Salesforce veut faire bloquer le rachat de LinkedIn par Microsoft

Salesforce est bien entendu opposé au rachat de LinkedIn par la firme de Redmond.

linkedin

Il y a quelques mois, Microsoft a annoncé le rachat du réseau social professionnel LinkedIn pour 26,2 milliards de dollars. Les deux parties semblent plutôt satisfaites du deal et Satya Nadella, PDG de Microsoft, décrivait ce rachat comme un mariage entre « du leader du cloud professionnel avec le réseau professionnel numéro un ».

Cependant, cette annonce ne faisait pas que des heureux. Et parmi ceux qui s’opposent à l’acquisition de LinkedIn par Microsoft, il y a Salesforce, spécialiste du customer relationship management (CRM) ou gestion de relation client.

Comme l’explique le Wall Street Journal, Salesforce a annoncé qu’il va interpeller les régulateurs européens et américains pour que ceux-ci empêchent le rachat. En effet, d’après Salesforce, le rachat va nuire à la concurrence dans la mesure où Microsoft, son rival dans le domaine des logiciels pour entreprises, aura accès aux données des 400 millions d’utilisateurs de LinkedIn et pourra bloquer l’accès à ces donner aux concurrents. Outre cela, Salesforce estime que le rachat pose aussi des problèmes de confidentialité pour les utilisateurs. « La proposition de rachat de LinkedIn par Microsoft menace le futur de l’innovation et la concurrence », explique Burke Norton, chief legal officer de Salesforce.

Après, il faut savoir que Salesforce ferait partie des entreprises qui ont tenté de racheter LinkedIn. Et parmi celles-ci, il y aurait d’autres entreprises comme Google ou encore Facebook.

Pour sa défense, Microsoft a indiqué que le rachat a déjà obtenu les feux verts des régulateurs de nombreux pays et que c’est Salesforce et non la firme de Redmond qui domine le marché des CRM.

(Source)


Nos dernières vidéos

Répondre