Motorola, Levi’s, Honda, Budweiser… Toujours à l’affiche

On peut détester la publicité mais on ne peut nier ce qu’elle dit sur une époque donnée, tant elle est le media qui colle le plus à son environnement sociétal et temporel. Ce voyage dans le temps (et principalement dans l’Amérique des années 50 à 70) à travers une cinquantaine d’affiches publicitaires constitue un délicieux

On peut détester la publicité mais on ne peut nier ce qu’elle dit sur une époque donnée, tant elle est le media qui colle le plus à son environnement sociétal et temporel.

Ce voyage dans le temps (et principalement dans l’Amérique des années 50 à 70) à travers une cinquantaine d’affiches publicitaires constitue un délicieux concentré de sociologie et d’histoire des marques, avec ses classiques (les pubs Volkswagen, déjà décalées, toujours géniales et d’une modernité incroyable), ses incontournables, comme les très viriles affiches Levi’s, et les inattendues, à l’image de la publicité Budweiser, courageusement (ou opportunément) ethnique si on la situe dans le contexte de l’époque.

Où il se confirme aussi aussi que, comme nous l’avons déjà souvent évoqué, la visiophonie (« Picturephone ») n’est pas une technologie si récente que cela.

La pub, c’est souvent naze, mais qu’est-ce que c’est bien, parfois.


Nos dernières vidéos

7 commentaires

  1. Merci Eric, trop excellent!
    Sauf que je pense que tu a inséré la mauvaise photo, en effet, je me demandais ce que Budweiser avait à faire avec le picturephone…

  2. Eric

    non non, j’ai sélectionné celle-la volontairement, j’en parle juste au-dessus de la photo, mais ça peut effectivement pré^ter à confusion, le mieux est d’aller voir l’article original

  3. @Abricocotier : Justement, le fait qu’il n’y ait que des Noirs montre la « cible » de cette publicité pour de la bière, donc des hommes noirs. C’est peut-être sa clientèle traditionnelle au Etats-Unis à l’époque, ou bien une nouvelle clientèle qu’elle tenterait de toucher, aucune idée… :/
    Comme quoi, comme outil sociologique, la pub, c’est parfois très bien aussi, oui =)

  4. Pingback: placiturne » Publicité vintage

  5. OK avec Eric. La pub reflète l’époque, ses tendances et aspirations. Il y a là une sorte de culture – mieux qu’un livre d’histoire quelques fois.

  6. Woaw c’est clair que la pub levis fait peur. Mais a une époque ca devait être les jeans les plus classe.
    De grandes rayures hummm 🙂

Répondre