Suivez-nous

Réseaux sociaux

Quand le patron de Facebook explique comment il vous contrôle… dans une vidéo truquée

Des artistes britanniques ont imaginé une fausse vidéo mettant en scène Mark Zuckerberg, patron de Facebook, en train d’expliquer comment il contrôle les masses grâce à leurs données personnelles.

Il y a

le

Facebook deepfakes
Capture d'écran de la vidéo truquée © Bill Posters / Daniel Howe

Voici quelques années que les deepfakes se popularisent peu à peu, si bien que des plusieurs vidéos sur le sujet ont déjà été aperçues en ligne. L’une d’entre elles montrait par exemple Barack Obama en train de déclarer sobrement que Donald Trump était un idiot. Cette fois-ci, c’est le PDG de Facebook, Mark Zuckerberg, qui fait l’objet de l’une de ces vidéos truquées.

Quand le patron de Facebook « doit tout cela à Spectre »

Pour rappel, les deepfakes sont des vidéos conçues de toutes pièces, dans lesquels l’interlocuteur tient un discours imaginé de toute pièce. En effet, les créateurs de ce type de contenu isolent d’abord les éléments sonores correspondant au sujet d’une première vidéo, suite à quoi ils conçoivent un modèle 3D de sa bouche et du bas de son visage afin de l’intercaler sur les mouvements initiaux de la première vidéo. En conséquence, le résultat final montre une personne en train de tenir un discours qu’elle n’a jamais eu.

À l’origine de la vidéo mettant en scène le patron de Facebook, les artistes britanniques Bill Posters et Daniel Howe ont souhaité alerter les utilisateurs sur le pouvoir des réseaux sociaux et des données que ces entreprises possèdent. Dans celle-ci, Mark Zuckerberg déclare donc : « Imaginez ça une seconde : un homme avec le contrôle total des données volées de milliards de personnes, leurs secrets, leurs vies, leur avenir. Je dois tout cela à Spectre. Spectre m’a montré que quiconque contrôle les données contrôle l’avenir ».

Logiquement, l’évocation de Spectre est une référence directe à l’organisation secrète contre laquelle James Bond doit se battre. De la même façon, la thématique de la vidéo concerne toutes les polémiques dans lesquelles Facebook se retrouve régulièrement embourbé depuis le scandale de Cambridge Analytica.

Les deux artistes ont indiqué qu’ils ne souhaitaient aucunement tromper les internautes, si bien qu’ils ont accompagné la vidéo de mentions directes au fait qu’il s’agissait là d’un deep fake. Partagée sur Instagram, celle-ci restera en ligne et n’aura pas le droit à un traitement de faveur malgré le fait que Zuckerberg soit également le patron du réseau social de partage de photos.

Newsletter 🍋 Inscrivez-vous à la newsletter tout juste sortie du four, rien que pour vous

1 commentaire

1 Commentaire

  1. commandantmarco

    13 juin 2019 at 9 h 16 min

    Spectre est surtout la back-door insérée à la conception des processeurs Intel, rien à voir avec James Bond..

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Les bons plans 🔥

Dernières news

Newsletter 🍋 Inscrivez-vous à la newsletter tout juste sortie du four, rien que pour vous

Les tests