Le Planner : le carnet qui veut vous rendre plus productif

Marre des applications de productivité ? Une jeune entreprise française a décidé de revenir aux fondamentaux avec son projet Le Planner. Un carnet, un crayon et la promesse de devenir plus productif et d’atteindre ses objectifs.

À l’heure du tout numérique, le format papier a parfois l’air bien dépassé. Pourtant, de plus en plus de personnes y reviennent, c’est le constat fait par le célèbre consultant américain et spécialiste de la productivité David Allen. « La majorité des personnes de mon entourage reviennent au papier et ce sont pourtant ces mêmes personnes qui développent des applications digitales dans la Silicon Valley… C’est juste qu’il n’existe pas de meilleur outil que le papier » explique l’auteur de la célèbre méthode GTD (Getting Things Done).

Séduits par cette théorie, Jeremy Zaccherini et Baptiste Haegel ont alors décidé de lancer le projet Le Planner via leur entreprise 1026. Une nouvelle aventure pour ses deux garçons qui ont décidé de quitter leurs entreprises respectives début 2017 pour « commencer une nouvelle aventure et écrire notre propre histoire ».

Le Planner c’est quoi ?

Le Planner se présente comme une alternative aux applications de productivité et prend la forme d’un carnet journalier de 21 cm x 15 cm composé de quatre parties. À noter que le carnet comporte 166 pages et offre donc une capacité d’utilisation d’environ 5 mois. Un choix assumé par l’équipe à l’origine du projet qui explique avoir limité le nombre de pages pour conserver un haut niveau de finition, le carnet est fabriqué avec des matériaux nobles, ainsi qu’un prix raisonnable.

Rappelant le principe de la to-do list (liste des tâches), la première partie permet de noter ses objectifs du jour et s’inspire de la méthode d’Ivy Lee. Une seconde partie met en avant la créativité de l’utilisateur, c’est une zone libre qui permet de « garder une trace de ses idées, inspirations, objectifs à venir ».

Le Planner

La troisième partie fait la part belle aux pictogrammes et encourage à prendre de bonnes habitudes.

Enfin, une dernière partie permet de faire le bilan de sa journée en laissant « un commentaire ou une pensée positive sur ce qu’il s’est passé ».

Il est à noter que Le Planner est fabriqué en France dans un atelier « aux portes de Paris ». 1026 utilise du papier certifié FSC (issus de forêts gérées durablement) pour réaliser ses carnets.

Pourquoi on vous en parle ?

Habitués à utiliser des applications de productivité ou de gestion de tâche, l’idée de revenir au bon vieux duo papier/stylo est séduisante. On peut y voir une forme d’utilisation plus intime que via une application. On est également moins sollicité que sur un smartphone où les notifications peuvent avoir tendance à faire perdre du temps et de la concentration.

Enfin pour certain(e)s, le fait d’écrire sur papier donne plus de consistances à ses idées et permet de respecter plus efficacement sa fameuse to-do list.

Pour réussir son projet, 1026 a décidé de lancer une campagne de crowdfunding sur la plateforme de financement participatif Ulule. Alors que la campagne se termine dans 10 jours, l’objectif de prévendre 300 carnets a déjà été atteint.

L’équipe à l’origine du projet Le Planner espère désormais dépasser les 150%.


10 commentaires

  1. C’est une très bonne idéeJe n’ai jamais abandonné mon bon vieux quovadis.On a une vision générale de la semaine, on feuillette rapidement, on ecrit les rdv rapidement, on prend des notes et surtout on n’a pas besoin de l’allumer et les données ne se perdent pas.Et surtout, on n’a pas l’angoisse s’il ne s’allume ou pas.Je vois mes clients tout le temps qu’ils prennent pour fixer un rdv sur support numérique. Ils m’agacent

  2. Je travaille dans le Web et je suis partisan du bloc et du stylo…n’en déplaise aux technicogeeks qui perdent leurs temps avec toutes les appli pour optimiser leurs temps de travail…Donc ok pour le bloc, mais de la à monter une startup pour re-inventer le blocnotes, ok je ne dis pas que ce n’est pas utile, mais je trouve cela assez comique…

  3. Jérémy Zaccherini le

    Bonjour @PAE recrut, Je me permets de vous répondre en tant que fondateur de 1026, l’entreprise qui édite Le Planner dont traite l’article ci-dessus. Je peux comprendre que l’idée, très simple fasse sourire. Sachez cependant que chez 1026, nous avons pour objectif de créer des produits utiles et simples qui vous (et nous) aident à mieux vivre et c’est exactement dans cette démarche que s’inscrit Le Planner. L’objet de notre entreprise n’est donc pas uniquement de "réinventer" le bloc noteNous serions ravis d’échanger avec vous si vous avez d’autres questions : [email protected] vous souhaite une très belle journée et vous remercie d’avoir pris le temps de rédiger ce commentaire ! Bien cordialement, Jérémy

  4. Bonjour,Merci pour votre réponse, au delà de ma remarque, c’est plus un "système" actuel ou l’on pousse la technologie ou l’automatisation des taches à l’extrême qui me gène. Une appli pour reflchir, une appli pour organiser son organisation, une appli pour gérer ses doutes…bref, ce coté ou tout doit passer par le 2.0.Et ce qui m’ "amusé" c’est le coté ou on monte une startup pour revenir aux fondamentaux. Donc il n’y avait aucune "attaque" sur votre produit, rassure-vous :)PAE

  5. Dans le même genre mais avec le rituel Matinal, la gratitude, etc… il y a aussi le BMV Journal (www.bmvjournal.com) . Et personnellement, je trouve le BMV Journal plus pro et plus sympa que celui-ci, mais c’est juste mon avis.

Commenter

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Presse-Citron 2005 - 2018 | A propos | Contact | Site hébergé par Cognix Systems | Informations sur les cookies