Connect with us

Cinéma

Pourquoi le DCEU est-il encore un échec commercial ?

Loin dans l’ombre de Marvel, DC n’arrive pas à se faire une place au soleil. Pourquoi un tel décalage ? Tentative d’analyse.

Il y a

le

Pourquoi le DCEU est-il encore un échec commercial ?

Quand on parle de super-héros au cinéma, ce sont les films de Marvel qui viennent en premier à l’esprit. D’Iron Man à Black Panther en passant par Avengers. Pourtant, sur le papier, DC partait avec un avantage. Que s’est-il passé ?

Le problème des antécédents

Il y a 20 ans, dans un concours de popularité entre Superman et Batman d’un côté ou Iron Man et Captain América de l’autre, il n’y aurait pas eu beaucoup de débat. L’homme d’acier et la chauve-souris avaient eu le droit à des adaptations, des déclinaisons… Suffisamment pour les ancrer dans l’imaginaire collectif.

Le problème, c’est que s’il y avait eu la très bonne trilogie Batman de Christopher Nolan, dans le même temps, DC nous avait offert ou plutôt infligé Catwoman, Dredd ou Green Lantern. Bref de sacrés ratés qui ont tout de même marqué durablement le public. Une sorte d’héritage difficile à assumer.

Trop vite, trop mal pour DC

Mais c’est surtout la question du timing qui s’est révélée fatale pour DC. Quand le DCEU (DC Extended Universe) voit le jour en 2013 avec Man of Steel, le premier Iron-Man a déjà vu le jouer depuis 5 ans. Le premier film Avengers est sorti l’année d’avant.

> Lire aussi :  Bientôt des crossover Marvel avec Deadpool ?

A l’époque du côté de DC, on doute encore. Est-ce que c’est vraiment une bonne idée ? Les résultats plutôt intéressants du film de Zach Snyder donnent le coup d’envoi de la franchise.

Mais face à ce retard, DC n’adopte pas la bonne stratégie. Plutôt que de copier le modèle de Marvel, qui consiste à intégrer les personnages petit à petit en leur donnant un background, une histoire, des objectifs, DC répond avec Batman v Superman : L’aube de la Justice et Suicide Squad. Deux crossovers qui accumulent les personnages sans prendre le temps de les présenter. On ne parlera même pas de la qualité des films qui est plutôt douteuse dans l’ensemble. Et pourtant il y a la matière pour faire quelque chose de grand. Le succès de Wonder Woman en fournit la preuve.

2 Commentaires

2 Commentaires

  1. Rastarapha

    8 décembre 2018 at 23 h 50 min

    La méthode de Marvel n’est pas forcément l’unique bonne méthode

    Et celle du DCEU a défaut d’avoir fonctionné (je soupçonnerai plus la qualité des films) était intéressante

    C’est un unovers qui grandi au fur a mesure de chaques films (une bulle qui grossit)

    Là où marvel a différent univers qui se rejoignent un moment (différentes bules qui n’en font qu’une seule un momen

  2. Florian Boire

    9 décembre 2018 at 15 h 55 min

    « Deux crossovers qui accumulent les personnages sans prendre le temps de les présenter. » Mais justement c’est une bonne chose… ras le bol des films qui racontent des genèses à la con que je connais depuis 40 ans !!! pourquoi voulez-vous que des lecteurs des bd dc et marvel aillent voir ces films. A coté le coté adaptations en films est juste incompréhensible, seul de l’animation peut retranscrire (et encore mal) l’intensité des bd de super-heros.Le coté « série tv » est aussi bien plus proche de ce qui fait une bonne bd de ce type. Sans les adapter et en ecrivant de vrais scenarios avec les personnages marvel et DC de très bonne séries d’animation mature ont vu le jour.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dernières news

Les bons plans

Les tests