Les PC « Always Connected » de Microsoft et Qualcomm, c’est quoi en fait ?

Les PC « Always Connected » fonctionnant avec Windows 10 ARM de Microsoft et Qualcomm sont sans doute l’avenir. On vous présente ces hybrides entre smartphones et ordinateurs portables.

PC always connected

Un ordinateur portable avec un processeur de smartphone. Si vous n’avez pas encore entendu parler des PC « Always Connected », voici sans doute le meilleur résumé. Ils embarquent en effet un SoC Snapdragon 835, le même qui est présent sur la plupart des smartphones Android haut de gamme sortis en 2017.

Les PC « Always Connected » de Microsoft et Qualcomm enfin présentés

Vous l’aurez compris avec leur nom, le point fort de ces modèles, c’est la connectivité. Pas besoin de Wi-Fi, ils peuvent se connecter au réseau 4G pour vous permettre d’accéder à Internet depuis n’importe où. Plus légers et de dimensions plus réduites, ils se distingueront aussi par une autonomie accrue. Selon les annonces, il vous faudra ainsi plus de 20 heures pour venir à bout de la batterie ! Bien sûr, les performances devraient être elles, plus limitées.

Toutefois, les premiers modèles fonctionneront sous Windows 10 S, qui vous limite aux applications du Windows Store. Un upgrade à Windows 10 classique devrait être possible à condition de vous limiter au 32-bits.

Maintenant que vous en savez un peu plus, vous vous interrogez sans doute sur le prix. Or, les premières estimations mettent ce type d’ordinateur à un prix qui semblera à beaucoup trop élevé… plus de 700 €. Il semble facile de trouver des modèles à des tarifs plus abordables et sans grand-chose à envier à l’heure actuelle, surtout avec l’omniprésence des réseaux Wi-Fi en milieu urbain. Ces modèles devront donc trouver d’autres arguments pour se distinguer.

Il faudra toutefois attendre un peu avant d’en avoir la confirmation. Asus avec son NovaGo et HP avec l’Envy X2 devraient être les premiers modèles à être disponibles à la vente à partir du printemps 2018. Lenovo devrait présenter son modèle à l’occasion du CES 2018 en janvier. Les premiers prix estimés, entre 700 et 1000 €, devraient toutefois avoir du mal à convaincre.


Un commentaire

  1. Je comprend pour pourquoi il ajoute des puces ARM on a bien vu avec les surfaces RT que c’était juste cata pour l’utilisation puisque le catalogue d’app est juste ridicule . A ce prix la autant acheter une surface pro 4 qu’on arrivera a trouver dans ce prix .

Répondre