L’USB Type-C peut maintenant remplacer la prise jack

A l’instar d’Apple, de nombreux fabricants de smartphones Android devraient également se débarrasser de la prise jack, grâce à l’USB Type-C.

un-cable-usb-type-c

Il y a quelques semaines, Apple a dévoilé les iPhone 7 et iPhone 7 Plus. Et si ceux-ci ressemblent assez à leurs prédécesseurs, ils ont aussi une différence fondamentale : ils n’ont plus de prise jack. En effet, Apple a décidé de ne plus utiliser cette technologie vieillissante, au profit de son port Lightning.

Et si vous pensez que les concurrents d’Apple qui utilisent le système d’exploitation Android ne vont pas suivre les traces de la firme de Cupertino, vous vous trompez certainement. En effet, désormais, il sera possible pour ces constructeurs d’utiliser le connecteur USB Type-C comme prise pour le son et donc se passer de la prise jack.

Le site PC World révèle en effet que l’USB Implementers Forum, le groupe qui se charge des spécifications des connecteurs USB, vient d’annoncer de nouvelles spécifications appelées « USB Audio Device Class 3.0 ».

En substance, ces spécifications définissent comment le son doit passer par le connecteur. Le groupe explique qu’elles ont été créées pour tous les usages, incluant les smartphones, les casques et mêmes le domaine de la réalité virtuelle.

L’un des avantages pour les constructeurs est qu’en se passant de la prise jack au profit de l’USB Type-C, ceux-ci pourront économiser de l’espace et créer des smartphones plus fins. Sinon, il serait également plus facile de concevoir des smartphones résistants à l’eau en utilisant cette technologie.

Il y a quelques mois, Intel avait déjà vanté les mérites de l’USB Type-C comme remplacement de la prise jack. Et parmi les avantages cités, il y a le fait que les développeurs d’applications devraient également être en mesure de proposer de nouvelles fonctionnalités liées au son grâce à l’USB Type-C.

(Source)


Nos dernières vidéos

7 commentaires

  1. Les prises jack et C-Inch existent depuis que je suis né.

    Avec ça, on branche tout sur tout : ma télé toute neuve sur mon très vieil ampli.
    Je peux brancher mon casque sur : mon téléphone d’il y a 3 ans, ma tablette toute neuve, ma vieille chaîne stéréo, mon piano numérique etc.

    Et les fabriquant d’informatique sont arrivé 🙁

    Une nouvelle prise tous les 2 ans.
    Obligation de racheter les périphériques ou d’empiler les adaptateurs.
    Mon PC a des prise USB de PC, mon téléphone un mirco-usb, ma tablette un type-C: facile de faire communiquer tout cela.

    Certes, il y a le sans fil. Mais quand je vois les oreillettes Apple, je me dis que rien qu’en les regardant, je les ai déjà perdu. On échange les joies du perpétuel démélage au joie du perpétuel manque de charge (qu arrive , par définition, toujours au mauvais moment).
    Et les normes sans fils bougent elles aussi à vitesse grand V.

    A quoi bon acheter du haut de gamme : il sera obsolète dans 2 ans.

    Quant à la finesse des téléphones, lançon un vote. Vous préférez :
    – un téléphone un poil plus épais qui tient la charge et compatible avec votre matériel existant
    ou
    – un téléphone ultra fragile (mince, je voulais dire ultra fin) qui vous oblige à tout racheter.

    L’objectivité de cette alternative vous fera comprendre que pour moi le choix est fait : l’absence de jack sera un caractère d’exclusion dans le choix de mon prochain téléphone.

  2. Brancher un casque USB sur une smartphone est possible depuis longtemps (même pour un casque avec micro) je le fais sur mon Galaxy S5 sans problème par exemple, il n’y a donc rien de nouveau.

    Si la norme USB Audio Device Class qui passe de la version 2.0 datant de 2008 à la version 3.0 il ne faut pas confondre la partie logique audio, la couche transport/gestion USB 3.1 et la connectique physique du connecteur USB Type-C.

    Sans compter aussi l’évolution de la norme BADD (Basic Audio Device Definition) qui est passée directement de la 1.0 datant de 2009 à la 3.0 ce mois-ci qui est un sous ensemble de l’ADC 3.0 (du coup tout est en 3.0 c’est plus simple) et qui traite des périphériques audio USB et de leur possibilités en temps que contrôleurs.

    Pour résumer on a en gros l’ADC 3.0 qui va transiter en USB 3.1 dans une connectique physique USB-C pour atteindre un appareil audio dont le type sera identifié (micro, haut-parleur, haut-parleur de téléphone, casque) et géré en conséquence grâce au BADD.

    Pour ce qui est de la norme physique l’info n’est pas encore disponible dans la documentation dont l’appendix C indique :

    C USB Type-C Digital Audio
    This appendix is reserved for the future definition of the USB Type-C Digital Audio support.

    Et voici la liste des changements ADC 3.0 mais celle-ci ne parlera pas à grand-monde :

    Retirés :
    • Dolby Processing Unit removed
    • Encoder and Decoder support removed
    • Copy protection (S/PDIF-style) removed
    • bmAttributes (MaxPacketsOnly bit) field in class-specific isochronous endpoint descriptor removed
    • Type II and Extended Type II Audio Data Formats removed

    Ajoutés :
    • New Power Domains
    • New Multi-Function Processing Unit
    • Additional Type III formats introduced
    • New Cluster descriptor
    • New Extended Terminal descriptor
    • New Connectors descriptor
    • Layout of all class-specific descriptors has changed
    • New class-specific String descriptors
    • New High Capability descriptors
    • Additional sources for interrupts
    • Provides for backward compatibility, using multiple Configuration descriptors
    • Support for LPM/L1
    • Mandated support for BADD on each ADC3.0 compliant device

  3. Il faut arrêté cette stupide guerre contre le jack.
    Apple ne l’a viré juste pour crée des écouteurs hors de prix à 70€! (alors que 10 balles ont à un écouteur jack décent)

    De plus les écouteurs fonctionne grâce à des electro-aimant fonctionnant en analogique .
    Les fameux écouteurs et autre casques « numérique » fonctionne de la même manière (à l’exception que ils ont un composant qui transforme le signal numérique en analogique ) sauf qu’il sont plus chère, et les version 1er prix ont un son de moins bon que leurs équivalent analogique.

    Quant ont parle de faire des smartphone plus fin avec cet technologie, j’ai l’impression que c’est une blague
    , car les smartphone sont déjà fragile, alors pour 1-2 millimètre de plus avec le jack, je vois pas en quoi c’est un problème (ça même le mérite avec ces millimètres de plus de les rendre plus robustes )

  4. Beaucoup de gens ont l’air d’être vraiment attachés à la prise jack. Perso, je m’en fiche totalement à partir du moment où se qui remplacera ce système fonctionne bien. Et je suppose qu’on trouvera rapidement un adaptateur usb-c/jack histoire de pas perdre nos ancien équipements (qui parfois coutaient chers..)

  5. Si cela peux faire gagner de la place pour d’autres composants ou des smartphones plus fins, pourquoi pas.

    MAIS les batteries devraient suivre un peu mieux avant tout. En faisant cela, on dit adieu à la recharge et l’écoute simultanée sauf si on possède un casque BT.

    Dans le train/avion, se serait donc, Écouter ou charger, il faut se priver.

  6. Apple rend depuis toujours les équipements obsolètes pour en vendre de nouveau. C’est hélas une expression très perverse du capitalisme. il a commencé dans les années 1980 en vendant ses premiers mac qui étaient volontairement incompatibles avec les robustes (et performants pour l’époque) Apple II. Cette politique visant à faire acheter sans arrêt de nouveaux équipements n »est donc pas nouvelle hélas mais elle a eu pour conséquence que je n’ai jamais plus rien racheté de cette marque.

    • Il y a eu en effet une rupture totale entre Apple II/IIe/IIc et MacOS, mais d’un autre côté les utilisateurs y ont gagné un système 100% graphique, et aussi du fait que le processeur était radicalement différent empêchant toute compatibilité pour les programmes natifs binaires (et à l’époque on parlait pas vraiment d’émulation dans le grand public) ce qui n’a pas été le cas sur PC dont les processeurs x86 sont restés compatibles en ascendance, mais d’un autre côté on a continué à se traîner des applis MSDOS pendant encore des années après la sortie de Windows, sans compter les limitations techniques que cela a imposé car Windows n’a pendant longtemps été qu’une surcouche de MSDOS.

Send this to a friend