PonoMusic et PonoPlayer : le succès fou de la musique en haute résolution

PonoPlayer, c’est le nom de ce lecteur de musique qui fait actuellement un tabac sur Kickstarter. Mais pourquoi ?

Pono

Près de 5 millions de dollars, c’est actuellement la somme qui a déjà été levée par la campagne de financement participatif de Pono. Et on est encore à 21 jours de l’échéance de celle-ci, ce qui nous laisse imaginer la somme totale qui pourrait être récoltée. Il s’agit d’un lecteur de musique portable (le PonoPlayer) mais aussi d’un service de téléchargement (PonoMusic).

Mais qu’est-ce que PonoMusic a de particulier ? Il y a quelques années, lorsque nous avons découvert le format mp3, on s’est exclamé : tant de morceaux pour si peu de stockage dévoré. Mais certains d’entre nous ont peut-être oublié que qui dit mp3 dit forcément compression et donc altération du signal (un signal qui est déjà modifié via la numérisation).

Ce que le projet propose, c’est la musique à l’état pur, telle qu’elle a été enregistrée dans les studios, avec le souci du réalisme et celui de respecter le moindre détail voulu par l’artiste. PonoMusic sera donc un store pas comme les autres puisqu’il proposera des téléchargements (pas de streaming) de morceaux sous les formats « FLAC » suivants :

  • Qualité “CD” – 1411 kbps (44.1 kHz/16 bit)
  • Haute résolution –  2304 kbps (48 kHz/24 bit)
  • Très haute résolution – 4608 kbps (96 kHz/24 bit)
  • Ultra-haute résolution – 9216 kbps (192 kHz/24 bit)

Pour comparer, un fichier MP3 a un « bit rate » de 192 à 256 kbps. Autant dire que ce sera volumineux. Mais n’oublions pas que nous sommes en 2014 et non dans les années 90. Les problèmes liés au stockage de données sont plus au moins été résolus et nous n’avons plus les mêmes prétextes pour sacrifier la qualité de la musique que l’on écoute.

Le projet a par ailleurs le soutien d’une grande partie de l’industrie du disque : des labels et des artistes. Le prix annoncé d’un album variera entre $14.99 et $24.99.

C’est quoi ce drôle d’iPod ?

Le lecteur qui accompagne le service PonoMusic est le PonoPlayer. Il a été optimisé par les ingénieurs pour donner le meilleur des morceaux non-compressés, téléchargeables sur PonoMusic (zéro compromis sur la qualité, affirme-t-on). Le lecteur supporte également les autres formats audio.

Le lecteur a une mémoire interne de 64 GB, extensible avec une carte microSD, ce qui peut donner un total de 128 GB. Cette mémoire peut contenir près de 800 morceaux sous le format Ultra-haute résolution (192 kHz/24 bit) proposé sur PonoMusic.

Outre cette optimisation pour l’écoute en haute résolution, le PonoPlayer arbore un écran tactile et trois boutons en façade (deux boutons volume et un bouton ON/OFF). Au niveau de la connectique, il y a un port USB pour transférer les fichiers et deux sorties audio : l’une pour les casques et l’autre pour amplifier la musique dans sa voiture ou son salon. L’autonomie annoncée par le constructeur est de 8 heures. Le prix : autour des 400 dollars.


Nos dernières vidéos

25 commentaires

  1. Salut !

    Je suis 100% pour ce format plutôt que le MP3 dégradé vendu à prix d’or !
    Mais pourquoi autant de Buzz et d’attente, alors que l’on a déjà Qobuz ?

    Un client de Qobuz

  2. Concrètement, ça apporte quoi de plus qu’un lecteur qui lit du Flac ?
    Juste ça : « Il a été optimisé par les ingénieurs pour donner le meilleur des morceaux non-compressés » ?

  3. Il faut arrêter avec « qui a la plus grosse ». D’après le Théorème d’échantillonnage de Nyquist-Shannon, si l’on veut échantillonner un signal sans perte, il suffit d’avoir une fréquence d’échantillonnage supérieur à deux fois l’amplitude du signal que l’on échantillonne. Donc pour l’oreille humaine qui entend au grand maximum de 16Hz à 20Khz, on a une amplitude d’environ 20Khz donc tout échantillonnage supérieur à 40Khz sera sans perte. 41Khz sera sans perte, 44Khz le sera aussi. A quoi sert d’échantillonner à 96 ou 192 Khz pour le consommateur final? Pour faire écouter sa musique à son chien? pour la retravailler en studio? Je sais qu’au moment de l’enregistrement il est plus facile de construire un filtre qui enlèvera les fréquences entre 20khz et 48khz plutôt que 20khz et 22khz (pour l’aliasing), mais je pense qu’une fois venu le moment de l’encodage, les filtres numériques s’en occupent très bien.

    Aussi, pourquoi encoder leur lossless Qualité “CD” à 1400kbps quand mes fichiers FLAC sont généralement entre 700 et 1000kbps?

    Et qui a le casque nécessaire pour faire la différence entre un mp3 @ 192kbps et du FLAC? Certainement pas tous ceux qui écoutent leur musique actuellement avec leur téléphone, et je ne pense pas qu’il y ait beaucoup de monde qui soit prêt à investir dans un casque.

  4. Je viens de vérifier, ce n’est pas du FLAC mais du PCM non compacté comme sur un CD. 44.1 kHz * 16bits * 2 (stereo) = 1411kbps, je comprends pas pourquoi ils marquent FLAC sur leur page de promo. Et même si ne nous sommes plus dans les années 90 et que les disques durs font maintenant plusieurs To, je me vois mal sacrifier 700Mo par album sur les 16Go de mon lecteur MP3 ou téléphone. Qui voudrait d’un lecteur dont les capacités seraient de 56 albums « très haute résolution » pour 128Go de mémoire? Attendre plusieurs heures pour télécharger un album de 2,3 Go?

    Bref vous l’aurez compris, j’ai l’impression que ce projet n’est pas sérieux et que les investisseurs sont fous. La seule chance de ce projet c’est d’être sponsorisé par les artistes et que les gens voulant le « meilleur » déboursent l’argent demandé pour bénéficier d’un effet placébo.

  5. Sacré condensé de blabla audiophile, le site du Pono ! Qu’on m’amène quelqu’un qui peut faire la différence entre du wav 44.1/16 et du 192/24…

    Et juste une petite remarque : la numérisation ne modifie pas le signal restitué, elle ne modifie que la forme sous laquelle il est stocké.

  6. Mr Patator on

    @O’Timmins: Effectivement, difficile de faire la différence, mais le produit a le mérite d’exister, même si je le trouve trop cher par rapport au Fiio X3 que j’ai acheté pour 200€.
    Par contre faire du FLAC au lieu du mp3, la différence de qualité est flagrante. Et surtout, ces types de lecteurs sont spécialement dédiés au raccordement à une chaine hifi, autant dire que le souffle lors de la lecture des pistes est inexistant!

  7. Le FLAC ca s’écoute a la maison, sur de bonnes enceintes, ou sur un casque qui passe vraiment pas inaperçu du genre des AKG 242 qui passe toutes les frequences (pas du beat machin…)… bref a la maison …

    Et quand vous apprécierez le FLAC format, vous repasserez sur du Vinyl, et la vous serez très proche de l’extase.

    Tres bonne initiative quand meme de proposer un format qui n’est pas compresse. J’ai l’impression de me faire voler quand j’achete un album MP3 et que je le passe sur ma chaine (car le vynil n’est pas dispo)

  8. On peut préférer le son du vinyle, mais quant à être proche de l’extase… Le CD est bien meilleur sur tous les plans.

  9. D’accord avec Sylvain sauf que je lui dirai que ce n’est pas une impression qu’il a,… il se fait voler,… jamais acheté un seul mp3,… sur E-bay j’achète les cd / vinyles à des prix plus bas que le mp3,… donc pourquoi ne pas convertir soi-même au format que l’on veut ? le mp3 se justifiait lorsqu’il y avait encore les modem (tu tu tu tiiiiiii, pour ceux qui s’en souviennent) aujourd’hui avec la vitesse de téléchargement le mp3 ne se justifie plus,… j’ai du mal à comprendre cette logique commerciale et le stockage n’est plus un problème non plus comme on le dit très justement dans l’article.

    En ce qui concerne le PONO très bonne initiative afin de faire disparaitre le mp3 (c’est un peu comme l’histoire du VHS ce n’était pas le meilleur format et pourtant il s’est impossé à l’époque face au Betamax et V2000),… mais si il faut le raccorder à une chaine HIFI je préfère un vrai Streamer (style OLIVE ou CYRUS + NAS),… mais le budget n’est pas de 400 dollars 🙂

  10. Mr Patator on

    @sylvain: ça tombe bien, en mobilité j’utilise des Shure 210 et pour la maison des AKG 272. Je dois dire que ça donne très bien avec Fiio en FLAC.

  11. Et oui depuis longtemps qobuz propose du master record, avec un lecteur aussi simple mais de qualité qu’un Hifiman et c’est le bonheur (presque audiophile).
    Je dis ça je ne dis rien ….

  12. Une note qui n’honore pas Presse Citron, si j’étais méchant je dirais un bon bullshit copier coller du communiqué de presse par un gus qui n’y comprend que dalle… (un peu violent je le reconnais mais rien de personnel juste que c’est gonflant de voir des inepties régurgitées sans une once de réflexion)

    Le Pono, un lecteur audio comme il en existe déjà plein et ne parlons pas de tous les smartphones et tablettes capable de lire n’importe quel format. Mais il est porté par l’immense Neil Young…

    On parie un grand flop ? Mon intuition c’est que c’est un moyen d’obliger les grandes plate-forme comme iTunes ou Amazon a proposer des formats lossless (Flac, Alac etc).

    Juste un indice, la musique ça n’est pas que des chiffres

    Sinon une source pour les anglophones http://www.marco.org/2014/03/1.....g-material

  13. Je suis d’accord pour dire que cet appareil n’a pas été assez réfléchi.
    Si la cible est le marché audiophile, l’utilisation est limitée.
    La mémoire de stockage est ridiculement petite, surtout pour des formats si gourmands. Les amateurs de musique ont souvent une collection musicale très large. Le convertisseur digital/analogique est certainement de piètre qualité, et le comble, il n’y a pas de sortir numérique (ni bluetooth à la limite). Autant dire que personne ne souhaitera brancher ce lecteur à son installation sonore, pour peu qu’il soit un minimum attentif à la restitution de la musique. Enfin s’il n’est pas possible de se connecter en wifi pour télécharger directement les morceaux depuis la plateforme, voir les écouter en streaming, ça limite encore plus.
    Par ailleurs ils auraient pu aller plus loin qu’un simple lecteur digital (finalement pas bien plus évolué que ce qu’on trouve depuis des années sur le marché) en s’inspirant de qobuz, et affichant sur le lecteur des informations supplémentaires sur l’artiste, la pochette et le livret de l’album… Bref une expérience plus aboutie pour les vrais fans de musique.
    Ce n’est que mon avis, mais je trouve que le produit n’est pas fini et rate sa cible.

  14. le débat sans fin de la qualité audio…qui n’intéresse que les audiophiles…
    quand on voit dans les trains (par exemple) que les 3/4 utilisent leurs téléphones et le casque d’origine pour écouter de la musique formatée.
    Et la qualité du son ne dépend pas que de l’encodage, mais aussi beaucoup de l’enregistrement studio original et de l’ingé son. Je pense qu’un mp3 256kb ou flac de Francis Cabrel (parcequ’il apporte toujours un soin particulier à l’enregistrement) sera toujours de meilleur qualité musicale qu’un morceau de david guetta non compressé.

    Et puis la forme de ce lecteur est juste horrible et pas du tout ergonomique

  15. Mr Patator on

    @arnaud: l’encombrement et le prix impose de limiter la mémoire interne à 64Gb. Celà dit, c’est extensible par microSD, tout comme le Fiio X3. Pour en posséder un avec une carte de 64Gb, je peux dire qu’en moyenne avec des albums FLAC de 400Mb (donc plus de 160 albums), en situation de mobilité, c’est largement suffisant.
    Ce genre de lecteur de musique HD n’est pas une nécessité, mais manquait jusqu’à présent sur le marché: enfin un lecteur qui lit autre chose que du mp3!.
    Rien ne te dis que le DAC soit si mauvais, encore une fois celui du Fiio apparemment de très bonne qualité. Quand au Bluetooth, je ne sais pas s’il est capable de transporter le flux sans l’altérer. Le wifi quand a lui, c’est s’assurer de vider sa batterie en un rien de temps.
    Je crois que ce genre d’appareil qui lit de la musique HD et rien d’autre, mais qui le fait bien, va justement à contre courant de la tendance du smartphone qui fait tout, mais rien parfaitement.
    La solution qobuz, je ne trouve pas ca terrible: effectivement c’est de l’audio HD avec des métadatas envoyées au lecteur, mais ça reste une app pour smartphone, donc avec tous les problèmes de souffle, microcoupure et parasites qui sont rédhibitoires pour de l’écoute en audio HD. Il suffit de brancher un bon casque pour s’en rendre compte.

  16. Très rigolo vos commentaires. J’imagine que la plupart d’entre vous, qui donne un avis, ne travaille pas dans l’industrie musicale, écoute la musique sur un ipod en mp3 depuis des années, on un casque à moins de 80 euros… bref.
    Un cd est meilleur sur tout les points qu’un vinyle ? Mais quel point ? Techniquement ?
    Personne ne fait la différence entre du 16bits 44,1 et du 24bits 192khz?
    Ok.
    Le mp3 à tellement formaté les oreilles ces dernières années, que effectivement, plus personne ne fait de différence !
    Il ne faut pas oublier que parler de musique, c’est avant tout parler d’émotion. C’est tout de même le but. Si on s’emmerde la vie pendant des plombes, à composer des albums, les enregistrer, les mixer, et tout cela avec tout un tas de materiel, c’est tout simplement pour procurer à l’auditeur, une émotion !

    Et ce qui est certain, c’est que le Mp3, la détruit cette émotion !

    Donc oui, l’initiative est très bien ! Reste juste le prix de l’album annoncé, entre 15 et 25 dollars, qui je trouve est cher. 25 dollars pour un album en dématérialisé, sans objet, sans pochette, c’est cher. On verra bien.

  17. @Mr Patator Qobuz une app smartphone ? Plutot réducteur !! Qobuz permet de télécharger du FLAC et de la qualité Studio Master, que tu peux lire sur tout bon équipement HiFi 😉

  18. Question : Si j’achète un album au format vinyle ou CD. Est-ce que je peux télécharger cet album au format FLAC en toute légalité? Ou alors je dois encore débourser?

  19. @Mr Patator
    400Mo c’est vrai pour un album flac 44100 Hz 16bit, mais si on passe à du 192000 Hz 24bit c’est une autre histoire. Bien sûr ce n’est pas forcément ce que souhaitent la plupart des gens.

    L’initiative est bonne, mais pourrait être plus aboutie et c’est dommage. D’ailleurs comme le disait une autre personne plus haut, le design est aussi très moche.

  20. @Vincent ben en l’état du marché non, aucune maison de disque ne propose gratuitement le téléchargement en Flac même si vous avez le cd ou le vinyle.

    @MrPatator « en moyenne avec des albums FLAC de 400Mb » ça c’est pour des albums en 16bit/44,1kHz mais si tout en restant en Flac on passe à des albums en 24bits/192kHz on multiplie la taille entre 3 et 6 fois plus.

    Et ceux qui répète le mp3, le mp3, vous parlez d’un mp3 encodé à quel bitrate ? Vous êtes bien certains de pouvoir distinguer un mp3 VBR encodé à 320kbit/s de l’original ?

    @Caillou c’est assez logique le Flac est un format compressé non destructeur, en entrée de DAC tous les plus flux sont décodée en PCM par le lecteur et parfaitement identiques à l’original.

  21. @f1oren je suis d’accord, en l’état rien n’existe, mais on peut généralement trouver ces albums flac par d’autre moyen… La question était plutôt : est-ce que c’est répréhensible?

  22. Mr Patator on

    @Arnaud: OK je comprend mieux. Je n’ai que des FLAC 16bits 44100Hz, étant donné que je les ai rippés de mes CDs, monter en qualité ne m’apporte rien.
    Il est vrai que le look, l’interface et les fonctionnalités des lecteurs actuels sont assez basiques, mais c’est un début.

  23. @Jean : Sympa ce procès d’intention… Je suis musicien, équipé d’un très bon casque (DT990) et de quelques cartes son respectables.

    « Un cd est meilleur sur tout les points qu’un vinyle ? Mais quel point ? Techniquement ? »
    Sur tous les points techniques qui importent dans la reproduction fidèle de la musique : étendue et respect du spectre, distorsion à basse et haute fréquence, usure, qualité de la copie, etc… à tel point qu’on considère que le meilleur son vinyle est équivalent à une numérisation sur 12 bits à 32khz.

    « Le mp3 à tellement formaté les oreilles ces dernières années, que effectivement, plus personne ne fait de différence ! »
    Les résultats de quelques tests ABX que l’on peut trouver sur le net à ce sujet indiquent que l’on peut distinguer à l’oreille un wav d’un mp3 quand on descend sous les 160kbit/s (et encore…). Faites un ABX et on en reparle.

    « Il ne faut pas oublier que parler de musique, c’est avant tout parler d’émotion. […]
    Et ce qui est certain, c’est que le Mp3, la détruit cette émotion ! »
    Si quand on parle musique, on peut parler émotion, quand on parle de qualité de son, on parle quantitatif, mesure, science. L’émotion ne se mesure pas, et c’est bien pour ça que c’est le seul argument qui reste aux vendeurs de matériel idiophile, et qu’ils brandissent bien haut comme étant la conséquence directe d’une augmentation démesurée du débit audio, ce qui est débile : personne n’a jamais eu d’orgasme en écoutant du DSD. Pourtant, 1 bit à 2.8MHz, ça devrait en faire de l’émotion.

    Pour moi, le seul avantage de ce lecteur sur la concurrence, c’est sa sortie basse impédance à un niveau compatible avec le matériel grand public.

  24. Pour ma pare, ce que j’aime dans le vinyl c’est comme tu dis l’emotion.
    Tout est bâti sur « l’optimisation » sur le vinyl avec l’enregistrement des fréquences utilises et l’optimisation de celles-ci. Le format ne permet pas d’avoir une immence donnes d’information a restituer

    Ma chaine est en mode « Direct » sans equalizer, ce que je ne peux pas me permettre sur un CD ou je suis oblige de faire un réglage equalizer pour avoir un son » proche de ce que le compositeur » a cherche a transmettre… et quelaues chose avec des basses et aigus

    Mais c’est indéniable, l’échantillonnage est passe par la.
    MP3 pour etre honnête : un bon encodage en 320 passe tres bien et vaut un FLAC.
    Je n’ai pas le prétention de pouvoir en faire une différence enorme

Send this to a friend