Suivez-nous

Sciences

Notre civilisation pourrait-elle s’effondrer en 2050 ? C’est possible, selon un rapport

Un récent rapport réalisé par des scientifiques australiens atteste que la fin du monde et de notre civilisation pourrait bel et bien avoir lieu en 2050.

Il y a

  

le

 
civilisation effondrement NASA
© NASA

Dans sa dernière étude, le think tank australien Breakthrough National Centre for Climate Restoration atteste que notre civilisation pourrait s’éteindre en 2050, une hypothèse qui paraît pourtant difficile à croire.

Si cela semble difficile à croire, il faut également prendre en considération le fait que le rapport s’accompagne de l’avant-propos de Chris Barrie, amiral et ancien chef de la Défense de l’Australie.

Sécheresse, famine, renversement de l’ordre établi et fin du monde en 2050 ?

Pour David Spratt et Ian Dunlop, respectivement directeur du think tank et ancien président de l’Australian Coal Association, l’effondrement de la civilisation aurait donc lieu en 2050 à cause du dérèglement climatique. Pour arriver à cette conclusion, les chercheurs sont partis du principe que les pays ayant signé l’Accord de Paris ne respecteraient pas les recommandations.

Ainsi, les changements qui seraient à l’origine de la fin du monde tel que nous le connaissons aujourd’hui. Le rapport indique qu’un certain « point de non-retour » pourrait être atteint au milieu du siècle, ce qui créerait l’effondrement de notre civilisation. Avant que celui-ci ne se produise, l’étude assure que la température risque d’augmenter de trois degrés dans les années à venir, ce qui aurait d’importantes conséquences pour les humains.

En effet, plus d’un milliard de personnes se verraient dans l’obligation de migrer, là où deux milliards n’auraient plus accès à l’eau potable. De plus, la moitié de la population serait soumise à une « chaleur létale » au moins 20 jours par an.

Le rapport indique aussi : « Dans les scénarios les plus sophistiqués, l’ampleur des destructions dépasse notre capacité à modéliser la probabilité à ce que l’humanité prenne fin ». De plus, les auteurs assurent que l’humain ne serait pas en mesure de visualiser sa propre destruction, si bien qu’il ne pourrait pas voir ce qu’induirait réellement le réchauffement climatique. En conséquence, la sécheresse mènerait la Terre à la famine et à la fin de l’ordre établi.

Néanmoins, il faut également tempérer en indiquant que ce rapport a aussi vocation à alerter la communauté scientifique et politique afin que de réelles solutions soient mises en place. Chris Barrie indique à ce sujet : « Un futur apocalyptique n’est pas inévitable ! Mais sans action drastique et immédiate, nos perspectives d’avenir sont faibles. Nous devons réagir collectivement ».

Newsletter 🍋 Inscrivez-vous à la newsletter tout juste sortie du four, rien que pour vous

8 Commentaires

8 Commentaires

  1. Dujardin

    6 juin 2019 at 9 h 01 min

    Au delà de 2° il n’y aura déjà plus de cohérence météorologique ni de saisons comme on les entend aujourd’hui, aucune prévision possible, coup de neige en été ou de chaud en hiver probables, alors ce scénario à 3° est tout à fait envisageable mais ce n’est pas le seul risque à court et moyen terme, le rapport du club de Rome en 1972 au sujet des limites de notre modèle de croissance économique (cherchez LTG : Limit to Growth) prévoit la rupture en 2020 et un retour en 2050 à la population existante au 19e siècle, depuis de nombreux scientifiques ont refait les calculs avec des moyens toujours plus modernes inexistants à l’époque et arrivent toujours au même résultat…, dans tous les cas changer de « modèle » de société semble la seule issue

  2. Sylvie

    6 juin 2019 at 10 h 16 min

    @Dujardin,
    Je suis entièrement d’accord avec votre réponse, malheureusement changer de « modèle » de socièté ne pourra pas se faire avant qu’il soit tard.
    Cela demanderait un changement radical de modèle de vie et le visionnaire qui s’y risquerait aurait une rébellion sur les bras.
    L’étude de la disparition des civilisations anciennes ne sert même pas de leçon et j’ai bien peur que le futur ne soit pas joli joli.

  3. Bernard

    6 juin 2019 at 10 h 36 min

    Je penses à tout notre trésor artistique dans sa plus vaste expression : les peintures rupestres, les pyramides d’Égypte, les peintures de Vélasquez, les concertos de Mozart, et tous les autres merveilles que nous avons été capables de créer. Tout cela va disparaître sur l’autel de notre avidité sans fin.

  4. michpra

    6 juin 2019 at 19 h 18 min

    j’ai vraiment pas de bol,depuis de milliards d’années que le monde existe je tombe dans la génération qui va connaitre sa fin. Dire que nos ancêtres les gaulois croyaient déjà à la fin du monde, puis bien d’autres générations après eux y on cru aussi et elle n’est jamais arrivée, mais cette foi ci c’est sur, on va tous y passer.
    Arrêtons les inepties, ce dont je suis sur c’est qu’en ce qui me concerne,comme tout un chacun, un jour, je vais avoir MA fin de ce monde, mais le monde lui mème continuera et avec lui toutes les générations qui vont nous succéder

  5. Atome

    6 juin 2019 at 19 h 19 min

    Le chaos commencera par toucher les plus faibles, les plus pauvres, des milliards d’individus donc. Cette régulation réduira la consommation des ressources, conduira à un changement de modèle géopolitique et tout rentrera lentement en ordre. De toute façon il faudrait mettre en place un modèle de décroissance pour éviter le chaos, et personne ne veut cela.

  6. Near

    6 juin 2019 at 19 h 25 min

    Quand un cite s’appelle presse-citron faut pas trop y croire. C’est bien de raconter de la merde mais faut assumer après😊

  7. Dobro

    7 juin 2019 at 0 h 56 min

    Tout les calcul sur le climat sont issue de model faux !
    On annonce une fonte des glaces au pole nord en oubliant de mentionner une augmentation au pole sud
    Des milliers de scientifiques ne sont pas d’accords avec le mensonge ambiant .meme le GIEC a recement admis que la temperature ne change plus depuis pratiquement 10 ans!!

    Cette histoire de rechauffement est un moyens de taxer et de nous priver un peut plus de nos libertés .. qu’ils s’occupent plutot du plastique … La c’est un vrais probleme !

    • sebastien

      4 juillet 2019 at 17 h 47 min

      @dobro alors encore un climato-sceptique qui se base sur des délires… non sourcés et fabriqués de toutes pièces par ceux qui veulent continuer à polluer… le GIEC regroupe TOUS les experts du climat de TOUS les pays et TOUS signent le rapport qui prouve que l’homme est à l’origine du réchauffement et que nous n’avons plus que deux ans pour commencer à tout changer. Quand à l’argument de s’occuper plutôt du plastique, lol: le plastique fait AUSSI partie du problème des émissions de CO2…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Les bons plans 🔥

Dernières news

Newsletter 🍋 Inscrivez-vous à la newsletter tout juste sortie du four, rien que pour vous

Les tests