Suivez-nous

Tech

Nvidia en discussion pour racheter ARM à SoftBank

Après un rachat pour 32 milliards de dollars, SoftBank pourrait céder ARM à Nvidia.

Il y a

  

le

 
Section Nvidia
© Nvidia

Voici quelques semaines que SoftBank serait à la recherche d’une société intéressée par le rachat d’ARM, une entreprise britannique créée en 1990. En juillet 2016, elle est devenue une des filiales du groupe japonais suite à son rachat pour 32 milliards de dollars. Selon l’agence Bloomberg, c’est Nvidia qui serait le mieux placé pour racheter ARM.

Une transaction estimée entre 44 et 55 milliards de dollars

Il semblerait que les discussions entre SoftBank et Nvidia soient assez avancées, au point qu’un accord entre les deux parties pourrait être conclu dans les semaines à venir. Selon les sources évoquées par Bloomberg, Nvidia est le seul à pouvoir prétendre à un tel rachat et à être allé aussi loin dans les négociations.

Apple, Samsung et Qualcomm auraient aussi fait part de leur intérêt à SoftBank, mais aucun ne serait allé aussi loin que Nvidia. Actuellement, ce dernier se positionne comme le plus grand fabricant de puces graphiques au monde.

Si le montant éventuel de la transaction est encore —logiquement, inconnu, des analystes évoquent un rachat qui se situerait entre 44 et 55 milliards de dollars. Soit un montant bien supérieur aux 32 milliards de dollars déboursés par la holding japonaise il y a quatre ans. De plus, la société japonaise ne serait pas contre une acquisition de ce type, dans une période de crise où elle est éprouvée par de nombreuses dettes, en partie à cause de WeWork.

Dans le cas où le rachat d’ARM par Nvidia aboutissait, il pourrait s’agir de l’accord le plus important jamais conclu dans le secteur des semi-conducteurs. Toutefois, les sources de Bloomberg indiquent que rien n’a été confirmé pour l’instant, ce qui veut dire que les négociations pourraient s’éterniser sans donner suite.

Si le rachat venait à se faire, on se doute déjà qu’il fera l’objet d’une profonde analyse de la part des autorités américaines dédiées à la concurrence. Surtout, Nvidia est un des principaux clients d’ARM et il a quelques concurrents directs qui comptent également beaucoup sur les produits de ce dernier. En cas de rachat, son nouveau propriétaire pourrait très bien faire preuve de concurrence déloyale en bloquant les transactions des autres acteurs du secteur.

Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

À la une

Les bons plans

Dernières news

Newsletter 🍋 Inscrivez-vous à la newsletter tout juste sortie du four, rien que pour vous

Les tests