Suivez-nous

Applications

Plagiat : Facebook doit payer une amende de 3,83 millions d’euros à une société européenne

Facebook est accusé d’avoir plagié une application italienne pour l’une de ses fonctionnalités.

Publié le

 
Facebook
© Unsplash / Glen Carrie

Pour une fois, ce n’est pas la Commission européenne qui vient pénaliser un GAFA, en l’occurrence Facebook. Néanmoins, on reste sur le vieux continent, puisqu’il s’agit de la justice italienne. L’Italie réclame 3,83 millions d’euros à Facebook suite à une accusation de plagiat.

La justice italienne estime que le géant fondé par Mark Zuckerberg aurait repris une fonctionnalité provenant d’une application développée par le groupe italien Business Competence. Cette application nommée Faround est une sorte de Yelp qui permet de localiser les restaurants, les boutiques, les boîtes de nuits, et autres établissements dans les environs.

La justice italienne donne raison à Business Competence.

Lorsque Facebook a présenté la fonctionnalité “À proximité”, Business Competence a immédiatement perçu une ressemblance frappante avec Faround et s’en est plaint à la justice italienne. La justice a finalement tranché, et donne raison à la société locale en demandant en supplément une amende de 3,83 millions d’euros à Facebook.

Au départ, Business Competence s’attendait à recevoir une somme avoisinant les 350 000 dollars. Aujourd’hui, on parle d’une amende bien plus conséquente de plusieurs millions d’euros. De son côté, Facebook semble avoir pris conscience de cette amende, mais n’a pas tenu à parler davantage. Un porte-parole déclare simplement à Reuters : “Nous avons reçu la décision du tribunal et l’examinons attentivement”.

Récemment, nous apprenions que Facebook commence à fermer ses sociétés en Irlande pour tenter d’échapper aux réglementations européennes et rapatrier les données utilisateurs du Royaume-Uni aux États-Unis. De ce fait, Facebook ne bénéficiera plus de la fiscalité avantageuse de l’Irlande, mais pourra gérer les utilisateurs britanniques en fonction de la législation américaine bien plus souple que celle de la Commission européenne connue pour être l’une des plus strictes au monde.

Dans la foulée, Facebook vient de perdre l’un de ses hauts responsables en la personne de Rob Leathern. Ce dernier occupait la place de chef de l’intégrité des publicités de la plateforme. Après 4 ans de bons et loyaux services, Rob estime que ce poste est bien trop complexe et qu’il arrive en bout de course.

Facebook
Par : Facebook, Inc.
3.6 / 5
106,8 M avis
Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

À la une

Les bons plans

Dernières news

Newsletter 🍋 Abonnez-vous, et recevez chaque matin un résumé de l’actu tech

Les meilleurs forfaits

Les tests