Suivez-nous

Tests

Prise en main du Find N : le smartphone pliant d’OPPO qui va faire trembler Samsung

Fin 2021, OPPO dévoilait le Find N, son tout premier smartphone pliant. Nous avons eu la chance de le prendre en main.

Publié le

 
oppo find n ecran ouvert
© Presse-citron

Dévoilé lors des Inno Days, le Find N n’a pas laissé les fans de tech indifférents. Le premier smartphone pliant d’OPPO se distingue des modèles de Samsung par son format compact. Mais ce n’est pas son seul atout.

Pour que les journalistes français s’aperçoivent du travail de ses ingénieurs, OPPO a convié la presse à son siège parisien pour découvrir le Find N. L’occasion de rappeler à quel point l’innovation fait partie de son ADN, et de manipuler un produit qui témoigne de ce savoir-faire.

Alors que vaut ce Find N ? Rivalise-t-il avec le Galaxy Z Fold 3 de Samsung ? Quels sont ses points différenciants ? Nous l’avons manipulé pendant un peu plus d’une heure. Verdict : nous sommes conquis.

Notre prise en main de l’OPPO Find N résumée en moins de 5 minutes en vidéo

La fiche technique du Find N

Si la fiche technique n’est pas vraiment ce que l’on regarde en premier sur ce Find N, elle n’en demeure pas moins musclée.

Puisqu’il a été conçu bien avant la sortie de la toute dernière puce de Qualcomm, le Find N embarque celle des hauts de gamme de 2021, la Snapdragon 888. Elle est associée à 8 ou 12 Go de RAM LPDD5 et jusqu’à 512 Go de stockage (UFS 3.1). Cette configuration conviendra donc à tous les utilisateurs, y compris les plus exigeants.

Côté photo, pas de surprise puisque OPPO intègre les mêmes capteurs que ceux du Find X3 Pro, à une exception près. Si le Find N hérite bien du même grand-angle et du même téléobjectif, son ultra grand-angle est associé à un capteur de 16 Mpxl et non 50. Le capteur « microscope » est lui aussi aux abonnés absents, faute de place. Quant aux capteurs frontaux (intérieur et extérieur) ils sont identiques : OPPO a opté pour deux Sony IMX615 de 32 Mpxl (ouverture de l’objectif f/2,4).

Tout ce beau monde est soutenu par une batterie de 4500 mAh. OPPO met bien évidemment à profit son savoir-faire en matière de recharge. Le Find N est donc compatible avec la recharge ultra-rapide SuperVOOC. Néanmoins, on doit se contenter d’une puissance de 33W, limite obligatoire pour ne pas faire surchauffer la bête. La charge sans fil rapide AirVOOC de 15W est aussi de la partie. Le Find N peut également recharger d’autre appareils grâce à la charge inversée de 10W.

Un format compact qui fait la différence

oppo find n vs z fold 3 smartphone face

© Presse-citron

Dès l’ouverture de la boîte, nous sommes surpris par la taille du Find N. Habitués au Galaxy Z Fold 3, le format compact du premier smartphone pliant d’OPPO détonne. Aussi, après quelques secondes, l’adjectif « mignon » est celui qui ressort le plus parmi les exclamations des journalistes présents.

Alors que beaucoup voyaient le Galaxy Z Fold 3 comme une tablette que l’on peut replier pour la ranger dans sa poche, le Find N est bien un smartphone que l’on déplie pour le transformer en tablette.

Cette nuance tient du format d’écran choisi par OPPO. Le chinois opte pour un ratio 18:9 qui fait du Find N un vrai smartphone utilisable au quotidien. Avec son écran externe de 5,49’’ (AMOLED, 60 Hz, 1972 x 988 pixels, Gorilla Victus), il se positionne même comme la seule alternative crédible à un iPhone 13 mini.

À un détail près : il pèse 275 grammes. Rédhibitoire pour certains, une broutille pour nous. En effet, il est selon nous difficile de se trimballer une petite tablette dans la poche sans accepter un peu plus de poids. Mais il ne s’agit que de notre avis.

oppo find n vs z fold 3 ouvert face

© Presse-citron

Quoi qu’il en soit, la bonne répartition du poids permet d’utiliser le Find N à une main dans le plus grand des conforts. On pourrait même finalement ne l’utiliser qu’en mode smartphone puisque l’on peut effectuer n’importe quelle manipulation sans aucun problème. Un vrai point différenciant par rapport au modèle de Samsung dont le format 22:9 n’est pas assez large pour espérer taper du texte par exemple.

D’ailleurs, de manière générale, le Find N surpasse de loin l’appareil de Samsung en mode smartphone pour une bonne et simple raison : on peut l’utiliser à 100% quand le modèle de Samsung ne devient qu’une interface de consultation rapide.

En mode tablette, le Find N ne fait pas un pli

oppo find n ecran

© Presse-citron

Comme ses concurrents, le Find N prend tout son sens dès qu’il déploie ses ailes. Une fois ouvert, il affiche un magnifique écran Sirene Display de 7,1’’ avec une définition QHD et une fréquence adaptative de rafraîchissement de 1-120 Hz, le tout avec la technologie LTPO pour une moindre consommation d’énergie.

OPPO a opté pour une dalle AMOLED composée de 12 couches (pour une meilleure protection) dont une Flexion UTG (ultra-thin glass) de 0,03 mm qui nous laisse penser que Samsung fournit la dalle à OPPO.

oppo find n ecran deplie

© Presse-citron

Une fois ouvert, un détail nous saute aux yeux : où est le pli ? Sur fond blanc ou noir (des couleurs propices à l’apparition de la pliure), la marque correspondant à la flexion de l’écran est invisible. Mieux, on ne la sent pas lorsque que l’on glisse nos doigts sur la dalle. OPPO semble donc avoir réussi à corriger le principal défaut de jeunesse des smartphones pliants.

Pour obtenir ce résultat, les ingénieurs ont conçu une charnière en forme de goutte d’eau baptisée Flexion Hinge. 136 composants se mettent en branle pour assurer une flexion fluide de l’écran.

La forme de goutte d’eau, elle, permet d’obtenir un pli plus large et donc quasi-invisible. Quid de la solidité ? Comme le Galaxy Z Fold 3, le Find N résiste à 200 000 cycles ouverture/fermeture soit plusieurs d’utilisation quotidienne. Qui dit mieux ?

Un logiciel pas complètement adapté au format

oppo find n prise en main

© Presse-citron

Toute cette technique est formidable, mais qu’en est-il à l’utilisation ? Comme Samsung, OPPO cherche encore comment mettre le format pliable au service des utilisateurs. Si le concept en lui-même permet d’avoir un grand écran à portée de main, les optimisations logicielles sont encore rares.

OPPO a donc pour le moment travaillé sur ses applications maison. Le mode FlexForm permet de positionner le smartphone en mode mini-ordinateur avec des changements d’interface. On peut par exemple afficher le clavier sur la partie basse de l’écran et les notes sur la partie haute. Comme sur l’application photo du Z Fold 3, il est possible d’afficher les boutons de prise de vue en bas et le cadre en haut. Et comme sur le Z Fold 3, il est possible de forcer un affichage scindé sur les applications tierces avec des résultats plus ou moins concluants.

OPPO fait tout de même quelques propositions intéressantes. D’un simple geste on peut afficher deux applications sur l’écran ouvert (glisser deux doigts) ou réduire une appli dans une fenêtre flottante (pincement à quatre doigts).

Mais pour l’heure, il reste encore du travail avec les applications tierces, notamment celles du Play Store. OPPO justifie d’ailleurs à demi-mot là non-sortie européenne du produit par l’absence d’optimisation des applications tierces pour ce genre d’appareil. La balle est dans les mains des développeurs confie la marque. Chacun en tirera ses propres conclusions.

Pourquoi le Find N ne sort-il pas en France ?

oppo find n coloris

© Presse-citron

Officiellement, OPPO France dit ne pas savoir pourquoi le QG chinois a choisi de ne pas sortir le Find N en Europe. Selon des bruits de couloirs, le problème viendrait du retard de développement logiciel expliqué précédemment. D’autres justifient ce choix par les difficultés de production liées à la crise sanitaire et donc la nécessité de faire des choix.

À la question « la Chine sert-elle de marché test avant une internationalisation ? » OPPO répond un “non” catégorique. Selon la marque les précommandes battent des records : 1 million d’unités réservées en Chine avant même la sortie du produit et la fermeture des précommandes.

Il se chuchote chez le constructeur que s’il sortait en France, l’OPPO Find N serait commercialisé à un prix de 1350 euros, soit 100 euros de plus qu’un iPhone 13 Pro Max à sa sortie.

2 Commentaires

2 Commentaires

  1. H

    13 janvier 2022 à 9 h 27 min

    Titre clickbait.

    Cela ne fait pas trembler Samsung.

    Que ce modèle explose ou pas les modèles de Samsung, ça reste Samsung qui vend les écrans flexibles aux constructeurs.

    Samsung a donc tout intérêt à ce que les chinois fabriquent plein de terminaux pliables.

    Cela leur fait même une marge supérieure à la vente d’un galaxy fold ça se trouve.

    • Romain Vitt

      13 janvier 2022 à 21 h 09 min

      Bonjour,

      Vous avez en partie raison, mais pas complètement. En effet, si Samsung fournit l’écran, il gagne de l’argent quand OPPO vend un téléphone. Néanmoins, Samsung Display est une division bien différente de Samsung Mobile. Lorsque l’on parle de Samsung dans le titre, tout le monde comprend bien que l’on parle de Samsung Mobile.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *