Suivez-nous

Applications

Privé de Google Maps, Huawei a signé un contrat avec TomTom

Pour remplacer Google Maps sur ses smartphones, Huawei aurait déjà signé un accord avec TomTom.

Il y a

  

le

 

Par

Huawei Mate 30 Pro
© Presse-citron.net

Malgré l’excellente qualité matérielle de ses smartphones, Huawei est aujourd’hui handicapé sur les marchés hors Chine à cause des sanctions imposées par Washington. Pour rappel, l’administration Trump a placé le géant chinois du mobile sur une liste noire d’entités avec lesquelles les entreprises américaines ne peuvent plus faire de business.

De ce fait, Huawei, qui est l’un des plus importants fabricants de smartphones Android, ne peut plus accéder à la licence que Google fournit normalement aux constructeurs, et qui permet à ceux-ci de préinstaller ses applications et ses services.

Ainsi, les nouveaux smartphones Huawei n’ont pas de Play Store, de YouTube, ni de Google Maps préinstallé.

Bien que le géant chinois ait développé son propre système d’exploitation, Hong Meng, celui-ci continue d’utiliser la version open source d’Android, sans les apps et les services Google. Cependant, Huawei tente de combler le vide laissé par ces applications en proposant des alternatives. Et en ce qui concerne Google Maps, Huawei pourrait bien remplacer celui-ci par les services de TomTom sur ses prochains smartphones.

Pour l’heure, Huawei n’a pas fait d’annonce officielle. Cependant, Reuters a confirmé, il y a quelques jours, qu’un deal a bien été signé. Sans donner plus de détails, un représentant de TomTom a indiqué à Reuters que l’accord a été conclu « il y a quelque temps ».

Huawei sort son chéquier pour combler le vide laissé par les services Google

On ne connait pas encore les termes de cet accord entre Huawei et TomTom. Mais celui-ci devrait permettre à Huawei de proposer les solutions de la société néerlandaise comme alternatives à l’application Maps de Google.

Par ailleurs, on notera qu’actuellement, Huawei semble déterminé à contrer les sanctions américaines en utilisant des alternatives. Et afin de séduire les développeurs, le constructeur n’hésite pas à sortir son chéquier.

En 2019, l’entreprise a annoncé un investissement de 1,5 milliard de dollars pour son programme destiné aux développeurs d’applications, l’objectif étant de créer un écosystème qui sera indépendant de celui de Google. Et récemment, lors d’une conférence à Londres, Huawei aurait indiqué qu’il investira 26 millions de dollars pour encourager les développeurs britanniques à proposer leurs applications sur l’App Gallery, l’alternative au Play Store sur les smartphones du constructeur.

Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Les bons plans 🔥

Dernières news

Newsletter 🍋 Inscrivez-vous à la newsletter tout juste sortie du four, rien que pour vous

Les tests