Et le Lumière fut

Au cas où vous ne le sauriez pas, Lyon n’est pas seulement la ville des soyeux, du saucisson, de Presse-citron et de la meilleure équipe de foot du monde. C’est aussi la ville où est né le cinématographe, incarné par les frères Lumière, qui portaient quand même sacrément bien leur nom n’est-ce pas. Or –

Au cas où vous ne le sauriez pas, Lyon n’est pas seulement la ville des soyeux, du saucisson, de Presse-citron et de la meilleure équipe de foot du monde. C’est aussi la ville où est né le cinématographe, incarné par les frères Lumière, qui portaient quand même sacrément bien leur nom n’est-ce pas.

Or – la vie est mal faite parfois – la ville qui inventa le cinéma ne possédait jusqu’à cette année même pas de festival digne de ce nom, alors que le directeur de l’Institut Lumière de Lyon, Thierry Frémaux, est aussi le délégué général du Festival de Cannes. On est comme ça à Lyon : discrets et modestes. On laisse les paillettes aux autres et on garde le graton pour nous.

lumiere01

Mais tout change ! Ce vide festivalier sera comblé à partir de cet automne puisque la ville inaugurera la première édition du Grand Lyon Film Festival Lumière 2009 qui se tiendra du 13 au 18 octobre dans la capitale des goals Gaules, avec là encore Thierry Frémaux aux manettes.

Grand Lyon Film Festival sera un festival d’un genre un peu particulier, puisque, à l’inverse d’un Deauville ou Cannes, il ne se tiendra pas en un seul et unique lieu, mais sera réparti dans l’ensemble des salles des 57 communes que comprend l’agglomération lyonnaise. Autres particularités, liées au caractère « historique » du cinéma à Lyon : pas de nouveaux films, pas de compétition, pas d’avant-premières, mais une manifestation en forme d’hommage aux grands du cinéma. Une sorte de Ciné-club ou de Cinéma cinémas géant.

Cette première édition aura pour thème principal une rétrospective de la carrière de Sergio Leone, avect Clint Eastwood en invité d’honneur s’il vous plait quand même. Je ne sais pas si vous avez remarqué mais dans les raouts français de cinoche (Cannes, Deauville, Césars…) il y a toujours un Clint Eastwood qui passe par là. Francophile, Inspecteur Harry, assurément. Et pour clôturer la semaine, qui proposera aussi une rétro Don Siegel, la Halle Tony Garnier proposera la version restaurée et intégrale de Le bon, la brute et le truand.

Lyon Film festival Lumière 2009

Je ne sais pas s’il faut se réjouir d’un festival qui lorgne plutôt sur le passé que sur le présent ou l’avenir (même si les technologies les plus pointues sont mises en œuvre pour assurer la restauration des films présentés), mais au moins le pitch est clair et le parti-pris original. Lyon Film Festival n’est pas un festival de cinéma comme les autres : c’est avant tout un festival pour les cinéphiles, et c’est certainement à ce prix qu’il fera sa place sous les projecteurs médiatiques.

Tu fais quoi du 13 au 18 octobre ? J’ai cinoche. A Lyon. Viendez nombreux, même si vous n’êtes pas de Lyon, on se serrera un peu pour vous faire de la place.

Tous les détails sur le site officiel du festival : http://www.lumiere2009.org/


Nos dernières vidéos

21 commentaires

  1. Enfin les frères lumières peuvent dormir ce soir. « Leur » ville ne les a pas oubliés. Du grand spectacle je l’espère, maintenant et à venir.
    Merci lyon.
    Le plus lyonnais des moulinois.

  2. La ville des lumière c’est La Ciotat, là où ils avaient leur résidence secondaire, le palais lumière, et c’est également là où ils ont tourné l’entrée en gare du train de La Ciotat, L’arroseur arrosé..

    Le premier Cinéma (à vérifier), l’Eden, se trouve également à La Ciotat.

    Bref, tout sa pour dire que c’est là où j’habite 😀

  3. Et oui, venez nombreux nous voir dans la plus belle ville du monde (du moins pour moi) !

    Par contre pour l’équipe de foot, je ne suis pas sur… Mais par contre Eric, j’adore tes petites allusions footballistiques dans cet article.
    Tu étais à Gerland hier soir ?

  4. Moi j’ai des places pour la soirée de clôture, j’espère que l’ami Clint viendra s’assoir à côté de moi dans la salle (il l’avait déjà fait ça en 2007 !)

  5. Effectivement, le berceau du cinéma n’est pas Lyon, mais La Ciotat ds les Bouches du Rhône.

  6. Pour ce qui est de Clint, nous lui avons consacré un site (quasi officiel) : http://eastwoodclint.free.fr et un forum associé où se retrouvent tous les clintophiles !
    Et soyez sûrs que nous serons à Lyon du 13 au 18…et nous aussi nous avons nos places pour la cérémonie de clôture (à laquelle Clint sera présent !) et aussi pour la cérémonie de remise du Prix Lumière le samedi !!!
    Et on ne désespère pas d’avoir une entrevue avec notre « idole » !

  7. Si, c’est la ville avec plus grand club de foot du monde!! 😀
    Sinon, super festival en perspective! 😉

  8. Étant lyonnais pour de vrai (et oui je suis né à la croix rousse donc un vrai gône), je pense que les gens du dehors (ceux qui n’habitent pas dans notre belle cité de Lyon :)) nous voient comme discrets et modestes.

    Ils nous voient plutôt comme froids et pas sympas.

    En plus d’amener une touche artistique pour tous les mordus du 7eme art, peut être qu’en créant des évènements d’envergure nationale, voir européenne, voir internationale (euh non la je délires), Lyon et les personnes qui y vivent seront mieux connus donc appréciés de l’extérieur

    Donc c’est tout bon !

  9. euh j’ai encore écrit à 200 à l’heure, je voulais dire ne nous voient pas comme discrets et modestes

    désolé

  10. AH… Lyon… la ville Lumière! Elle m’a apporté 4 ans de bonheur 🙂
    Mes meilleurs souvenirs en France sont là bas…
    Je regrette de ne pas pouvoir y retourner pendant le festival.

    Par contre, je ne manquerais pas le 8 décembre cette année. On peut dire ce qu’on veut, ça reste une jolie tradition qui met la ville… en lumière 😉

    Merci de l’info Eric et au plaisir de te voir un jour, quand je serais de passage.

    Céline –

  11. « On est comme ça à Lyon : discrets et modestes. »

    Mwahahhahhahahhahhahhahhahhha…faut être lyonnais pour le croire et vachement modeste pour le clamer…

    Des parigots à la manque, oui…

  12. Et pour tous ceux qui auront encore faim, malgré le programme très fourni du festival, il y a le fournil Lumière au 56, avenue des frères Lumière : la boulangerie décorée sur le thème du cinéma. Bienvenus à tous avant, pendant et après le festival du lundi au vendredi de 7h à 20h.
    http://www.fournillumiere.fr

  13. Haaaaaaaaaa!!! N’en parlez plus je n’ai pas pu avoir de place ni pour la cérémonie de clotûre, ni pour la remise du prix… Surtout que je voulais offrir ce moment magique à ma soeur et mon père qui sont encore plus fan que moi de Mr Eastwood.

    Alors si vous connaissez des gens ayant un empêchement et souhaitant vendre leur place, je laisse mon email: miwi-ptikiwi@hotmail.fr

    c’est ma dernière chance!

  14. Bonoir à tous,
    Vous n’allez pas le croire mais je travaille en face de l’institut Lumière !!!!!!!!!! et pourtant je n’ai pas pu avoir une place pour la céremonie du 17/10 ni pour la clôture 🙁 je suis vraiment triste.

    Je vais tenter ma dernière chance en laissant mon e-mail ici : saida2504@hotmail.fr

    J’ai besoin d’une seule place seulement.

    Merci par avance..

  15. Bonjour, je suis à la recherche de places pour mon mari et ma fille à la cérémonie de cloture du festival avec Clint Eastwood ? D’avance merci 0681516856

  16. je cherche 2 places pour ce soir avec clint eastwood ou demain la cloture à la halle tony garnier
    merci

  17. « Et mon cul, c’est du poulet ? » Clint Eastwood a prétendu, sur la scène de l’Institut Lumière, ne savoir dire en français que cette seule expression, que lui ont apprise des amis facétieux. Les Français, en revanche, connaissent fort bien l’acteur-réalisateur, et lui ont fait un triomphe à Lyon, où il a reçu un prix pour l’ensemble de son oeuvre, lors de la première édition du Festival Lumière.

Send this to a friend