Nikon dévoile le Coolpix S800c, le premier compact avec Android

Nikon annonce trois nouveaux compacts pour sa gamme Coolpix. Le S800c est le premier APN compact au monde à tourner sous l’OS Android. Il se connecte à internet en WiFi et dispose de la fonction GPS.

Alors que le Photokina, le plus grand salon de la photographie dans le monde,  débutera le 18 septembre à Cologne, les constructeurs d’APN présentent déjà leurs nouveautés en ce mois d’août. Nikon ne déroge pas à la règle et vient d’annoncer trois nouveaux compacts Coolpix.

Le Coolpix S800c ne passe pas inaperçu puisqu’il s’agit tout simplement du premier APN compact à tourner sous Android. Le constructeur nippon a opté pour Android 2.3 alias Gingerbread. Si les smartphones intègrent des APN, ils n’offrent pas la qualité et les possibilités propres au compact. Plutôt que d’intégrer des objectifs avec zoom optique dans des smartphones, les deux univers se rejoignent avec l’intégration d’un OS mobile dans un APN compact (même s’il n’est pas encore possible de téléphoner avec son APN).

Le S800c se connecte à internet en WiFi et bénéficie d’un accès au Google Play. Il devient donc possible d’installer des applis Android de toute sorte. Sont déjà prés-installées certaines Google apps : Google+, YouTube, Google Maps et Gmail. Poster directement vos photos de qualité sur les réseaux sociaux (Google+, Facebook, Twitter…) se fait directement depuis l’APN. Côté mémoire Flash interne, le S800c est pourvu de 1.7 Go réservés aux photos et 680 Mo pour les applications. Il dispose toutefois d’un emplacement pour carte mémoire SD et SDHC de 32 Go maximum.

Ce nouveau Coolpix profite également de tout le savoir faire de Nikon en matière d’APN. Le capteur CMOS rétroéclairé (plus de lumière capturée par le capteur) est un 16 Mpixels mais le constructeur nippon a tout de même réussi à le rendre très sensible en faible luminosité, ce qui permet de prendre aisément des photos en intérieur. L’objectif Nikkor offre une distance focale allant de 25 mm à 250 mm (télé-objectif), soit un zoom optique 10x. Le 250 mm reste pertinent grâce à un système de réduction des vibrations intégré directement dans l’objectif. Il permettra également de filmer en 1080p (1920 par 1080 pixels) à 30 ips, avec de surcroît une prise de son stéréo grâce à deux microphones.

La fonction GPS est aussi de la partie (compatible A-GPS) et permet d’enregistrer la métadonnée de géolocalisation dans vos photos. Enfin, l’écran OLED offre une diagonale de 3.5 pouces et une résolution élevée.

Reste la question de l’autonomie en suspens. L’utilisation du WiFi et de la fonction GPS devraient toutefois la réduire de façon substantielle.

Le S800c est la nouvelle Rolls des compacts experts Coolpix. Sa sortie est accompagnée de celle des S6400 et S01. Le S01 est un modèle ultra compact puisqu’il ne mesure que 7.7 cm de largeur, 5.12 cm de hauteur et 1.72 cm de profondeur pour un poids de 96 grammes. Il dispose d’un écran tactile. Enfin, le S6400 offre un très grand zoom optique (12x) permettant de varier de 25 mm à 300 mm. Ces deux modèles disposent du même capteur 16 Mpixels du S800c.

Comptez 379 euros pour le Coolpix S800c.

(source)


Nos dernières vidéos

7 commentaires

  1. « Le capteur CMOS rétroéclairé est un 16 Mpixels mais le constructeur nippon a tout de même réussi à le rendre très sensible en faible luminosité »

    Je doute fortement que nikon ai fait quoi que ce soit au capteur. Comme tout le monde, ils ont acheté un BSI CMOS à Sony. C’est la technologie BSI CMOS qui est plus sensible que le CMOS classique ou le CCD.

    « L’objectif Nikkor offre une ouverture allant de 25 mm à 250 mm »

    Vous semblez confondre ouverture et focale …
    L’ouverure max est de f/3.2 au grand angle, et de f/5.8 au télé, ce qui est tout juste la norme pour un 10x aujourd’hui.

    « Reste la question de l’autonomie en suspens »

    L’appareil est annoncé à 140 prises de vues, standard CIPA. Une autonomie ridicule (la concurrence fait deux fois mieux), qui sera encore amputée par le GPS et le multitâche d’Android. Bref, on sait déjà que c’est un gros point faible, pas de suspens.

    « Le S800c est la nouvelle Rolls des compacts experts Coolpix »

    Appeller ça un compact expert ? Les compacts experts ont un capteur deux fois plus grand (surface), et ont un objectif quatre fois plus lumineux. Au minimum.

  2. @Olf, le capteur rétroéclairé ne fait pas tout. C’est aussi le « moteur » de traitement de l’APN qui permet d’avoir des images peu bruitées en faible luminosité.

    « Comme tout le monde, ils ont acheté un BSI CMOS à Sony » : rien n’indique qu’il s’agisse d’un Exmor de Sony.

    « Appeller ça un compact expert ? Les compacts experts ont un capteur deux fois plus grand (surface) » : Nikon n’a pas indiqué la surface du capteur de cet APN. Comment peux-tu dire qu’il n’entre pas dans la gamme des compacts experts. Ceux-ci ne se caractérisent pas uniquement par la surface de leur capteur mais aussi pas la gamme de prix.

    « qui sera encore amputée par le GPS et le multitâche d’Android. Bref, on sait déjà que c’est un gros point faible, pas de suspens. » : le suspens reste entier car avec le Wifi et le GPS, Nikon n’a pas donné d’autonomie en heures d’usage. Et c’est quand même essentiel.

  3. @cooltits : Sony fourni traditionnellement à toute l’industrie photographique la majorité des capteurs de compact. Ici, les caractéristiques sont très semblables à tout ce que propose la concurrence, à savoir un BSI CMOS 16Mpxl de diagonale 1/2.3″ (la taille du capteur a bien été renseignée par nikon). Le traitement d’image, même s’il est bon, ne fera pas de miracle.
    Un compact expert se caractérise par sa capacité à faire des images de qualité, pas par son prix. Donc grand capteur et optique de qualité et qui ouvre. Expert ne veut pas dire haut de gamme, mais représente un segment de marché où c’est la qualité de l’image qui prime.
    Je ne vois pas en quoi un chiffre précis sur l’autonomie est essentiel. On sait déjà que sans utiliser les fonctionnalités d’android, on est plus de deux fois moins autonome. On sais déjà donc que se sera mauvais, et que pre,dre l’appareil concurrent permettra de faire deux à trois fois plus de photos par charge.

  4. Nikon a été inspiré, je n’ai jamais vu un appareil photo aussi loin d’être utilisé pour son but premier : la photographie…
    Il y a des jours où l’on se demande si c’est toujours aussi bon le progrès…
    Ca part vraiment dans tous les sens depuis qu’un constructeur à eu l’idée de mettre des écrans tactile… Et comment on fait pour voir si la photo est nette s’il y a des traces de gras sur l’écran ?

Répondre