Suivez-nous

Tech

Premier succès pour Microsoft qui songe à plonger ses datacenters au fond des océans

Microsoft dévoile des résultats positifs concernant ses tentatives d’immerger des datacenters sous l’eau.

Il y a

  

le

 
microsoft-datacenter
© Microsoft

Les data center prennent de plus en plus de place sur terre. Microsoft a eu une idée, pourquoi ne pas les cacher sous l’eau ? Cette idée folle s’est finalement transformée en un véritable projet : le Project Natick. La firme de Redmond effectue de nombreux tests au large des îles Orcades, en Écosse. Au début de l’année, Microsoft a remonté les serveurs placés dans une sorte de container sous l’eau. Au cours des derniers mois, la société a analysé le comportement de ce container et des serveurs.

Résultats ? Non seulement le data center fonctionne avec de belles performances, mais surtout, les serveurs placés sous l’eau se sont montrés 8 fois plus fiables que leurs homologues sur Terre. Pour le moment, les chercheurs ne savent pas exactement ce qui a permis ce haut taux de fiabilité, mais les recherches continuent et nous devrions avoir une explication sans tarder. Si la fiabilité reste aussi élevée, il y a de grandes chances que de nombreuses sociétés décident d’envoyer leurs serveurs au fond des océans. 

Une catastrophe écologique ?

Contrairement à ce que l’on pourrait croire, l’impact environnemental est moindre sous l’eau. En effet, si nous savons que les data center classiques consomment énormément d’énergie, c’est notamment pour refroidir les serveurs. Sous l’eau, le système de refroidissement est moins important, car la température est bien plus basse que sur Terre. La région des Orcades est couverte par un réseau 100% renouvelable alimenté à la fois par l’énergie éolienne et solaire. Pour alimenter un data center classique, la mission aurait été presque impossible. Pourtant, un data center sous marin de la même envergure n’a été qu’une formalité pour le réseau local.

Nous pouvons donc être soulagés, cette innovation permet de faire des économies tout en respectant l’environnement. Il ne reste plus qu’à savoir quel est l’impact de ces immenses containers sur les fonds marins et la faune.

2 Commentaires

2 Commentaires

  1. Lesimple

    15 septembre 2020 at 14 h 10 min

    bonjour
    comme vois le notez, la chaleur emise par les data center se disperse mieux dans l »eau. Du coup que sait-on des effets du rechauffement sur les ecosystemes ? Cf en méditerranée, ces phemonemes plutot catastrophique amenant des espaces invasives

  2. Lechatx9

    15 septembre 2020 at 16 h 07 min

    On pense toujours à la consommation donc à l’argent, mais du coup on réchauffe l’océan ?! Quand on sait ce que font +2°C à la faune et flore marine ça fait peur…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Top forfait mobile

Les bons plans

Dernières news

Newsletter 🍋 Inscrivez-vous à la newsletter tout juste sortie du four, rien que pour vous

Les tests