Quand Google se prend pour un antivirus

Google vient d’annoncer une fonctionnalité intéressante et inédite à savoir l’utilisation de ses propres données pour détecter certains virus et de la page d’accueil du moteur de recherche pour informer les utilisateurs infectés ! Sympathique mais Google ne peut pas tout voir, loin de là.

Google vient d‘annoncer une fonctionnalité intéressante et inédite à savoir l’utilisation de ses propres données pour détecter certains virus et de la page d’accueil du moteur de recherche pour informer les utilisateurs infectés ! Sympathique mais Google ne peut pas tout voir, loin de là.

Voici un extrait de l’article du blog officiel

“Récemment, nous avons détecté un trafic de recherche inhabituel lors d’un contrôle de routine dans un de nos centres de données. Après avoir collaboré avec des spécialistes de sécurité dans plusieurs entreprises qui nous envoyaient ce trafic modifié, nous avons découvert que les ordinateurs présentant ce comportement étaient infectés avec une souche particulière de programme viral, ou « malware ». Suite à cette découverte, aujourd’hui, certaines personnes verront une grande notification en haut de la page de résultats de recherche »

Matt Cutts, en charge du référencement chez Google a donné plus de détails sur le virus à partir de son compte Twitter, le programme n’affecterait que Windows (tiens donc, original ça…) et détourne les résultats de recherche Google pour afficher des pages appartenant aux créateurs du virus. « C’est comme ça que nous l’avons repéré » d’après Matt Cutts. Si vous recevez la notification en question, Google vous recommande de respecter la marche à suivre sur son centre d’aide.

Sympathique de la part de Google qui bien sur agit aussi dans son propre intérêt. Attention tout de même à ne pas croire que Google vous protège désormais contre tous les parasites du web, si le virus n’a rien à voir avec Google, Google ne le verra pas ! Aussi vous recommanderais-je un bon antivirus comme « Ubuntu » ou un Mac si vous avez de l’argent à dépenser pour l’équivalent dans un plus joli paquet 😉

[source]


Nos dernières vidéos

31 commentaires

  1. « le programme n’affecterait que Windows » : les virus n’existe pas sur les systèmes de type/dérivés UNIX. (MacOS, BSD, Solaris, Linux, etc.)

  2. … Lassé de l’éternel pensée que Windows n’est pas sécuritaire. Je ne me rappelle plus la dernière fois où j’ai eu à « réparer » un système Windows suite à un problème de Virus. Un ordinateur Windows utilisé correctement et normalement est aussi sécuritaire qu’un MAC ou un ‘NIX.

    Et pour en revenir au sujet, je suis content de voir que Google est proactif. Mais… Combien d’usagers vont penser que c’est de la frime! Si ils ont été assez négligeant pour « attraper un virus », ils seront probablement les premiers à ignorer cet avertissement de google.

  3. Jean-Baptiste

    Ahaha, belle réactivité trollistique à tous, pourtant j’ai posté l’article à midi ! Bon bien sur rien n’est complètement secure ou complètement insecure c’est un vaste débat, le tout etant de ne pas faire n’importe quoi sur le web quelque soit la plateforme. La dernière phrase c’est de la provoc même si j’avoue que ça me fais plaisir de faire un peu de pub pour ubuntu 🙂

  4. Jean-Baptiste : mea culpa 😀 . C’est vrai que la phrase « pour l’équivalent dans un plus joli paquet » est plus que vrai. En sachant que Mac OS est basé sur FreeBSD et que ce dernier est totalement gratuit … Bon d’accord, il n’y a pas d’interface graphique, mais ça s’ajoute facilement 🙂 .

  5. Pingback: Quand Google se prend pour un antivirus | Les scoop à CZERO | Scoop.it

  6. Les plate formes *nix sont en général plus safe que chez ms, mais il ne faut pas se croire à l’abri parce qu’on tourne sous mac os, ubuntu( mon cas) ou autre; Il y a bien d’autres malware et cyber risques que les virus. Ce que je crains, c’est surtout que les vendeurs de faux antivirus copient la page de google pour proposer leur saletés.

  7. JE trouve cette idée excellente de la part de google. Maintenant il ne faudrait pas que les internautes croient être à l’abri de tout avec cet anti virus car ça ne sera pas le cas…

  8. La sécurité applicative ne se résume pas qu’aux virus hein. Il y a de nombreux points où Windows est bien plus secure que n’importe quel système UNIX.

    Sinon je pense que c’était une bonne initiative de la part de Google, de tenter d’alerter les internautes d’une possible infection.

  9. Google à vouloir tout faire et influencer nos comportements va finir par penser pour nous dans tous les domaines.

    Ils veulent tellement diversifier leurs offres qu’ils finissent par cumuler les projets ratés par manque d’engouement des internautes.

    Effectivement il ne faut pas croire tout ce que Google dit… au contraire, continuons à réfléchir par nous même !

  10. rendons grâce à l’imagination des pirates du web, arriver à modifier les recherches de google pour mettre leur site web en avant c’est fort… mais d’ailleurs, ça s’appelle pas SEO ça? 😉

  11. Faut arrêter avec les théories du complot : Google ne fait que signaler un problème sur votre ordinateur, ce qui est qqch de positif.
    Si vous ne voulez pas de Google, allez voir ailleurs ! rien ne vous en empêche !

  12. Il faut espérer que google n’annonce pas certains sites comme suspects alors qu’il n’en est rien, juste à cause d’un reconnaissance hasardeuse du code des sites.

  13. Proposer Ubuntu comme alternative à Windows à Monsieur Tout Le Monde (sous entendu: Linux c’est si facile! Et on trouve l’équivalent de toutes les applications Windows!) c’est comme proposer aux lecteurs et auteurs de Presse-Citron d’installer leurs applications directement en écrivant les octets qui vont bien, à la main, sur leur disque dur. Avec un éditeur héxa qui a des lettres en jaune sur font vert. Et qui clignotent.
    On est geek ou on ne l’est pas, faut pas être des pleurnichards mais y aller à fond sans se soucier de rien.

    Sérieusement — je suis un uber-fan de linux, je l’ai sur mes serveurs perso, j’ai modifié le kernel à l’époque où il n’y avait pas de modules et il fallait recompiler tout le kernel sur un 386 bla bla bla (c’est pour le côté « ne me tuez pas au nom de la chasse au windozien basique » :)) mais je ne me vois pas proposer à ma famille d’installer Ubuntu afin de remplacer Windows.
    J’ai essayé plusieurs fois et j’ai toujours fini par revenir à Windows (y compris sur mon desktop perso). Tout marchait bien, il y avait LibreOffice au lieu de MS Office, firefox était presque le même – le pied, quoi.

    Mais non, ils et elles ne voulaient pas car ce n’était pas ce à quoi ils étaient habitués. En fait c’était « moins bien que Windows »

    Vieux, attardés, réfractaires – dites vous? Peut-être. Par contre ils et elles ont rapidement pris en main (oh horreur) les iPhones et iPads. Et ils sont bien contents de les utiliser, c’est tellement facile, pratique, rapide, et tout et tout…

    • Jean-Baptiste

      @Wojtek : Tu as essayé récemment une distrib Ubuntu ? Non parce que c’est vraiment franchement aussi simple que Windows à l’installation et à l’utilisation, pas besoin d’utiliser la console ou de compiler quoi que ce soit…. pour l’équivalence logiciel, bien sur il y a pas les produits Microsoft, mais je pense que même « Monsieur Tout Le Monde » peut switcher pour Libre Office s’il se motive un peu !

  14. @Jean-Baptiste: oui, je fais de temps en temps le tour des distros question d’être un peu au courant de ce qui se passe.
    J’avais justement installé Ubuntu (le dernier à peu près 3 mois de cela, dans un ultime essai pour faire passer une connaissance dessus).

    Il lui manquait des fonctionnalités d’excel, AutoCad, un skype avec video HD stable, etc. J’ai finalement abdiqué.

    Ceci en contraste avec iPad (que je n’aime pas pour des raisons d’ouverture) qui a été adopté rapidement (pour une utilisation un peu différente).

    Je sais bien sûr que l’on peut parfaitement travailler avec Ubuntu + Gnome/KDE, question d’habitude. Côté support c’est infiniment plus facile (il manque juste l’équivalent d’Active Directory qui est vraiment un gros plus) — ma vie précédente de sysadmin parle ici.

    Je maintiens néanmoins que pour un utilisateur lambda habitué à Windows et à ses applications la transition n’est pas facile (je parle d’une expérience de disons 10 personnes, dont disons 3 étaient motivées pour y passer)

  15. Désolé de poster un commentaire après tant de temps mais :

    « Il y a de nombreux points où Windows est bien plus secure que n’importe quel système UNIX » c’est phrase m’a bien fait rire. 🙂 Trouve moi quelque chose plus sécurisé sous Windows que sous OpenBSD …

Répondre