Motorola Razr i : le smartphone avec Atom Medfield débarque en France

Le smartphone Motorola Razr i arrive dans l’hexagone. Il se caractérise par son processeur Atom Medfield à architecture x86 mais aussi et surtout par un rapport qualité prix avantageux.

Motorola a dévoilé le Razr i dès septembre et annonce maintenant sa disponibilité en France. Il s’agit du premier smartphone estampillé Motorola à embarquer un processeur Atom Medfield à architecture x86. Précisément, il s’agit du SoC Z2460 d’Intel qu’on trouve également embarqué dans le smartphone Orange avec Intel Inside (lire notre article).

Medfield à 2 GHz, écran « bord à bord » et spécifications plutôt complètes

Toutefois, Motorola indique qu’il s’agit du premier smartphone avec Medfield cadencé à 2 GHz (contre 1.4 GHz sur le Orange avec Intel Inside). Le SoC est épaulé par 1 Go de RAM tandis que le stockage est assuré par une mémoire Flash interne de 8 Go ; un emplacement pour carte mémoire microSD est également présent.

Le terminal affiche de la qHD, c’est-à-dire 960 par 540 pixels, sur son écran de 4.3 pouces. Il s’agit d’un écran dit « bord à bord » : les bordures latérales sont réduites à une portion congrue. De surcroît, l’écran bénéficie d’une protection anti-rayures grâce à son verre Gorilla Glass réalisé par Corning.

Il se dote d’un APN principal avec capteur de 8 MPixels avec un mode rafale à 10 images/seconde. Intel avait toujours communiqué sur les propensions du SoC Medfield à traiter rapidement les photos grâce à son ISP (Image Signal Processor), cette petite « brique » du SoC qui confère au terminal qui embarque ce SoC une propension à acquérir très rapidement des photos prises via son APN. La bande passante de ce circuit est de 240 MPixels par seconde, soit 30 images de 8 Mpixels par seconde. En l’état d’optimisation, le terminal est capable d’en capturer 10 par seconde, ce qui le place au niveau de certains DSLR. Cette technologie intégrée dans la puce Intel est héritée directement du savoir faire de la société hollandaise Silicon Hive acquise par Intel. L’objectif de l’APN permet également de filmer en 1080p.

Côté connectivité, il dispose des classiques WiFi b/g/n, Bluetooth 4.0, GPS et NFC. En ce qui concerne les modes cellulaires, pas de 4G LTE ni même de DC-HSPA.

Le Razr i bénéficie d’une batterie confortable de 2000 mAh et tourne sous Android 4.0, alias Ice Cream Sandwich. C’est regrettable s’agissant d’un smartphone Motorola (Motorola Mobility ayant été acquis par Google). Mais, celui-ci a au moins « l’excuse » du temps nécessaire pour le portage de Jelly Bean vers l’architecture x86 contrairement aux autres terminaux Motorola récemment annoncés qui tournent également sous ICS mais embarquent un processeur à architecture ARM.

Motorola prend bien soin de communiquer sur le fait que son bootloader est déverrouillé (tout comme sur le Razr HD). Cela permet de le rooter et donc d’installer une ROM AOSP si par exemple vous n’êtes pas satisfait de l’interface Motoblur de Motorola.

Enfin, à noter que Motorola le différencie avec un cerclage en aluminium et un dos en kevlar lui assurant une très grande résistance.

Soutien officiel de Google pour Android sur architecture x86

Au-delà des spécifications complètes du terminal, on notera qu’il signe officiellement le soutien de Google pour Android porté sur architecture Android x86. C’est d’ailleurs la compatibilité de certaines applications du Google Play avec les terminaux avec Medfield qui interrogent encore. La plupart d’entre elles sont directement compatibles avec l’architecture x86. Cependant, certaines intégrant du code natif compilé pour architectures ARM ne le sont pas.

Concrètement, trois cas de figure se présentent :
• les applis développées avec le kit de développement, soit de 75% à 80% de l’ensemble des applis du Google Play sont nativement compatibles
• les applis développées avec le NDK ne sont pas nativement compatibles avec l’architecture x86. A cet effet, Intel a développé un soft qui automatise la réécriture du code ARM vers x86
• enfin, quelques applis (de la TegraZone par exemple) ont spécialement été développées pour tirer profit de certaines fonctionnalités d’un GPU précis autre que le GMA d’Intel. Celles-ci peuvent alors ne pas être compatibles

Le Motorola Razr i est vendu 399€ sans abonnement mais est également proposé à différents tarifs suivant l’abonnement souscrit auprès de SFR et Orange.


7 commentaires

  1. Pingback: A la Une : Motorola Razr i le smartphone | Android Actualites

  2. Ce que je me demande surtout c’est pourquoi Motorola s’affuble lui aussi d’une interface propriétaire (Motoblur) plutôt que de profiter de l’interface pourtant désormais très sexy d’Android ICS & JB.

  3. Pingback: Motorola Razr i : le smartphone avec Atom Medfield débarque en France | Mobiles actus, tendance numérique et geek news | Scoop.it

  4. Pingback: Motorola Razr i : Un nouveau smartphone x86 Atom Medfield - GinjFo

  5. Pingback: Motorola RAZR i : un beau smartphone à processeur Intel 2 GHz - ITRManager.com

  6. Pingback: Motorola RAZR i : un beau smartphone à processeur Intel 2 GHz - La Vie Numérique

  7. Pingback: Un Smartphone Motorola Intel Inside ! - Compagnon Parfait

Répondre