Rétropédalage de OnePlus : on arrête l’espionnage en novembre…

La marque OnePlus accumule les faux pas ces derniers temps, car après s’être fait prendre la main dans le sac à truquer des benchmarks lors du lancement du OnePlus 5, ce 11 octobre, c’est un expert en sécurité qui a découvert que la marque espionnait ses utilisateurs. Conscient que cette nouvelle pourrait nuire à l’image de la marque, OnePlus effectue un rétropédalage sur ce sujet et annonce mettre fin à la collecte de données en novembre. Une bonne chose, même si on aurait préféré un effet immédiat…

onePlus 5

Pour revenir sur les faits, le 11 octobre 2017, le chercheur en sécurité Chris D.Moore avait découvert par hasard en étudiant le comportement de son smartphone OnePlus, qu’un flux de données était transmis vers un serveur américain. En creusant la question, ce dernier a découvert que des paquets de données transitaient effectivement de son téléphone au travers de l’application « OnePlus System Service », qui se chargeait de collecter des données et de les transférer vers un serveur Amazon Web Services au profit de la marque.

OnePlus promet la fin de l’espionnage de ses utilisateurs et une totale transparence

Beaucoup diront : « tous le monde le fait ! ». Reste que les volumes échangés étaient relativement importants en termes de volumes et que rapidement les utilisateurs ont manifesté leur colère suite à la publication de l’information. La marque dans un premier temps a confirmé les faits, en indiquant collecter : « de façon sécurisée des analyses dans deux flux différents via HTTPS vers un serveur Amazon. Le premier flux est celui d’analyse de l’utilisation, que nous collectons pour ajuster avec précision notre logiciel en fonction du comportement de l’utilisateur. Cette transmission de l’activité peut être désactivée […] », ajoutant pour le second qu’il : « concerne les informations sur les périphériques, que nous collectons afin de fournir un meilleur support après-vente ». Tout serait donc normal !

Pourtant en ce début de semaine, OnePlus effectue un rétropédalage et le co-fondateur de la firme, Carl Pei en personne, s’est exprimé sur le forum officiel de l’entreprise, pour s’excuser en reconnaissant que ce type de collecte cesserait en novembre 2017 et qu’en attendant, ceux qui ne souhaitent plus voir de données transiter vers le serveur américain, peuvent effectuer un paramétrage dans le fil suivant: Paramètres>Avancé>Rejoindre le programme d’expérience d’utilisateur.

L’entreprise annonce également qu’elle effectuera une mise à jour de sa politique de confidentialité, consciente de n’avoir pas informé les utilisateurs sur cette collecte d’informations, tempérant les faits en soulignant, qu’aucune données n’avaient été vendues et servaient surtout à améliorer ses logiciels, son OS maison et également son service après vente.

La marque annonce également plusieurs gros changements, comme l’intégration, lors du premier démarrage des smartphones OnePlus, d’un menu permettant de choisir si l’utilisateur souhaite ou non rejoindre ce programme de collecte de données. De plus, l’entreprise s’engage à ne plus stocker les numéros de téléphone, les adresses MAC et les noms de connexion WiFi, comme c’était le cas actuellement malgré les risques importants pesant sur les clients, en cas de piratage de ce type de bases de données.

 


Nos dernières vidéos