Pour ses 2 ans, Kickstarter fait son bilan

La plateforme de financement Kickstarter fête déjà ses deux ans et revient sur le chemin parcouru en présentant ses chiffres.

La plateforme de financement Kickstarter fête déjà ses deux ans et revient sur le chemin parcouru en présentant ses chiffres.


Lorsqu’ils ont lancé le site en avril 2009, comme ils le disent eux-mêmes sans trompette ni fanfare, peu de monde y croyait. Mais ils ont démontré de la meilleure des façons, par leur succès, la viabilité de cette nouvelle voie de financement de la créativité en faisant appel aux internautes.

Comme toute bonne idée bien développée sur Internet, les internautes et les porteurs de projets se sont approprié la plateforme et l’histoire s’est écrite toute seule : quelques bon projets ont lancé la dynamique (Allison Weiss, Kind of Bloop, Conception Obama), puis les porteurs de projets se sont inspirés des bons projets, ont partagé leurs bonnes idées et les contreparties qui pouvaient plaire aux internautes.

Pour célébrer leur deuxième anniversaire, ils ont décidé de publier leurs chiffres, quoi de mieux il est vrai, pour se rendre compte de la portée de leur réussite et du chemin parcouru.

Kickstarter nous délivre ses chiffres :

Ainsi depuis le lancement en avril 2009 et jusque mars 2011, le site a récolté (en dollars)

  • Au total : 53.107.672 $
  • Projets réussis : 40 millions de $
  • Projets dont la collecte échouée et l’argent non remis : 7 millions de $
  • Projets en cours : 6 millions de dollars
  • Taux de réussite : environ 85%

Comme vous le savez peut-être, Kickstarter fonctionne sur la règle du tout ou rien, si le projet ne boucle pas sa collecte, il ne touche rien. Donc les sept millions collectés ci-dessus sont revenus à leurs contributeurs.

Les statistiques des projets :

  • Projets lancés : 20.371
  • Projets réussis : 7.496
  • Projets dont le but n’est pas atteint : 9.700
  • Projets en cours : 3.175

Ainsi ce que l’on peut retenir, c’est que 43% des collectes présentées sur Kickstarter ont été réussies. Le taux a toujours oscillé entre 40-45 %.

On peut difficilement juger de la qualité de ce taux, faute de référence, mais leur objectif au départ était de réussir à financer 5% des projets.

Les internautes soutiennent des projets qui réussissent…

Ce qui devient encore plus intéressant, c’est lorsque l’on étudie le taux de réussite des projets de 43% et le taux d’engagement ou taux de réussite de la collecte de 85%. Ce qui signifie que les internautes s’intéressent à des projets qui ont déjà un certain succès, 21% des projets n’ont jamais reçu ne serait-ce qu’une contribution. Les chiffres nous apprennent aussi que lorsque l’on s’investit dans sa collecte et que l’on mobilise au moins son entourage, on a de grandes chances de succès. Les chances de succès grimpent à 52% lorsque l’on a au moins une contribution et à 90% lorsque dans la dernière ligne droite, on atteint 30% de son objectif de financement.

Encore plus marquant, sur 20.000 projets, seulement un n’a pas été couronné de succès alors qu’il avait déjà atteint 90% de sa collecte.

En conclusion, l’on peut que dire que cela représente deux années exceptionnelles pour ce site et l’on peut déjà constater que sa croissance ne cesse pas… Le nombre de projets présentés et les montants collectés augmentent d’une manière presque exponentielle.

Source : le blog de Kickstarter


Nos dernières vidéos

4 commentaires

  1. Il me semble par contre que la plateforme n’est pas encore ouverte à des créateurs hors Amérique du Nord. J’attends l’ouverture du service à l’Europe avec beaucoup d’impatience

  2. Pingback: Crowdfunding : pourquoi participer à une campagne de financement collaboratif | Ultra News Crowdfunding : pourquoi participer à une campagne de financement collaboratif | Les meilleures News du Net !

Répondre