces caisses de butin aléatoire que l’on peut obtenir en déboursant de l’argent. Certains y voient une dérive des jeux de hasard ou des jeux d’argent puisque certains objets gagnés de la sorte peuvent aussi être échangés ou vendus.

La frontière entre le jeu d’argent et le jeu vidéo est de plus en plus mince

Plusieurs régulateurs issus de 15 pays européens, ainsi que celui de l’État de Washington ont débattu de la question et décidé de signer une déclaration, visant à initier un profond débat avec les éditeurs de jeux vidéo pour maintenir une vraie frontière entre les jeux vidéo et les jeux d’argent, sans quoi il faudra sanctionner. Les 15 pays à se préoccuper de cette tendance sont : la France, l’Espagne, le Royaume-Uni, les Pays-Bas, la Pologne, le Portugal, la Norvège, l’Autriche, Malte, Jersey, l’Irlande, la Lettonie, la République Tchèque, l’Île de Man et Gibraltar.

L’ARJEL (l’Autorité de régulation des jeux en ligne) a expliqué : « que l’introduction de la dimension monétaire dans les jeux dits sociaux ou gratuits et dans les jeux vidéo, peut porter atteinte aux principes communs qui fondent la régulation des jeux d’argent et en particulier la protection des consommateurs et l’interdiction du jeu des mineurs ».

> Lire aussi :  Il y a un menu caché sur la PlayStation Classic, avec de belles surprises

L’ensemble des acteurs présents lors de cette réunion s’est entendu pour « analyser minutieusement les caractéristiques des jeux vidéo et des jeux sociaux ». Ils souhaitent la mise en place de « l’ouverture d’un dialogue constructif avec l’industrie et les plateformes de jeux et à une sensibilisation des consommateurs et des parents ».

La menace qui plane sur l’industrie du jeu vidéo, concernant ce point n’est pas négligeable, car les Loot Boxes pourraient les contraindre à respecter la législation sur les jeux d’argent, ce qui implique l’interdiction aux mineurs par exemple… Une vaste partie du public auxquels sont justement destinés ces jeux. De plus, les régulateurs ont à leur disposition une large palette de sanctions pour faire rentrer les éditeurs de jeux vidéo dans le droit chemin, avant que la frontière entre jeu vidéo et jeu d’argent n’existe plus. La commission a d’ailleurs mis l’accent sur cet aspect, en rappelant : « chaque régulateur de jeux d’argent se réserve le droit d’user des pouvoirs que lui confère son cadre national de régulation ».

> Lire aussi :  L'auteur de The Witcher veut 14 millions !

Agir avant des sanctions, les éditeurs sont prévenus

L’ensemble des régulateurs a donc convenu : « nous nous engageons aujourd’hui à travailler ensemble pour analyser minutieusement les caractéristiques des jeux vidéo et des jeux sociaux […] et d’assurer une mise en œuvre justifiée et efficiente de nos lois et régulations nationales », ajoutant : « Nous pensons qu’il sera de l’intérêt de ces opérateurs, dont les plateformes de jeu suscitent des préoccupations, de dialoguer avec les autorités de régulation afin de développer des solutions ».

Le débat qui s’est ouvert en ce début de semaine semble prioritaire pour protéger les consommateurs et notamment les mineurs, puisque prochainement se tiendra le Forum Européen des Régulateurs de Jeux d’argent, le 28 septembre et un colloque se déroulera à Bordeaux fin mars pour aborder la notion des jeux d’argent. La poule aux œufs d’or de certains éditeurs de jeux vidéo semblent être dans le collimateur des autorités.

Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dernières news

Les bons plans

Les tests