Rolls-Royce développe des mini robots-cafards pour réparer les moteurs d’avion

Rolls-Royce développe actuellement des mini robots-cafards taillés pour inspecter et réparer les moteurs d’avions en un temps record.

Une équipe d’ingénieurs de Rolls-Royce travaille actuellement au développement de minis-robots cafards de quelques millimètres capables d’identifier et de réparer les anomalies dans les moteurs d’avion.

Des robots de 15 millimètres

Rolls-Royce, marque connue du commun des mortels avant-tout pour ses voitures très luxueuses, a une autre activité tout aussi prestigieuse : la fabrication de moteurs d’avions. C’est en rapport avec ce second secteur d’activité que des ingénieurs sont en train de développer des mini robots-cafards capables de s’introduire dans les moteurs d’avion afin de détecter les éventuelles défaillances et s’occuper de l’entretien régulier.

Ces robots ultra-sophistiqués mesurent seulement 15 millimètres de hauteur et ne pèsent que quelques dizaines de grammes. Chaque robot embarque une caméra ainsi qu’un système optique de balayage 3D permettant aux ingénieurs de prendre connaissance très précisément de l’état de l’intérieur du moteur.

Ensuite, si une anomalie a été repérée, des robots équipés de matériel pourraient intervenir en conséquence. Une avancée majeure selon le spécialiste de la technologie Rolls-Royce, James Cell : « Ils pourraient atteindre toutes les différentes parties de la chambre de combustion. Si nous le faisions de façon conventionnelle, cela nous prendrait cinq heures. Avec ces petits robots, qui sait, cela pourrait prendre cinq minutes. »

Chacun son boulot

Les cafards travailleraient en tandem. Le premier aurait pour mission de pénétrer dans la chambre de combustion pour examiner l’incident, comme par exemple, retirer un débris. Un second cafard spécifiquement conçu pour la tâche entrerait en action pour effectuer la réparation. Une fois l’opération effectuée, les robots pourraient être programmés pour sortir du moteur, ou même être détruits à l’intérieur.

Pour le moment, les prototypes actuels sont beaucoup plus grands que la taille mentionnée et ont des fonctionnalités limitées. Mis un représentant de Rolls-Royce affirme qu’ils pourraient être prêts à être utilisés d’ici à deux ans.

Source


Commenter

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Presse-Citron 2005 - 2018 | A propos | Contact | Site hébergé par Cognix Systems | Informations sur les cookies