Suivez-nous

Séries

Netflix consomme toujours plus d’électricité pour faire tourner sa plateforme

L’impact du streaming sur notre environnement se confirme chaque année de manière préoccupante.

Il y a

  

le

 
Netflix TV
© Presse-citron.net

Au cours de l’année 2019 Netflix a consommé 451 000 MWh. Ce chiffre n’est pas très parlant mais il équivaut à la consommation électrique de 40 000 foyers américains en un an. Ces données ont été révélées par le service de streaming lors de son rapport sur la gouvernance sociale et environnementale la semaine dernière.

C’est une augmentation considérable par rapport à l’année 2018 où Netflix avait consommé 245 000 MWh. Cette hausse de 84 % surprend dans la mesure où le nombre d’abonnés s’est accru de seulement 20 % sur la même période et s’établit désormais à 167,1 millions.

Les consommations d’électricité sont compensées

Dans le détail, cette consommation se divise en deux catégories distinctes. La première correspond à la consommation directe de l’entreprise : bureaux, studios… La deuxième s’effectue de manière indirecte via des services de cloud comme Amazon Web Services. Cette dernière est de loin la plus gourmande avec 357 000 MWh, tandis que la consommation directe représente 94 000 MWh.

Netflix a bien conscience du problème et précise que ses consommations sont compensés à 100 % par des certificats d’énergie renouvelable ainsi que par des programmes de compensation carbone. La compagnie explique aussi que son engagement peut se voir à travers les productions qu’elle soutient. Elle cite notamment le documentaire Notre Planète. Il faut toutefois noter que les chiffres donnés par l’entreprise ne prennent pas en compte la consommation générée par ses utilisateurs.

C’est une des grandes limites de ce rapport car l’impact environnemental du streaming est considérable. Selon un rapport de l’association Shift Project, la VOD représente à elle seule l’équivalent des émissions de CO2 d’un pays comme l’Espagne, soit 1 % des émissions mondiales. Et le problème ne devrait faire que s’accroître avec l’émergence de nouveaux services comme Disney+, Apple TV+ et HBO Max, dont l’ambition est d’obtenir une audience mondiale.

L’amélioration du rendement énergétique des équipements informatiques et des data center pourrait être une partie de la solution mais cela ne résoudra pas tous les problèmes.

1 commentaire

1 Commentaire

  1. SebC

    16 février 2020 at 11 h 31 min

    Mouais … et par rapport à la somme des consos d’une chaine de TV dans chaque pays ou netflix est déployé, ça représente quoi ?
    Là, c’est facile, c’est concentré sur ne entreprise, mondiale, qui a en plus la décence de publier les chiffres et de travailler à les réduire ou compenser avec des certificats. Quand c’est plus dilué, avec moins de transparence, ça peut être largement pire sans qu’on le voit…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Les bons plans

Dernières news

Newsletter 🍋 Inscrivez-vous à la newsletter tout juste sortie du four, rien que pour vous

Les tests