Retour sur le Startup Weekend Montpellier #3

Une semaine après la fin de l’évènement, il était temps de faire un petit compte-rendu de ce weekend qui aura réuni plus de 120 participants, dont la moitié était des étudiants.

Cette année encore, j’ai eu la chance de prendre part à cet évènement majeur de l’entrepreneuriat montpelliérain, en qualité d’organisateur cette fois-ci. Je ne m’emploierai pas à faire un résumé des 15 projets finaux présentés, d’autres blogs s’en sont très bien chargés, notamment 1001 startups. Je me contenterai d’apporter une vision globale de ce que peut apporter ce genre de manifestation, aussi bien pour les étudiants que pour les entrepreneurs.

Des profils et des compétences variés

Comme dans tout Startup Weekend se mélangent des profils aussi différents que complémentaires (marketeurs, développeurs, graphistes, financiers, intégrateurs), venus pour certains tester leurs idées, pour d’autres découvrir ce type d’évènements. Bien entendu, certains groupes arrivent déjà formés, leurs idées ayant déjà eu le temps de murir, et ces 54 heures vont leur permettre de faire aboutir leur projet de création d’entreprise.

D’autres viennent pour découvrir des univers qu’ils n’ont pour l’instant pas eu l’occasion de toucher du doigt. Les marketeurs découvrent les joies du développement, les développeurs l’art délicat de la communication, etc.

Mais quels que soient les doutes qui peuvent habiter certains participants à l’heure d’exposer leurs idées aux yeux de tous (serai-je au niveau ? mon idée est-elle intéressante ?), l’alchimie finit par prendre, et tous les groupes travaillent d’arrache-pied pendant tout le weekend pour atteindre le même objectif : voir leur idée sélectionnée par le jury final. Un jury composé cette année encore d’acteurs majeurs de l’écosystème montpelliérain : Catherine Pommier, Directrice du BIC de Montpellier, Pierre Alzingre, Directeur de la Pépinière d’Entreprises Via Innova, Phillipe Nahoum, Président de Novae LR, Antoine Calderini, Administrateur chez Melies et Jeremy Vacquie, Responsable Relations Industrielles de Polytech Montpellier.

Les belles rencontres, elle se font ici, et surtout… ici !

Ce Startup Weekend Montpellier aura donc vu 15 équipes s’affronter, n’interrompant leurs créations de prototypes, montages de Business Plan ou élaborations d’objets électroniques que pour écouter les interventions des différents conférenciers (je reviendrai dessus un peu plus tard) ou profiter de pause méritées lors des différents repas (un Startup Weekend Montpelliérain sans son traditionnel barbecue n’en serait pas un). Dernière preuve de la bonne humeur qui régnait lors de l’évènement, les parties nocturnes endiablées de Mario Kart Wii, qui auront mis en compétition des joueurs aguerris mais aussi des débutants.

Comme je le disais un peu plus tôt, ce weekend était l’occasion pour les participants d’agrandir leur réseau et leurs compétences professionnels, grâce à l’intervention de coachs. Tout comme les nombreux inscrits, ceux-ci présentaient des profils variés : des experts en stratégie digitale, un chargé d’affaires en création d’entreprise, un spécialiste en création de marque, un business developper, deux avocats et un consultant en marketing. Du beau monde, encore une fois issu de l’écosystème montpelliérain, venu apporter son aide aux différentes équipes engagées dans la compétition !

Avant de dévoiler le nom des trois projets victorieux, je m’arrête quelques instants, comme promis, sur les différentes conférences. Tout d’abord celle de Cédric O’Neill, créateur de la startup 1001 Pharmacies, qui nous a livrés un témoignage poignant sur les difficultés qu’il a rencontrées lors de la création de sa société. Enfin, Olivier Ezratty, expert et conseiller en stratégies de l’innovation, aura gratifié les spectateurs d’une conférence sur la valeur du produit, tout en prodiguant de précieux conseils aux participants sur la façon de construire en business plan en plaçant le client au cœur de sa stratégie.

Et les vainqueurs sont…

Voici venu le moment de dévoiler les 5 projets vainqueurs, puisque cette année encore le jury aura eu du mal à se décider, et a donc décidé de proposer un prix « Coup de cœur ».

Le grand vainqueur de cette édition 2013 a donc été Push-contact, un projet de gestion de contacts intelligent permettant à ses utilisateurs de disposer d’un répertoire constamment mis à jour. La deuxième place a été attribuée au projet Bravo-Merci, qui a eu la bonne idée d’humaniser les cadeaux offerts à distance. Le système repose sur le principe de messages vidéo accompagnant la livraison de colis lors d’évènements spéciaux (anniversaire, fête des mères…). Le jury a été particulièrement convaincu par le pitch de cette équipe ! Enfin, le projet Twag’in est monté sur la dernière marche du podium, grâce à son application mobile alliant géolocalisation, couponing et photos pour immortaliser les soirées passées entre amis.

Un peu de poésie dans ce monde de nouvelles technologies, avec le prix Coup de Cœur du Jury, qui a été attribué à Inkfluence.me, un projet d’écriture collaborative. Le principe est simple : si la fin de Star Wars vous a déçue, alors Inkfluence.me vous propose de la réécrire ou de la prolonger, en mettant à contribution toutes les personnes présentes sur la plateforme.

Et pour finir, l’équipe de Waste Coast, dont le nom premier était la poubelle connectée, a remporté le prix du développement durable, grâce à un ingénieux système permettant de peser ses déchets et donc de réduire leur impact sur l’environnement.

Vous l’aurez compris, je suis une fois encore très enthousiaste après ces 54 heures passées en compagnie d’entrepreneurs, confirmés ou en herbe. J’ai eu l’occasion de voir l’autre côté du miroir, car participer à un Startup Weekend est une expérience bien différente de celle d’organisateur.

C’est néanmoins un évènement enrichissant, et je conseille à tous les lecteurs intéressés par cet univers de prendre part à un évènement de la sorte, car je rappelle que les Startup Weekend sont nombreux, et que vous en trouverez forcément un se déroulant près de chez vous !


  • Bruce McLaren, la bande-annonce du film-documentaire

    McLaren : The Film, est un documentaire rendant hommage à Bruce McLaren, pilote de formule 1 et créateur de l’écurie qui porte son nom. Découvrez la bande-annonce ci-dessous.  Bruce McLaren, coureur automobile d’exception… Si vous suivez un peu l’actualité des courses automobiles et de la Formule 1, alors le nom de McLaren vous est bien connu. [... […]

  • Et si la série Malcom faisait son retour ?

    Frankie Muniz et Bryan Cranston de nouveau ensemble à l'écran ? Voilà qui devrait ravir les fans de la série Malcolm si la série fait son come-back. […]

  • Unbreakable Kimmy Schmidt : une vidéo pour la saison 3

    Unbreakable Kimmy Schmidt reviendra sur Netflix le 19 mai prochain pour une troisième saison attendue de pied ferme par tous ses fans. […]

Nos dernières vidéos

5 commentaires

  1. C’est sympa tous ces événements centrés sur les startups, mais je me demande toujours ce que deviennent les gagnants quelques années après. J’ai l’impression que l’on entend plus parler de la plupart d’entre eux.. Qu’en est-il vraiment ?

  2. Merci pour cet article! Ce genre d’événement est très intéressant pour permettre à des professionnels de se rencontrer, et à des projets de fleurir. Bonne initiative pour faire un pas vers l’innovation.

  3. @Julien oui c’est en effet le cas, le but du startup weekend, est de donner la chance a tous de gouter à l’entreprenariat. Pour le moment on observe qu’environs 12% des participants travaillent encore à leur idée 1 an apres. 50% laisse tomber apres la premiere et c’est tant mieux. Si on arrive a effectivement réduire les cycles de lancement d’équipes puis de startups, on peut supposer par un effet de volume observer de plus en plus de startup viables. En france je peux te citer : http://www.jimmyfairly.com/fr/ ou http://yoopies.fr/ par exemple … et bien sur de nombreux effets de bords (comme trouver un emploi) ou lancer une autre startups avec un autre groupe etc…

Send this to a friend

Lire les articles précédents :
Vine double Instagram sur Twitter

Le nombre de partages de liens vers Vine est désormais plus élevé que ceux vers Instagram sur Twitter. Le service...

Fermer