Nintendo casse déjà les prix de sa 3DS pour relancer les ventes

Environ 5 mois après la sortie de sa console 3D portable, le constructeur Japonais va faire chuter les prix de sa 3DS de 30 % aux Etats-Unis et de 40 % au Japon. Une baisse impensable qui s’explique, en partie, par les ventes bien en deça des espérances initiales de Nintendo, ainsi que de ses actionnaires.

Environ 5 mois après la sortie de sa console 3D portable, le constructeur Japonais va faire chuter les prix de sa 3DS de 30 % aux Etats-Unis et de 40 % au Japon. Une baisse impensable qui s’explique, en partie, par les ventes bien en deça des espérances initiales de Nintendo, ainsi que de ses actionnaires.

Nintendo 3DS

La firme nippone aurait-elle fait preuve d’un optimisme un peu trop poussé lors du lancement de sa console portable nouvelle génération en début d’année ? Toujours est-il qu’il y a un vaste monde entre les chiffres initialement espérés et la réalité d’aujourd’hui… En effet, alors que pas moins de 4 millions de ventes étaient espérées par Nintendo dès le premier mois, il aura finalement fallu attendre le mois de juillet pour atteindre ce chiffre. C’est pourquoi, et ce dès le 11 août prochain, les japonais verront le prix de la console passer de 25 000 yens (225 €) à 15 000 yens (135 €), ce qui équivaut en euros à une baisse de 90 € ! Une baisse des prix dont devrait aussi pouvoir profiter les consommateurs américains puisqu’un rabais de 30 % (contre 40 % au Japon) devrait suivre aux Etats-unis. A noter  aussi qu’une baisse similaire à celle des Etats-unis est prévue cet été en Europe, sans toutefois connaître de date précise.

Evolution des ventes depuis le lancement de la 3DS

Nintendo, depuis toujours leader incontesté en matière de consoles de jeux portables, était parvenu à confirmer sa suprématie sur le marché du jeu vidéo portable grâce à sa Nintendo DS qui fut, au moment de sa sortie (fin 2004), une véritable révolution dans sa manière d’aborder le jeu sur écran.

Le fabricant Japonais pourra-t-il une nouvelle fois conforter sa domination avec sa 3DS ? Encore trop tôt pour le dire…  D’autant plus que la nouvelle console portable de Sony, la PS Vita, est attendue d’ici la fin de l’année. Aussi, rappelez-vous de la Wii et de ses chiffres plus que décevants, en terme de ventes, quelques mois après sa sortie… Quand on voit le succès qu’elle connait aujourd’hui (ou qu’elle a connu), tout laisse à penser qu’il serait bien osé de se lancer si tôt dans d’improbables pronostiques concernant la dernière née de Nintendo.


Nos dernières vidéos

16 commentaires

  1. La 3D a du mal à décoller je trouve. Que ce soit au cinéma ou dans les jeux vidéos, pour l’instant elle est loin de faire l’unanimité. De plus plusieurs personnes que je connaissent ce sont plains de mots de têtes après une utilisation prolongée de la 3DS

  2. Avec cette baisse je pense qu’ils ont très peur de la psvita et peut-être qu’il commence aussi à douter sur leur propre technologie. En tout cas elle devrait être à 170 euros en France.

  3. Rien d’étonnant dans cette nouvelle, c’est le cycle normal d’un nouveau produit : le produit est novateur le prix est élevé mais beaucoup de gens l’achètent quand même car ils veulent profiter tout de suite de cette nouvelle technologie -> ces ventes permettent de couvrir les frais de l’innovation -> le prix baisse

  4. A mon avis ce sont les constructeurs de consoles portables qui doivent flipper avec l’avènement des smartphones qui ont des possibilités de plus en plus importantes et en constante évolution. Le marché est beaucoup plus juteux avec les possesseurs de smartphones que les gamers. L’ennemi de Nintendo n’est pas Sony

  5. Ou as tu vu que la wii avait eut un départ difficile? Elle a été en rupture de stock au moins les 3 premiers mois de commercialisation! Elle s’est vendu au double de son prix sur eBay pendant un bon moment vu que Nintendo étais incapable de suivre la cadance. Tu peux pas comparer la 3GS et la wii. Compare plutôt avec la PS3 qui a eut aussi un début compliqué.

  6. Pingback: 3DS : baisse du prix et premier aveu d’échec ?

Répondre