Microsoft Translation Hub : traduction automatique personnalisée

Cette initiative de Microsoft pourrait bouleverser la donne dans le monde de la traduction automatique ! Il s’agit du Microsoft Translation Hub : Un système de “traduction par tous et pour tous”, à la disposition de chaque communauté linguistique et culturelle parlant une langue considérée en danger d’extinction : sur près de 7000 langues actuellement parlées

Cette initiative de Microsoft pourrait bouleverser la donne dans le monde de la traduction automatique ! Il s’agit du Microsoft Translation Hub :

Un système de “traduction par tous et pour tous”, à la disposition de chaque communauté linguistique et culturelle parlant une langue considérée en danger d’extinction : sur près de 7000 langues actuellement parlées dans le monde, environ 3000 pourraient bien s’éteindre avant l’avènement du prochain siècle. D’où l’importance de l’enjeu de préserver un patrimoine linguistique mondial dont la diversité est la richesse.

Voici ce que dit l’introduction du manuel utilisateur :

LES LANGUES À LA RENCONTRE DU MONDE !

Microsoft Translator Hub jette un pont entre langues, cultures et technologie

Jusqu’à présent, la traduction automatique (TA) n’a été l’apanage que de quelques grands fournisseurs de services linguistiques. Par conséquent, le nombre de langues couvertes en TA est limité à moins de 100, alors que l’on compte aujourd’hui plus de 7 000 langues parlées dans le monde. Cela limite l’accès des locuteurs natifs aux bases de connaissances mondiales et favorise de plus en plus l’adoption de langues non indigènes, tout simplement car c’est ce que la technologie actuelle rend plus facilement disponible.
Microsoft Translator Hub permettra donc aux entreprises et aux communautés de construire, former et déployer des systèmes personnalisés de traduction automatique en améliorant la qualité des traductions spécialisées, aussi bien pour les langues solidement établies que pour celles qu’aucun des principaux fournisseurs de services linguistiques n’assure encore.

Motorisé par Windows Azure™, Microsoft Translator Hub est une extension de la plateforme et du service de traduction de Microsoft.

Grâce à Microsoft Translator Hub, les entreprises pourront créer des traductions automatiques bâties sur mesure en fonction de leurs offres commerciales et de la terminologie « maison » qu’elles utilisent. De même, les communautés linguistiques pourront élaborer des systèmes de traduction pour faciliter l’accès à l’information globale de leurs membres, tout en ayant l’avantage de pouvoir mieux partager les connaissances locales d’une culture linguistique restreinte avec le reste du monde, afin d’assurer la vitalité de leurs langues à long terme, à l’intention des générations futures.

Mais l’outil a bien d’autres utilisateurs potentiels :

  • les entreprises pourront déployer leur propre moteur de TA, de façon quasiment gratuite !
  • les webmasters qui veulent traduire leur site pourront ne plus se contenter des outils actuellement disponibles, mais peaufiner leurs résultats, le seul prix à payer étant de 10$ par million de caractères (moitié moins que Google), mais faut déjà y arriver…
  • tous les passionnés de langue qui pourront s’en donner à coeur joie !

Pour celles et ceux qui souhaitent approfondir, j’explique le fonctionnement de manière plus détaillée sur mon blog pro. Il est probable que Microsoft annoncera officiellement la sortie demain, mais consolons-nous en pensant que pour une fois Presse-citron aura devancé Redmond !

 


  • Nouveau BMW X3 : plus que jamais, un bébé X5

    La nouvelle génération de X3 pointe le bout de son capot, et plus que jamais aussi bien sur le plan esthétique que technologique, il se positionne comme X5 en réduction. Design qui évolue en douceur Si l’esthétique de la première génération de X3, pour rappel présentée en 2003, jouait la carte du baroudeur plutôt que [... […]

  • Teasing : La prochaine Nissan Leaf compte jouer les trouble-fête

    Bientôt de sortie, la future Nissan Leaf livre ses premiers arguments pour devenir le best-seller électrique, et faire de l'ombre à la Model 3. […]

  • Volkswagen : cinq électriques d’ici 2022, deux surprises privées d’Europe

    Chez Volkswagen, on s’empresse de dégainer l’offensive électrique le plus vite possible. Et visiblement, plus on se rapproche de l’échéance, plus on découvre de nouveaux modèles Une gamme complète Volkswagen Insufflé par la présentation du concept I.D. au Mondial de l’Auto en Septembre 2016, la gamme électrique Volkswagen s’est vue déclinée dans une version Minivan [... […]

Nos dernières vidéos

11 commentaires

  1. A voir si la qualité suit ! Je suis assez fan de google translator, je vais tester celui de microsoft pour voir la différence de qualité.

  2. C’est pas comparable. L’outil de Google est meilleur en général, mais il ne permet pas de “former” un moteur soi-même. Certes tout le monde n’en a pas la nécessité, mais le fait qu’il soit gratuit poussera certainement un grand nombre de personnes à tenter de personnaliser des moteurs de TA qui les intéressent.
    Par contre ça devient un enjeu formidable pour les métiers linguistiques au sens large, pour les universités ou les écoles de langues, pour les communautés linguistiques isolées (langues peu parlées) et, last but not least, pour les entreprises ayant de gros besoins linguistiques. L’une des premières étant, justement, Microsoft 🙂

  3. Pingback: Microsoft Translation Hub : traduction automatique personnalisée | Web Dev News | Scoop.it

  4. Pingback: Microsoft Translation Hub : traduction automatique personnalisée | AllMyTech | Scoop.it

  5. Pingback: Microsoft Translation Hub : traduction automatique personnalisée | Metaglossia: The Translation World | Scoop.it

  6. Pingback: Microsoft Translation Hub : traduction automatique personnalisée | Internet & Réalités | Scoop.it

  7. Pingback: Microsoft Translation Hub : traduction automatique personnalisée | Le monde est-il NET ? | Scoop.it

  8. J’ai l’impression que cet outil a pour but principal de récupérer des alignements de textes dans des langues sous-représentées sur le web, vu que les corpus qu’on peut en tirer automatiquement n’ont de valeur que s’ils sont assez étendus.

    Cette histoire d’offrir ses droits sur ses corpus d’alignement à Microsoft (ou à quiconque d’ailleurs) sans que cela soit explicitement dit n’indique rien de bon de ce côté-là (établir ces corpus a un coût, qu’on le veuille ou non).

Send this to a friend