Suivez-nous

Sciences

Quand la NASA se prépare à faire pousser un fruit dans l’espace

Après une très longue réflexion, la NASA a finalement tranché. Elle s’apprête à faire pousser un poivron dans l’espace. Si tout se passe bien, le premier fruit « extraterrestre » devrait voir le jour en novembre prochain.

Il y a

le

NASA poivron
© NASA

Revenir sur la lune, amener le premier être humain sur la planète Mars. La NASA ne manque pas de grands projets en matière de conquête spatiale. De telles ambitions ne sont pas sans poser de nombreux problèmes notamment liés à la vie des astronautes dans l’espace. Nous vous parlions il y a peu de l’aérogel, ce matériel génial qui pourrait permettre la vie sur Mars. L’un des autres principaux soucis vient du fait qu’il n’est guère possible de ravitailler les vaisseaux en produits frais au cours des séjours. Or sur la durée, un régime de produits lyophilisés est susceptibles de provoquer de nombreuses maladies qu’il convient à tout prix d’éviter.

La NASA travaille sur cette problématique depuis de nombreuses années. L’agence spatiale a notamment mis en place des potagers artificiels comprenant des variétés capables de survivre. Faire pousser des légumes ou des fruits dans l’espace n’a en effet rien d’anodin et tient même du véritable exploit. L’eau s’y trouve en suspension et ne s’écoule pas. Le soleil n’est également pas présent. Pour pallier cette absence de lumière, un système d’éclairage qui utilise des LEDs a notamment été mis en place.

Et les résultats sont là. En 2015, les astronautes de la Station spatiale internationale ont pu savourer la première laitue romaine « extraterrestre ». Une nouvelle étape est désormais franchie et la NASA envisage maintenant de faire pousser un fruit : le poivron.

La réussite des futurs grands voyages spatiaux passe par ce type d’expérimentation

Cette décision ne s’est pas du tout prise au hasard. Pour faire son choix, la NASA a observé avec attention les apports nutritionnels du fruit aux astronautes, ainsi que les besoins de chaque plante en termes d’utilisation d’eau et de minéraux. Le poivron représente donc le meilleur compromis en tenant compte de ces critères. «Nous recherchions également des variétés qui ne poussent pas trop haut, tout en restant très productives dans les environnements contrôlés que nous utiliserions dans l’espace», ajoute Ray Wheeler physiologiste à la NASA.

Concrètement des graines de Capsicum annuum vont pousser à bord du laboratoire spatial, l’idée étant de consommer le premier poivron « extraterrestre » au mois de novembre. La réussite des futurs voyages spatiaux passera forcément par la réalisation de ce type d’expérimentation.

Newsletter 🍋 Inscrivez-vous à la newsletter tout juste sortie du four, rien que pour vous

Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Les bons plans 🔥

Dernières news

Newsletter 🍋 Inscrivez-vous à la newsletter tout juste sortie du four, rien que pour vous

Advertisement RED

Les tests