Pour l’Allemagne, la reconnaissance faciale de Facebook viole la loi européenne

Le conseiller de Hambourg pour la protection des données et de la liberté des informations a demandé à Facebook de mettre fin à son service de reconnaissance faciale pour les utilisateurs allemands sans leur consentement explicite et sous peine d’une forte amende.

Le conseiller de Hambourg pour la protection des données et de la liberté des informations a demandé à Facebook de mettre fin à son service de reconnaissance faciale pour les utilisateurs allemands sans leur consentement explicite et sous peine d’une forte amende.

Les dents ont déjà grincé quand plus tôt cette année Facebook a lancé mondialement son nouveau système de « tagging » automatique des photos sur le réseau social grâce à un algorithme de reconnaissance faciale. Tout le monde y  a eu le droit par défaut à moins d’aller désactiver l’option soi-même dans la configuration de son compte.

Pour Johannes Caspar, qui dirige le « HmbBfDi » (sympa comme nom), ce n’est pas acceptable et il a publié un document (PDF en allemand) avertissant Facebook que l’entreprise pourrait devoir payer une amende allant jusqu’à 300,000€ à moins d’arrêter le système de reconnaissance faciale en Allemagne et de supprimer les données biométriques conservées sur les utilisateurs allemands.

Le système ne pose aucun problème si les utilisateurs décident explicitement d’activer la fonction, mais l’inquiétude vient du fait que les données biométriques puissent être mal utilisée si elles tombaient dans les mauvaises mains.

Le Pr Caspar est appuyé par le ministère fédéral de la protection des consommateurs : « Nous attendons que facebook se mette en règle avec la loi européenne et la loi allemande sur les standards de protection des données et que l’entreprise se plie aux demandes du HmbBfDi » a déclaré une porte-parole.

De son côté, un responsable de Facebook à déclaré au Spiegel Online que l’entreprise étudiait la requête mais qu’elle « rejetait fermement l’accusation de ne pas respecter ses obligations envers les lois européenne de protections des données ».


14 commentaires

  1. La requête des allemands semble être seulement du bon sens. Par défaut, l’utilisateur d’un réseau social devrait être complètement invisible et devrait lui même, en toute connaissance de cause, pouvoir activer telle ou telle option pour choisir son niveau de visibilité sur le réseau.

  2. Faut-il toujours faire procès aux avancées technologiques sous prétexte d’une possible récupération par quelques malhonnêtes ?

    Personnellement, je trouve le procéder très intéressant et je ne vois pas en quoi une entreprise comme FB s’en passerait.

    Alors oui, on peut toujours tout imaginer le pire, moi, qui suis d’un naturel méfiant, cette technologie me permet une chose importante, contrôler ceux qui mettent sur FB des photo de moi sans mon autorisation.

  3. Pingback: 1984, Georges Orwell et le monde actuel

  4. Il y a 2 méthodes pour éviter ça…

    La 1ère, c’est de vous rendre dans Compte -> Paramètres de Confidentialité -> Personnalisé -> puis en bas, « Personnaliser les paramètres ». Ensuite, localisez l’option qui s’appelle « Suggérer à mes amis les photos où j’apparais » puis cliquez sur « Modifier les paramètres » et mettre l’option sur « Désactivé » afin d’empêcher vos amis de vous tagger.

    La 2ème méthode est un peu plus radicale… c’est de quitter Facebook!

  5. Pingback: Facebook rachète le service de reconnaissance faciale Face

Commenter

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Presse-Citron 2005 - 2018 | A propos | Contact | Site hébergé par Cognix Systems | Informations sur les cookies