Résultats financiers : Apple explose Wall Street

C’est la valse des annonces des résultats financiers des grandes entreprises américaines. Après Microsoft, qui annonçait de bons chiffres (hors Windows) cette semaine, c’est au tour d’Apple de dévoiler le bilan de son dernier trimestre, et là c’est du lourd.

C’est la valse des annonces des résultats financiers des grandes entreprises américaines. Après Microsoft, qui annonçait de bons chiffres (hors Windows) cette semaine, c’est au tour d’Apple de dévoiler le bilan de son dernier trimestre, et là c’est du lourd.

apple logo

Apple a en effet annoncé des résultats record pour le premier trimestre décalé de son exercice 2012, qui concernent en fait les trois derniers mois de 2011. Le géant américain déclare avoir enregistré non seulement le chiffre d’affaires mais également les bénéfices les plus importants de son histoire durant cette période.

Le bénéfice de la marque à la pomme a plus que doublé par rapport à la même période de l’année précédente, s’élevant pour les trois derniers mois de l’année à 13,1 milliards de dollars, soit un montant par action de 13,87 là où les analystes financiers pariaient sur une action à 10,08 dollars. Des résultats qui dépassent donc de près de 40% les prévisions de Wall Street. Le chiffre d’affaires explose également avec une progression de 73% sur un an, soit 46,3 milliards de dollars.

Devant Samsung et HP

Une progression qui est principalement à mettre au compte des ventes colossales d’iPhone et d’iPad, avec notamment le lancement de l’iPhone 4S à l’automne 2011. 2011 a été selon Apple l’année où les ventes d’iPhone ont été les plus élevées : 37 millions d’iPhone écoulés au cours du dernier trimestre 2011, ce qui représente un bond de 128% sur un an. Pour comparer à la concurrence, ce chiffre met Apple devant son grand ami Samsung qui n’a vendu « que » 35 millions de smartphones sur la même période, et devient le premier fabricant informatique devant HP. L’iPad quant à lui s’est vendu à 15 millions d’exemplaires durant la même période, soit une progression de 111% sur un an (si l’on faisait une projection sur un an au même rythme cela représenterait 60 millions de tablettes vendues !). Les ordinateurs Mac suivent la tendance avec une progression de 26% pour 5,2 millions d’unités écoulées.Des ventes qui ont certainement bénéficié d’un moment de l’année particulièrement favorable avec les cadeaux de fin d’année.

Apple devant Exxon : bis repetita

Cela s’était déjà produit en août 2011, et l’histoire financière repasse les plats : Apple est devenue le temps d’une séance boursière la première entreprise du monde, donc la plus riche, en termes de capitalisation boursière, avec 416,4 milliards de dollars, passant juste devant ExxonMobile, qui a repris l’avantage avant la fermeture avec une capitalisation de 418,06 milliards de dollars. Pfft, juste 2 milliards, une broutille, sont joueurs ces pétroliers…

Des chiffres extraits de l’annonce officielle d’Apple qui ne passionneront peut-être pas tous les geeks mais qui témoignent de la santé insolente de la firme de Cupertino, et sonnent comme un hommage aux choix stratégiques et marketing de Steve Jobs dont l’aura continue de planer sur l’entreprise. Apple possède un trésor de guerre (100 milliards de dollars de cash) qui pose presque un problème de riche pour les années à venir : comment faire mieux, ou à tout le moins aussi bien que durant la décennie qui vient de s’écouler, les années Jobs, alors qu’aucune grande innovation ne semble être à même de créer une rupture aussi importante que l’iPhone ou l’iPad, et surtout… sans Steve Jobs. C’est le vrai défi qu’aura à relever Tim Cook, le successeur de Jobs.


Nos dernières vidéos

20 commentaires

  1. Wahou, ça fait peur ! si le bénéfice d’Apple a plus que doublé par rapport à l’année dernière, a quoi faut-il s’attendre l’année prochaine ? ^^ Balaise ces géants !

  2. Pingback: Résultats financiers : Apple explose Wall Street | Actualités Mobiles et Applications Presse | Scoop.it

  3. C’est pour ces raisons (entre autres) que je n’achète pas Apple. Ces mecs se font trop d’argent sur le dos des prolos. Avec autant de bénef, tu peux baisser tes prix…

  4. Sylvain, j’achetais du Apple quand la boite gagnait un peu d’argent en 92, j’achetais du Apple quand la boite en perdait beaucoup en 97… et j’en achète aujourd’hui.

    Oui, ils se font une réserve de cash astronomique, mais les produits sont meilleurs qu’en 92, et beaucoup moins chers aussi.

    En tant que consommateur, je serai plus sensible au considérations sociales ou environnementales de la production (on pourrait en discuter mais c’est pas le sujet), mais honnêtement, combien ils gagnent sur le produit qu’ils me vendent ne rentre pas dans mes décisions.

    Si je peux être heureux avec un produit margé même à 80%, tant mieux pour eux, et pour moi qui ait le produit que j’attends.

    Chacun sa sensibilité 🙂

  5. C’est clair ! Si je calcul bien ça fait environ 28% de marge ! Et après les gens continue à dire que le prix de leurs produit est justifié..

  6. Il ne faut pas se soucier pour Apple, à la rigueur seul Google pourrait leur faire un peu d’ombre mais ça sera juste sur les prix, le matériel d’Apple est impeccable et au top de la technologie, ce qui explique aussi les prix…!

  7. En fait, la marge aussi a atteint des records. Elle est passée de 40% à 44%…
    Et quand t’as de tels résultats, pourquoi baisser les prix ? Le mieux est de continuer dans la même direction, tant que ça marche 🙂

  8. Un management de qualité, un marketing orienté utilisabilité/design et vous avez la parfaite recette de la réussite dans le business technologique.

    Donner l’envie d’acheter, tout en se gardant une marge bénéficiaire très confortable a toujours été le cheval de bataille d’Apple.

    Le royaume de la rentabilité, en quelque sorte !

  9. @ Bastien: La moyenne chez Apple c’est 40% de marge. Apple à toujours considéré qu’il ne servait à rien d’innonder le marché avec des produits ou on ne gagne pas sa vie. Pour Apple peut importe 1, 2, 10 ou 30% de PDM si le 1% suffit à faire vivre l’entreprise. C’est ce qui est arrivé avec le Mac, par exemple. Maintenant je doute qu’ils ne soient pas content avec 40% de PDM et 40% de marge brut, alors que pour le même chiffre, Samsung n’arrive à marger qu’à 17% pour des produits aux prix quasi identiques, hors subventions.

  10. C’est quand même incroyable de disposer de 100 milliards de cache quand on y repense. Une société « seule » s’avère plus puissante qu’un état, économiquement parlant. Et quand on sait que l’argent est mère du pouvoir.. on imagine la suite 😉

  11. Pour ce qui est du tel portable et tablette c’est encore à peut correcte face à la concurrence.
    La ou c’est ridicule c’est sur les ordinateurs ou l’on retrouve des prix carrément astronomiques face à un PC qui est aussi bien voir mieux…

    De toute façon tant qu’il y auras des pigeons à plumer, ils feront des bénéfices colossaux et ils auraient tord de s’en priver…Prions pour qu’un jour une marque décide de se la jouer à la free et casse les prix.

  12. citron mecanic on

    et Apple passe toujours pour une société cool et limite d’intérêt public pour l’avenir de l’humanité aux yeux de pas mal de gens alors que les majors du disques ont cristallisés toute la haine des internautes (voir les com’ sur la fermeture de MU) et passent pour des rapaces avides qui font les poches des pauvres gens quand feu Steve Jobs passe pour un saint laïque lorsqu’il (sa boîte) vend 700 balles des machins qui en valent dix fois moins, conception, fabrication et frais de logistique inclus.
    Deux poids, deux mesures…

  13. Pingback: The City News | Global News, World News – Nokia : son partenariat avec Microsoft ne porte pas encore ses fruits

  14. Pingback: Actualités du monde - Nokia : son partenariat avec Microsoft ne porte pas encore ses fruits

  15. Pingback: Nokia : son partenariat avec Microsoft ne porte pas encore ses fruits

  16. C’est quand même un truc de dingue leurs résultats à chaque trimestre il enfonce encore un peu plus le clou, et ce dans un contexte de crise financière et économique internationale… Vraiment impressionnant, mais et c’est la grosse interrogation de tous (clients, investisseurs, fournisseurs, concurrents), comment la société va évoluer sans Steve Jobs à sa tête ? La réponse ne sera donnée que d’ici deux trois ans, je pense. Pour le côté gestion pas de soucis, le nouveau PDG, Tim Cook, assure, mais pour ce qui est de l’innovation, rien n’est moins sûr !

  17. @macrophotonature: Il y a des gens qui préfèrent rouler en Mercedes ou BMW plutôt qu’en Renault ou Dacia. Ca n’en fais pas des pigeons, mais des gens qui ont du gout et qui aime la qualité.

  18. De toute façon toutes les entreprises technologiques sont en verve en ce moment, Apple en est l’initiateur et cela profite finalement à tout le marché des techno. Il suffit de voir Alcatel qui à fait un bénéfice de plus de 1 milliard pour 2011, une première depuis 5 ans. En 2010 Alcatel était encore au bord du gouffre. Mais comme ils équipent quasiment tous les réseaux mobiles, la 4g etc… On peut dire merci Apple qui à relancer toute une industrie grâce à ses innovations.

Répondre