Projet Precog, le PC du futur selon ASUS

Les fans de science-fiction ou de Tom Cruise auront reconnu sans peine, l’évidente référence. Dans le film Minority Report, la police utilise la prescience de trois individus pour prédire les crimes à venir. Leurs noms ? Les precogs. Asus a profité du Computex 2018 pour présenter un projet de PC révolutionnaire à deux écrans, qui arbore justement ce nom.

Asus dévoile son projet Precog

L’accent sur l’intelligence artificielle

Le projet Precog, qui vient d’être dévoilé au Computex de Taipei, est un prototype de PC portable convertible à double écran. Toutefois, son vrai point fort, c’est l’intelligence artificielle. Selon l’entreprise, il sera capable d’anticiper ou de s’adapter à vos besoins.

Qu’est-ce que cela veut dire concrètement ? En fait ce n’est pas très clair sur tous les points, mais cela pourrait toucher des domaines allant de la consommation d’énergie, à la reconnaissance du visage de l’utilisateur en passant par le déclenchement de certaines actions. 01net détaille un exemple concret. Vous lancez Excel. Un écran affiche des fenêtres alors que le second vous propose automatiquement les outils et options adaptées.

Asus : Projet Precog

Un lancement prévu pour l’an prochain

C’est un projet qui est développé avec Microsoft, l’appareil intègre donc nativement Cortana, mais il y aura de la concurrence directement au sein de l’appareil. Asus a en effet fait le choix de proposer également Alexa. Pour autant, à l’heure actuelle, on reste un peu sceptique sur les usages annoncés de l’intelligence artificielle. Il faudra d’autres présentations pour avoir une idée plus précise.

On ignore aussi la configuration technique de la machine pour l’instant. Toutefois, on sait qu’elle pourra être utilisée comme un convertible classique avec une position supplémentaire. Vous pourrez déployer les deux écrans comme un livre face à vous. En usage normal, ce dernier remplace toutefois le clavier. Les deux écrans font 13,3 pouces. Ce projet encore très secret d’Asus devrait arriver dans le cours de l’année prochaine. Cependant, la forme n’est pas définitive et le prix est inconnu.

 


2 commentaires

  1. Suzannelittlesue le

    Je pense vraiment que ça concorde avec le décollage des plateformes légales comme Netflix et d’autres qui permettent de regarder du contenu de meilleure qualité que sur la TV, qui elle est financée par les publicités de plus en plus longues et ça c’est un gros problème. On regarde un épisode de telle série d’environ 45 min sur la TV y a 3 fois de la pub (tous les quarts d’heure) ce qui fait qu’au final on met près de 1h30 (c’est même plus) à regarder 1 épisode. C’en est alarmant. Et le streaming qu’il soit légal ou non, y a pas de pubs, on en regarde le nombre que l’on veut à l’heure qu’on veut. Le diktat de la TV ne marchera plus face à l’exigence de la demande et à la variété de l’offre.

Commenter

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.