Suivez-nous

Internet

Quand des dealers profitent du Black Friday pour casser les prix des stupéfiants

Des cybercriminels tirent parti de l’événement pour revendre leurs produits illicites sur le dark web.

Il y a

  

le

 
© Presse-Citron.net

De la drogue, des cartes de crédit volées, ou des outils de piratages informatique sont vendus à des prix imbattables pour le Black Friday. Les transactions ne sont bien évidemment pas effectuées sur des sites marchands légaux mais sur le dark web. Digital Shadows, une entreprise britannique spécialisée dans la cybersécurité, a répertorié 1600 articles en vente spécialement pour l’événement commercial de cette année. Un nombre qui pourrait encore largement augmenter ce vendredi si l’on se réfère aux années précédentes.

Interrogé par The Independent, Alex Guirakhoo de chez Digital Shadows explique : « Les gens sont toujours à la recherche de bonnes affaires, qu’ils soient consommateurs réguliers ou cybercriminels. C’est pourquoi, vers le début du mois de novembre, les utilisateurs de forums du dark web affluent généralement pour créer des discussions dédiées à la recherche et au partage des meilleures offres du Black Friday. »

La police tente d’endiguer le phénomène

Pour promouvoir au mieux leurs produits, les vendeurs passent aussi par des applications de messageries telles que Telegram ou Instagram, et renvoient les personnes intéressées vers des forums spécialisés. Certains vont même jusqu’à proposer des bons de réductions à utiliser sur des produits précis dans une démarche marketing que l’on retrouve pour les produits légaux. Ces techniques de vente quasi professionnelles deviennent une habitude sur le dark web. Nous vous parlions notamment récemment de ces marchants qui vendaient un malware avec un véritable service après-vente à la clé.

Les efforts déployés par les trafiquants semblent d’ailleurs bien payer. Selon Sky News, la vente de drogue en ligne aurait ainsi rapporté plus de 28 millions d’euros lors de l’année 2017/2018. Consciente du problème, la police anglaise semble bien décidée à agir. La National Crime Agency a en effet récemment annoncé qu’elle allait d’avantage se pencher sur la lutte contre les activités illégales sur le dark web.

Une fois le Black Friday passé, les cybercriminels auront déjà les yeux tournés vers le Cyber Monday qui se tiendra le 2 décembre prochain. Cet événement était devenu l’année dernière le plus grand jour d’achat en ligne de l’histoire des États-Unis.

Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Les bons plans

Partenaire : Samsung

Dernières news

Newsletter 🍋 Inscrivez-vous à la newsletter tout juste sortie du four, rien que pour vous

Les tests