Microsoft passe de l’autre côté de l’écran tactile

Peut-on faire mieux que l’iPhone en matière d’écran tactile ? C’est la question en forme de casse-tête à laquelle sont confrontés tous les fabricants de mobiles, tant la technologie multi-points couplée à une dalle réagissant à un simple effleurement ont mis K.O. debout tous les concurrents d’Apple. Microsoft, qui, rappelons-le, a toujours Surface dans ses

Peut-on faire mieux que l’iPhone en matière d’écran tactile ? C’est la question en forme de casse-tête à laquelle sont confrontés tous les fabricants de mobiles, tant la technologie multi-points couplée à une dalle réagissant à un simple effleurement ont mis K.O. debout tous les concurrents d’Apple.

Microsoft, qui, rappelons-le, a toujours Surface dans ses cartons (prévu normalement avec Windows 7), ne peut pas rester éternellement à la traîne : sa division Microsoft Research vient de présenter le NanoTouch (arf, le nom, ils se sont pas foulés, Apple appréciera…), un prototype dont l’écran tactile… n’est plus un écran, mais une surface sensitive située à l’opposé de celui-ci, au dos de l’appareil.

Selon Microsoft, cette technologie serait le moyen idéal d’utiliser l’intégralité d’un écran, même de petite taille, en ayant toujours toute la surface en vue, sans qu’une partie de celle-ci ne soit occultée par les doigts, en jouant sur un effet de transparence virtuelle.

Intégrer ce qui n’est finalement rien d’autre qu’un trackpad évolué au dos d’un mobile pour interagir avec celui-ci, il fallait y penser. Je ne sais pas vous, mais personnellement, constater que l’on peut encore innover dans l’interface d’un appareil mobile me remplit de joie de bon matin.

(source : Mobinaute)


23 commentaires

  1. Ça peut servir, mais avec quand même certaines limites.

    Sur de grands écrans (PC notamment) ça sera surement vite impossible à gérer.

    Mais sur des petits écrans (baladeurs numériques, téléphones, etc.) ça peut être une bonne idée, même si certains défauts existent ou apparaitront à l’usage.

  2. Je viens d’essayer au boulot de simuler ce que ça pourrait faire de cliquer à l’arrière de l’écran avec mon iphone.
    Hormi le fait que mes collègues me regardent avec des grands yeux, j’ai pu observer que c’est pas très agréable, car on est forcé de tourner le poignet à l’inverse de sa position naturelle (paume vers le haut).
    A la longue bonjour les douleurs…
    En plus : impossible d’envelopper le nanotouch, on est forcé de le « pincer ».
    Bref, pas très ergonomique (au sens physique)

  3. Certes, il fallait y penser, mais ça rend difficiles un bon nombre de manipulations de l’appareil. Impossible de le poser, obligé de se tordre les poignets, de le pincer, de le tenir à deux mains…
    Pour les petits appareils, rien ne vaut un bon vieux clavier physique.

  4. Je trouve ça ridicule !
    Comment on fait quand il est posé sur une table ou autre chose ? ><

    On est obligé de soulever l’objet et d’utiliser les deux mains en permanence sinon bonjour la galère !

    Je pense pas que cette technologie marche, mis à part en le faisant fonctionner dans les deux sens.

  5. Pingback: Nouvelle technologie tactile : le tactile tourne le dos | NextBuzz

Commenter

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Presse-Citron 2005 - 2018 | A propos | Contact | Site hébergé par Cognix Systems | Informations sur les cookies