Office Web Apps, première démo de la suite Office en ligne de Microsoft

Zoho, puis Google Docs avaient inauguré le bal et montré la voix, et Microsoft, après des mois de développement s’y met aussi en présentant une première démo de sa suite Office en ligne, connue sous le nom de Office Web Apps. Réservée pour le moment aux développeurs et partenaires de Microsoft inscrits au programme Windows

Zoho, puis Google Docs avaient inauguré le bal et montré la voix, et Microsoft, après des mois de développement s’y met aussi en présentant une première démo de sa suite Office en ligne, connue sous le nom de Office Web Apps.

Réservée pour le moment aux développeurs et partenaires de Microsoft inscrits au programme Windows Live SkyDrive, la suite Office en ligne dévoile ses atouts dans une vidéo publiée hier sur le blog de Windows Live, et, si toutes les fonctions prévues ne sont pas encore disponibles, ce qui est montré est déjà assez alléchant.

office_web_apps

Fonctionnant sur le même principe que Google Docs, Office Web Apps propose donc des versions en ligne des applications de la cénèbre suite Office de Microsoft, à savoir Word, qui devient Word Web App , Excel, rebaptisé Excel Web App, PowerPoint, renommé PowerPoint Web App, ainsi qu’un logiciel de partage de documents (OneNote Web App). A ce titre, le partage de documents et leur modification en direct entre deux personnes distantes semble être une fonction intéressante.

Ces versions internet des applications Office seront gratuites et accessibles aux titulaires d’un compte Live, soit potentiellement 500 millions d’utilisateurs dans le monde, ce qui fait déjà une belle brochette de clients. Le service est gratuit et sera financé par la publicité.

Concrètement, pour ceux qui ne sont pas encore familiers avec ce type d’usage, les applications en ligne sont des versions de logiciels exploitable directement dans le navigateur internet, sans aucun logiciel à installer sur son ordinateur. Les avantages sont nombreux : si vous possédez un compte, vous accédez à vos document à partir de n’importe-quel ordinateur connecté à internet, et ce partout dans le monde, en saisissant juste votre identifiant et votre mot de passe. Plus besoin de logiciel, et surtout un flux de travail facilité sans avoir à se soucier de faire des copies de ses fichiers dès que l’on part en déplacement. Autre avantage dans le cas de Office Web Apps : les documents sur lesquels vous travaillez en ligne peuvent être d’un clic enregistrés au format Office correspondant, pour une utilisation ultérieure en mode déconnecté, à condition cette fois de posséder le logiciel installé correspondant.

L’espace de stockage proposé par Office Web Apps sera conséquent puisque les utilisateurs bénéficieront de 25 Go, de quoi stocker quelques recettes de cuisine et autres présentations PowerPoint.

Office Web Apps sera lancé dans le courant du premier semestre 2010 et fonctionnera indifféremment sur Internet Explorer, Firefox et Safari, soit les 3 navigateurs couvrant plus de 95% du marché. Rien n’est indiqué pour Chrome ou Opera en revanche, mais si cela fonctionne avec Safari il y a de grandes chances qu’il en soit de même pour le navigateur de Google. Pas de précisions non plus sur une éventuelle version mobile.

Reste à savoir quel pourcentage des 500 millions d’utilisateurs potentiels utilisera réellement ce service, et accepteront de confier leurs données à Microsoft, qui n’est pas toujours considéré comme le prestataire le plus fiable en matière de sécurité informatique.


Nos dernières vidéos

10 commentaires

  1. Il bouge beaucoup les mains le monsieur de la vidéo 🙂

    Plus sérieusement, Office Web Apps à l’air très puissant, plus complet et (révolution) plus facile à utilise qu’un Google Docs, car plus convivial et rappel l’application native sur Windows. J’attends la réponse d’Apple de ce côté.

  2. De toute façon je pense que l’ont est pas obliger d’enregistré des choses confidentiel sur se compte.

    Le application craké n’auront plus lieu d’être et je pense que c’est une bonne chose car qui à les moyen de se payer la suite office ?

    D’ailleurs ça risque aussi d’intéressé les société comme les salarié peuvent travailler chez eux. 😉

  3. A savoir, j’ai pas regardé les vidéos, mais c’est 100 % comptatible Web et logiciel ? Pas de différence entre les documents (ne serait-ce que d’une ligne …) ?

    Très bon projet, pour une fois Microsoft me plait beaucoup dans cette démarche !

    La réaction on doit pas plutôt la voir du coté de Google Docs et Open Office plutôt qu’Apple ?

  4. Je suis curieux de voir les impressions, notamment celles qui sont destinées à des grands formats (A1,A0).
    Sinon c’est plutôt une bonne nouvelle

  5. Pingback: Astuce pour tester Microsoft Office Web Apps chez vous

  6. Cette suite office risque de revolutionner le petit monde du SaaS en faisant prendre conscience aux utilisateurs que l’on peut utiliser des solutions autres qu’un bon vieux pack Office tres onereux. Cela va sans doute chatouiller un peu GoogleDocs (et j’espere que cela va les obliger a faire des efforts en terme d’interface) mais cela va surtout faire tres mal aux challengers comme Zoho. Les concurrents Open Source sont encore trop difficiles a utiliser car il faut passer par la case « installation », ce qui demande quelques connaissances techniques.

    Office Web Apps va ouvrir la voie a de nombreuses solutions en SaaS, aujourd’hui meconnues, mais qui pourront se faire une place au soleil des que l’utilisateur lambda aura compris les avantages de ce type d’outils.

Send this to a friend