Firefox travaille sur un mode « super privé » en partenariat avec Tor

Mozilla Firefox s’associe à Tor afin de dévoiler un mode « super privé ». Pour l’instant, Tor n’a pas précisé si la version actuelle de son navigateur allait disparaitre au profit du résultat de cette collaboration.

Tor Firefox

© Crypto.Québec

Depuis sa création, la fondation à but non lucratif Mozilla s’engage à protéger la vie privée et les données personnelles des internautes qui utilisent son navigateur. Lorsque l’affaire Cambridge Analytica a été révélée, l’entité a présenté une extension chargée d’isoler Facebook afin que ce dernier ne puisse pas traquer les utilisateurs lorsqu’ils quittent l’application. Baptisée Facebook Container, celle-ci fonctionne comme un conteneur qui isole le réseau social de façon à « donner aux utilisateurs le choix de limiter ce qu’ils partagent », un point très important pour la fondation.

De fait, il est assez logique que Mozilla se soit associé à The Tor Project, une fondation également à but non lucratif créé par sept informaticiens en 2006. Cette dernière est principalement connue pour la création du réseau Tor, qui peut permettre aux internautes de circuler de manière anonyme (si d’autres précautions sont mises en place) et qui se base sur Mozilla Firefox ESR.

Tor et Mozilla autour du projet Fusion

Il y a quelques jours, The Tor Project a annoncé un projet collaboratif chargé d’intégrer Tor à Firefox. Baptisé Fusion, le projet permet de modifier le niveau de sécurité classique de Firefox au profit d’un nouveau mode dit « super privé ». Pour se faire, la technologie de Tor a été intégrée à la version initiale du navigateur de Mozilla.

En prenant en compte le lancement de ce nouveau projet, il ne serait pas étonnant de voir la version actuelle de Tor disparaître. Lorsque le fruit de la collaboration entre les deux entités sera fonctionnel, le navigateur de Tor perdra logiquement en utilité tandis que le projet Fusion devrait perdurer au travers de Firefox, beaucoup plus démocratisé auprès du grand public. Il pourrait être inutile de laisser deux navigateurs presque semblables fonctionner en simultané alors qu’il serait possible de se focaliser sur l’amélioration d’un seul.

Néanmoins, le projet ne devrait pas voir le jour tout de suite puisque les deux parties devront s’assurer de ses performances avant de proposer le mode « super privé » à leurs utilisateurs.


Commenter

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.