[MWC 2011] Nokia a choisi Windows Phone pour éviter de renforcer la domination d’Android, vraiment ?

A quel jeu joue Nokia ? C’est la question que l’on peut se poser – et que de nombreux observateurs se posent ici à Barcelone – après l’annonce de l’alliance avec Microsoft la semaine dernière, et surtout la conférence de presse d’hier soir en préambule du Mobile World Congress. Stephen Elop, le PDG de Nokia,

A quel jeu joue Nokia ? C’est la question que l’on peut se poser – et que de nombreux observateurs se posent ici à Barcelone – après l’annonce de l’alliance avec Microsoft la semaine dernière, et surtout la conférence de presse d’hier soir en préambule du Mobile World Congress.

Stephen Elop, le PDG de Nokia, a indiqué lors de sa keynote que « la décision de Nokia d’opter pour la plateforme Microsoft Windows Phone 7 avait été prise afin d’éviter un duopole dans l’industrie du mobile entre Google/Nokia et Apple ».

Si la raison invoquée peut paraître louable, il n’en reste pas moins que celle-ci ressemble davantage à un prétexte plutôt maladroit : depuis quand un manager cherche-t-il à protéger son marché d’une éventuelle domination de ses propres produits ?

Même s’il y a certainement du vrai dans cette démarche, la vérité est peut-être à rechercher ailleurs : la marque finlandaise n’a pas su se réinventer, et en s’accrochant à un système d’exploitation vieillissant, s’est fait dépasser de toutes part par Apple et son iPhone, puis par la déferlante Android, et enfin, dans une moindre mesure par Windows Phone. Trois OS jeunes et attractifs qui ont fini de ringardiser Symbian, dont les liftings successifs n’ont pas suffi à masquer les rides.

Cela étant, à y regarder de plus près, la stratégie de Nokia n’est peut-être pas si étrange que cela, et il y a peut-être une part de vérité dans le prétexte invoqué par Stephen Elop : concernant le système d’exploitation, il est peut-être préférable de diviser le marché afin de diluer la concurrence plutôt que se trouver en compétition frontale avec un seul adversaire, a fortiori le redoutable Apple.

Quels scénarios pour l’avenir ?

Pour en avoir discuté avec un responsable de Nokia ce jour, il apparaît que la feuille de route est encore loin d’être claire, et il semblerait même que l’accord définitif avec Microsoft ne soit pas encore entériné (d’où le conditionnel employé dans les récents communiqués de presse). Nokia envisage de produire encore 150 millions de terminaux Symbian « dans les années à venir », sans préciser de quelle années on parle (2, 5, 10 ans ?).

On sait d’autre part que Microsoft impose des normes et contraintes draconiennes aux manufacturiers qui ont opté pour son OS mobile. Qu’en sera-t-il de Nokia ? Les contraintes seront-elles les mêmes ou Nokia aura-t-il une marge de manœuvre supplémentaire ? Et dans ce cas, quid de la réaction  des Samsung, HTC et autres LG ? Peut-on imaginer le scénario le plus radical, à savoir un contrat exclusif qui ferait de Nokia l’unique constructeur de mobiles siglés Windows Phone, voire à terme une disparition de la marque Nokia, tout au moins sur ce segment de marché ?

Enfin, comment la communauté des développeurs Symbian – dont on sait généralement le peu d’affection qu’elle porte à Microsoft – va-t-elle réagir face à cette entrée du loup dans la bergerie ?

Autant de questions qui restent en suspens, mais une chose est sûre : si la direction de Nokia a (provisoirement ?) éteint l’incendie, le vaisseau vient de rentrer dans une zone de turbulences qui risque de le secouer sérieusement, et l’équipage avec.


Nos dernières vidéos

12 commentaires

  1. Pingback: Tweets that mention [MWC 2011] Nokia a choisi Windows Phone pour éviter de renforcer la domination d'Android -- Topsy.com

  2. Pingback: [MWC 2011] Nokia a choisi Windows Phone pour éviter de renforcer … « Mobiles in the City !

  3. C’est un choix étonnant et que je ne comprends pas très bien… Windows Phone 7 a encore des lacunes face à Android (juste au niveau de la navigation déjà). Ca va être difficile d’être concurentiel avec un OS moins bon.

  4. Nokia ne cesse de changer de stratégie depuis 2 ou 3 ans.
    Nokia court à sa perte. C’est dommage pour ses salariés.
    Je rappelle que Symbian est promu par l’Union européenne.

    Nokia avait l’opportunité dès 2005-2006 d’être un leader dans les tablettes et smarphones avec sa série N.
    Tu parles !
    Maemo a toujours été poussif et JAMAIS mis en avant par Nokia.
    Les machines N sont, bien au contraire d’Apple ou de Google, des machines ouvertes avec des OS ouverts (hormis quelques brevets de ça de là).

    Hélas, sans promotion, pas d’applis.
    Et sans applis c’est voué à l’échec.
    Pourtant les appstore Maemo disposaient en leur temps de qq centaines d’applis bien avant les Apple AppStore et autre Markets !

    Nokia a toujours vu ses tablettes comme des machins réservés aux initiés (comprendre geeks).
    Tablettes qu’il ne prenait même pas soin d’annoncer à sa communauté.
    Un jour cette dernière découvrait qu’un nouveau modèle était sorti, voilà.
    Quel foutage de gueule pendant 4 ans tout de même.

    La dernière connerie en date était d’annoncer que le N900 ne supporterait jamais MeeGo (alors qu’il le supporte bien dans les faits).
    C’est là que Nokia a bien montré qu’il ne comprenait décidemment rien à rien dans ce monde de la mobilité et des communautés.

    Le résultat est là : Nokia abandonne MeeGo !

    Je le prédisais déjà il y a 2 ans : Nokia s’enfonce.
    On vient de franchir un nouveau cap.

    Même si je trouve Android pourri, je pense que Nokia devrait se rencentrer sur son métier : fabriquer des mobiles.
    Et abandonner toute vélléité de faire des OS.

    Ca ne réussit pas mal à Samsung ou à LG on dirait.

    db

  5. Le loup est entré dans la bergerie en septembre dernier lorsque Elop, ancien employé de Microsoft est devenu PDG de nokia. Il est allé vite en besognes

  6. Un grand nombre de personnes attachent de l’importance à Nokia et à Windows, qui sont des modèles dans leurs milieux respectifs. Cette joint-venture permet d’allier des compétences et de proposer de nouveaux services de qualités & attractifs pour viser une clientèle plus large. Je pense que cette alliance est une valeur sure.

  7. D’après Techcrunch, il y a eu une surenchère entre Microsoft et Google, Microsoft ayant mis le plus d’argent sur la table. D’après Elop, le montant se chiffre en milliards de $… ce qui peut mieux expliquer ce choix 🙂

  8. Pingback: Mobiele Telefoons » Nokia a choisi Windows Phone pour u00e9viter de renforcer la domination d’Android http://bit.ly/fH09Qj

  9. Android aurait été un meilleur choix technique, mais la technique ne fait pas tout… D’un point de vue financier, Android n’aurait pas apporté un kopec, alors que Microsoft…

    Nokia se sent sur la descente, et a donc essayé de sauver son bilan financier de l’année en faisant confiance à Microsoft.

  10. On ne mise pas sur un cheval qui ne gagne pas. Microsoft n’a pas encore réussi à imposer son système et je pense que le retard qu’ils ont pris va être difficile à rattraper.
    Nokia a perdu du terrain dans les Smartphones et aujourd’hui il s’allie à Microsoft et leur système qui n’a pas encore fait ses preuves dans ce segment malgré sa refonte complète et ses promesses de révolution décevantes.
    Le seul gagnant dans cet accord sera Microsoft qui va pouvoir étendre la distribution de son (Windows phone 7).
    Si Microsoft met de l’argent sur la table c’est simplement pars qu’il sait que cela lui sera bénéfique par la suite.

  11. Je dois être un des seuls à penser que ce partenariat est une bonne chose … :-s
    D’une, par ce que Windows Phone semble être un très bon OS pour portable (surtout comparé à celui de Nokia).
    Et d’autres parts, par ce que Nokia, semblant être en perte de vitesse, a raison d’essayer de se démarquer et de proposer des nouvelles choses.

Répondre