Louis(e), première série avec une héroïne transgenre en France

La première chaîne française innove. Pour la première fois à la télévision française, l’héroïne principale d’une série est une transsexuelle. Même si le personnage est joué par une femme, c’est un premier pas inattendu.  Louis devenu Louis(e) Le jour de l’anniversaire de son fils, Agnès découvre que la belle voisine qui a emménagée en face

La première chaîne française innove. Pour la première fois à la télévision française, l’héroïne principale d’une série est une transsexuelle. Même si le personnage est joué par une femme, c’est un premier pas inattendu. 

Louis devenu Louis(e)

Le jour de l’anniversaire de son fils, Agnès découvre que la belle voisine qui a emménagée en face de chez elle n’est autre que son ex-mari parti 7 ans plus tôt. Louis devenu Louis(e) (jouée par Claire Nebout) souhaite renouer avec sa famille. Au casting on retrouve aussi  Helena Noguerra et Jean-Michel Tinivelli.

Bien entendu, et c’est là le cœur de l’histoire, Louise devra affronter les réactions négatives, les brimades et la trans-phobie des proches et des voisins. C’est la première fois qu’une thématique pareille est abordée comme l’intrigue principale d’une série en France.

Louis(e) un pari risqué pour TF1

Comme le souligne le site LGBT Têtu, c’est un pari risqué pour TF1. Le premier écueil est le nom même de la série comme l’explique le médi.  « Alors que l’évocation du genre opposé au genre vécu est source de souffrance et de discrimination pour les personnes trans, la nouvelle série TF1 met les pieds dans le plat en rappelant le prénom de naissance du personnage principal ».

Mais le plus problématique est peut-être d’avoir choisi une actrice née femme et pas une transsexuelle. En comparaison, les séries américaines Orange is the New Black et Sense8, avaient elles castées des transexuelles. Claire Nebout semble être consciente du challenge qui l’attend. « J’ai pris comme un compliment qu’on me le propose. (…) La transsexualité reste encore en France un sujet tabou qui peut effrayer. Lui apporter de la visibilité peut peut-être permettre une évolution des mentalités. »

Rendez-vous le 6 mars pour savoir ce que vaut vraiment la nouvelle série de TF1. La chaîne diffusera le double épisode pilote à partir de 21h. 


Nos dernières vidéos

Répondre