Un ransomware pour vous obliger.. à jouer à PUBG !

L’univers de la sécurité informatique est toujours remplit de surprises, généralement mauvaises, mais parfois on tombe sur un malware insolite, qui fait plutôt sourire. Une toute nouvelle classe de ransomware est peut-être née, ce dernier chiffre bien les données du PC, mais ne fixe aucune rançon, il veut que vous jouiez pendant une heure à un jeu vidéo… En l’occurrence PUBG !

PUBG

Vous avez désormais une bonne excuse pour jouer à PlayerUnknown’s Battleground

Les ransomwares ne sont en général pas vraiment un sujet qui fait sourire. De plus en plus d’entreprises et de particuliers sont touchés par ce qui est un véritable chantage. Impossible d’accéder à vos données à moins de régler une rançon en espèces sonnantes et trébuchantes. Mais, ce petit nouveau, repéré par Malware Hunter Team et analysé par Bleeping Computer ne devrait pas vraiment déranger ses victimes.

Baptisé « PUBG Ransomware », il vous oblige en effet à jouer à PlayerUnknown’s Battleground pour récupérer l’accès à vos fichiers. Et non, ce n’est pas une blague. Le programme verrouille tous les fichiers présents sur votre bureau et tous ses sous-dossiers avec un format .PUGB.

Un décryptage automatique

Si vous êtes  » infecté « , s’en débarrasser n’est pas vraiment compliqué. L’écran vous affiche un message très drôle tout d’abord.

« Vos fichiers sont encryptés par PUBG Ransomware. Mais, ne vous inquiétez pas, ils ne sont pas dur à débloquer. Je ne veux pas d’argent. Jouez simplement à PUGB pendant 1 heure ! Ou utilisez le code… [xxxxxx] »

En clair, même si vous n’avez pas envie de jouer ou si vous n’avez pas le jeu d’installé sur votre ordinateur, le code de déblocage est fourni. On a connu des ransomwares plus gênants.

Dans le cas où vous décideriez de jouer, à peine le jeu est-il lancé que vos fichiers se débloquent. Pour autant, difficile d’être sûr à 100% que ce ransomware est bel et bien inoffensif. Il pourrait très bien être en train de faire tourner autre chose sur votre ordinateur à votre insu. Le fait qu’il ait pu s’installer doit avant tout vous servir de rappel sur la sécurité à priori insuffisante de votre machine et donc à prendre les mesures adaptées. Dans le cas contraire, la prochaine fois, c’est peut-être avec votre carte bancaire ou votre compte Paypal qu’il faudra jouer.


Un commentaire

Commenter

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.