[MWC 2011] Avec le Flyer, HTC prend aussi le train des tablettes Android

Oyez oyez bonnes gens, qui n’a pas sa tablette ? La déferlante amorcée au dernier CES se confirme maintenant au Mobile World Congress de Barcelone, où tous les grands fabricants ont maintenant une ardoise numérique à leur catalogue, à tel point que je me demande si je ne suis pas moi-même au bord de l’indigestion

Oyez oyez bonnes gens, qui n’a pas sa tablette ? La déferlante amorcée au dernier CES se confirme maintenant au Mobile World Congress de Barcelone, où tous les grands fabricants ont maintenant une ardoise numérique à leur catalogue, à tel point que je me demande si je ne suis pas moi-même au bord de l’indigestion (ou alors ce sont les tapas d’hier soir).

Aujourd’hui c’est HTC qui s’y colle en annonçant le HTC Flyer, une tablette 7 pouces sous Android 2.3 aux caractéristiques « dans la moyenne » qui pourraient presque laisser penser que le constructeur taïwanais s’est empressé de sortir cette machine pour ne pas être en reste ou à la traîne sur un marché qui décidément fait fantasmer beaucoup de monde.

Android mais pas Honeycomb

Le HTC Flyer propose des caractéristiques qui ne vous colleront pas nécessairement au plafond, mais qui sont de toute façon dans la norme actuelle, à savoir avec des fonctionnalités de toute façon plus nombreuses que celle proposées par l’iPad, qui à ce rythme ne va plus rester « la référence » très longtemps.

Au programme, nous avons donc un écran tactile de 7 pouces capacitif d’une résolution de 1024×600, un processeur simple cœur cadencé à 1.5 GHz, 1 Go de mémoire vive, 32  Go de capacité de stockage interne ainsi qu’un lecteur de cartes microSD.

Côté connectivité, nous avons la 3G+, une puce A-GPS, le WiFi 802.11n et enfin le Bluetooth 3.0 + AD2P. Le HTC Flyer est en outre doté de deux capteurs vidéo, l’un de 5 Mpx au dos et 1,3 Mpx en façade pour les appels vidéo, d’une boussole, d’un accéléromètre, le tout pour un poids de 415 grammes, et des dimensions de 195.4 x 122 x 13.2 mm.

Pas d’Android 3.0 Honeycomb, donc, mais une version améliorée d’Android 2.3 avec l’interface Sense chère à HTC.

Le HTC Flyer devrait être disponible dans le courant du deuxième trimestre 2011. Le choix d’une tablette va devenir cornélien, et plus seulement chez le marchand de chocolat.

Vidéo : Engadget


Nos dernières vidéos

21 commentaires

  1. C’est en effet l’indigestion. Et pourtant je suis un HTC fanboy :oD
    Mais force est de constater que cette tablette n’apporte pas grand chose si ce n’est Sense.
    A la limite celle d’Alessi, même si elle semble dépassée au niveau des specs (et si elle sera vendu trop chère, « design de luxe » Alessi oblige) parait la plus innovante dans ce qui a été annoncé récemment. C’est dire.
    Dommage parce que je suis sûr qu’il y a moyen de faire un beau coup en se détachant nettement de la foule.

  2. Éric,
    Sauf erreur de ma part, Honeycomb ne nécessite pas de processeur dual-core pour tourner. Il n’a d’ailleurs, je crois, aucun pré requis matériel particulier (des ingénieurs de chez Google ont déjà du démentir les nombreuses rumeurs qui couraient plus ou moins à ce sujet).

  3. Pingback: Tweets that mention HTC présente sa tablette, le HTC Flyer -- Topsy.com

  4. Effectivement, pas de prérequis matériel pour honeycomb (cf ce [url=http://twitter.com/morrildl/status/22845294886518785 ]tweet[/url] et l’article d'[url=http://www.engadget.com/2011/01/06/honeycomb-will-not-require-dual-core-cpu-as-minimum-hardware-spe/]engadget[/url]).

    Si cette tablette n’a pas la 3.0, c’est parce que HTC n’a pas eu le temps (seulement 1 mois) pour mettre au point leur interface sense avec honeycomb

  5. Je viens de lire en rentrant chez moi (sur Twitter je crois) que HTC avait confirmé que cette tablette passerait bien à Honeycomb dès que chez eux ça serait ok (ils parlent de leur surcouche je suppose).

    Je n’ai pas trouvé de lien pour confirmer cette « info » mais on peut supposer que c’est juste (pour aller dans le sens de ce qu’indique Aghnaar ci-dessus 😉

  6. Il va vraiment falloir que les librairies du net passent aux livres numériques !
    Sinon, quels contenus seront lus sur ces outils ? Des livres téléchargés sans autorisation ? Le marché du livre numérique a du retard en France… chaque sortie de tablette est une bonne nouvelle…

  7. Mais je trouve que l’interface Sence prend tout son sens sur une tablette. Le produit à l’air pas mal, mais le choix v’a être dur pour les acheteurs potentiel de tablette.

  8. Pingback: HTC présente sa tablette, le HTC Flyer « Mobiles in the City !

  9. A mon avis c’est plus les tapas, l’autre hypothèse n’est pas possible ;-). Sérieusement, je trouve qu’il devient de plus en plus difficile de s’y retrouver avec toutes ces tablettes/gsm

  10. Pingback: Mobiele Telefoons » HTC pru00e9sente sa tablette, le HTC Flyer http://bit.ly/i5igfK

  11. Pour ma part, il est clair que je vais craquer cette année, je me réjouis de tester toutes ces nouvelles tablettes, mais j’attendrai de toutes façons la sortie de l’incontournable iPad 2 avant de me décider, surtout que pour mon usage, une tablette de 10 puces est plus appropriée.

  12. Le problème d’Android est qu’il est bien trop raccroché à Google. C’est un peu trop un «système d’exploitation pour utiliser Google». La surcouche HTC sait être intéressante, mais est trop envahie par les réseaux sociaux sans qu’on puisse les désactiver ou mieux, les désinstaller.

    Quant à l’usage, s’il est assez évident en milieu professionnel, l’usage pour un particulier m’échappe encore dans son ensemble, si ce n’est d’avoir un «produit hight tech et nouveau».

    Enfin, rappelons quand même, que si énormément de médias et blogueurs usent et abusent de leur parole publique pour nous vendre les tablettes, c’est parce qu’ils croient que ça va solutionner leur trésorerie en enfermant les consommateurs dans des produits dont ils ne sont plus maitres des usages.

    Pour le moment, je considère les tablettes comme des «cadres photos numériques» améliorés.

    Ding Dong, Christelle vous a envoyé un pok.

  13. Heureusement, on voit aussi de plus en plus de tablettes/netbooks hybrides, 10, voire 12 pouces. Un vrai écran et un vrai clavier, ça permet de bloguer ou de poster des commentaires, par exemple, au lieu de juste consommer de l’internet passivement.

    Tout ce qui entrave l’écrit a tendance a favoriser le langage SMS, phonétique, voire l’absence d’écrit. Je reconnais que ça peut être sympa de pouvoir consommer de l’internet ultra portable, dans certaines situations. Mais je pense qu’une certaine proportion des utilisateurs ne va utiliser que ça et donc « amputer » l’informatique de ce que je considère comme la partie la plus intéressante : devenir acteur, jouer un rôle, bref ne plus se limiter au zapping permanent, autant au niveau humain qu’au niveau médias.

  14. Il se pose maintenant un problème de contenu. Mais dans la littérature libre de droit, il n’y a pas grand chose de disponible pour les tablettes, dans le domaine du theatre je cherche même en vain les classiques. Si quelqu’un avait une adresse

Répondre