Suivez-nous

Applications

PlayStore : pourquoi Google ne veut pas faire le moindre cadeau à Fortnite

Epic Games aurait aimé pouvoir proposer Fortnite sur le PlayStore Android, à condition toutefois d’imposer ses règles au geant Google…

Il y a

  

le

 
Fortnite Android
© Epic Games

Google ne fera pas de cadeau à Fortnite

Vous le savez sans doute, depuis quelques mois, il est possible de jouer à Fortnite sur nos consoles, mais aussi nos smartphones. Sur Android, le jeu n’est toutefois pas disponible depuis le PlayStore, et il faut impérativement passer par le site officiel d’Epic Games pour télécharger l’indispensable Fortnite.

Selon 9to5Google, Epic Games aurait évidemment souhaité pouvoir proposer Fortnite sur le PlayStore, mais à condition de pouvoir s’affranchir des 30% de commission empochés par Google sur chaque transaction. Une condition qui n’a pas été du goût du géant Google, qui ne souhaite pas faire d’exception, y compris pour le phénomène Fortnite. Par ailleurs, Google a fait remarquer qu’Epic Games n’a, a priori, pas imposé la moindre condition à Apple pour proposer le jeu sur l’AppStore, où le géant américain prélève lui aussi une commission.

Des commissions… illégales ?

Selon Epic Games : « Nous estimons que cette forme de vente liée d’un service de paiement obligatoire moyennant des frais de 30 % est illégale dans le cas d’une plate-forme de distribution détenant plus de 50 % du marché. » Le développeur souhaiterait ainsi que Google modifie ses pratiques, pas uniquement pour Fortnite, mais pour tous les développeurs.

Le CEO de Epic Games, Tim Sweeney, compare notamment les pratiques de Google (et d’Apple) avec celles de Visa et Mastercard. « Visa et Mastercard prennent une commission sur les transactions de 3% en moyenne. Des groupes comme Apple, Google et d’autres acteurs du marché Android tirent des profits énormes de la vente de leurs appareils et ne justifient en aucune façon la commission de 30 %. »

Nouvelle map Fortnite

© @FortniteBR

Rappelons que Epic Games propose lui aussi une boutique d’applications, l’Epic Games Store, avec une répartition de l’ordre de 88/12% (en faveur des développeurs évidemment). Selon Tim Sweeney, cette répartition est autrement plus juste que celle pratiquée sur les boutiques d’Apple et de Google, sur lesquelles plus rien ne justifie le fait de prélever 30% des revenus.

Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Les bons plans

Dernières news

Newsletter 🍋 Inscrivez-vous à la newsletter tout juste sortie du four, rien que pour vous

Les tests