Séisme et tsunami au Japon, le web en première ligne

Le tremblement de terre au Japon, dont les répliques continuent à secouer certaines parties du pays, ayant déjà pour conséquence une succession de vagues géantes de type tsunami qui frappent la côte et notamment le port de Sendai, est au cœur de l’actualité de ce matin, et fait bien sûr la une aussi sur le web.

Le tremblement de terre au Japon, dont les répliques continuent à secouer certaines parties du pays, ayant déjà pour conséquence une succession de vagues géantes de type tsunami qui frappent la côte et notamment le port de Sendai, est au cœur de l’actualité de ce matin, et fait bien sûr la une aussi sur le web.

Il est possible de suivre l’évolution des évènements via Twitter dont les mots-clés de recherche (hashtags) liés au séisme et au tsunami sont déjà majoritaires dans les tendances du jour. Vous pouvez ainsi suivre l’évolution de la catastrophe en temps réel, avec des messages postés par des habitants sur place, en cliquant sur les hashtasg suivants : #tsunami, #prayforjapan ou encore #Sendai, parmi d’autres.

Une recherche Google vous donnera des informations complémentaires, mises en perspective et analysées par les médias, avec là aussi du temps réel. Et comme la vague géante du tsunami est pressentie par les spécialistes scientifiques comme risquant de traverser le Pacifique et aller s’écraser sur les côtes australiennes puis à l’ouest du continent américain (Hawaï, Chili, Mexique, Californie…), c’est l’aspect scientifique et pédagogique de la chose qui m’intéresse le plus :  j’imagine que Google ne tardera pas à être de la partie pour nous permettre de suivre avec des outils à sa façon l’évolution du phénomène, sur Google Maps par exemple.

En attendant, voici quelques vidéos impressionnantes du tremblement de terre au Japon, qui seront certainement complétées par de nombreuses autres au cours de la journée (et pardon pour la pub très malvenue sur la première, extraite du JDD). D’autres vidéos sur CNN.


Nos dernières vidéos

24 commentaires

  1. Catastrophique … Ce qui restera un mystère cependant, ce sont les gens qui reste planté a regarder le déluge dans des endroit comme les pont, les digues ou autre, sachant qu’il y a 100% de chance de mourir …

  2. @amapi:

    Il me semble qu’il est recommander, si l’on peut peut pas se mettre à l’abris à temps, de ne pas bouger et s’essouffler inutilement.

    Je veut dire, si t’est dans un champ et qu’une grosse vague arrive, le mieux c’est d’attendre, pas de courir comme un fou.

    Après, ceux qui peuvent se protéger, je ne comprend pas, moi aussi.

  3. Faire des commentaires publicitaires sur ce genre de terrible news, c’est malsain… Y’en a vraiment qui sont sans scrupules pour deux clicks, ca me dégoute!

    Tout mon soutient aux Japonais.

  4. c’est vraiment une catastrophe ,un tel evenement ne s’est produit depuis un sieclé,
    que dieu soit avec les japonais

  5. La famille de ma copine habitent à Christchurch où il y a eu le tremblement de terre il y a 3 semaines… Le frère de ma copine habite au Japon ou il y a eu un autre tremblement de terre suivi d’un tsunami vendredi… Il va falloir penser à arrêter maintenant parce que trop de stress nuit à la santé! Heureusement tout le monde est sain et sauf pour le moment.

  6. Beaucoup d’informations, certes, mais (trop) souvent noyées sous un flot ininterrompu de blagues douteuses (voire carrément d’un mauvais goût absolu et affiché).
    Internet montre, comme toujours, ses deux faces : le pire ET le meilleur.

  7. Pingback: Tweets du vendredi 11 mars 2011 « Valeria Landivar

  8. Bonjour,

    En dehors de l’horreur d’une telle catastrophe, je suis admiratif du comportement des japonais qui malgré la peur, la douleur savent être digne et discipliné et de plus ils ne semblent pas se plaindre !

    J’espère de tout coeur qu’ils vont très vite se relever d’un tel cataclysme…

    Parfois dans la douleur, nous pouvons découvrir ou redécouvrir l’humain !

    Amicalement

    Joël

  9. Le séisme des cœurs

    Je vous parle de fraternité
    Et vous me renvoyez à la dure réalité
    Aux plaques tectoniques
    de notre écorce cérébrale…
    Aux tremblements des peurs
    Et au déferlement des pleurs
    Et la terre continue de trembler et de nous faire trembler…
    Et un beau jour… ou peut-être une nuit… on décide de ne plus trembler… et on se met à bouger…
    à prendre le large au lieu de subir les vagues successives de cette nature imbécile…
    Oui…oui on ne peut pas changer les lois de la science physique mais on peut changer de politique…
    parce que là, il ne s’agit plus de science mais de conscience…
    cette petite flamme qui tremble et qu’aucun vent ne peut éteindre…
    ma conscience politique… qui voudrait avant de mourir assister à l’éveil d’une autre conscience…
    d’autres consciences, à une sorte d’effervescence… vive la révolution des consciences.

    http://www.lejournaldepersonne.com/2011/03/seisme/

  10. Une grand pensée pour les japonnais qui vivent une multitude de catastrophe en une…: géologique, climatique, nucléaire, financière..
    A croire que le sors s’acharne sur eux.
    A l’heure ou le monde demande le partage des richesses, partageons aussi les peines, la tristesse et la douleur.

  11. obchette joel on

    Bonjour,Question sur la catastrophe du Japon pourquoi il n’utilise t-il pas de de la neige carbonique azote liquide +. .Pour refroidir le réacteur CENTRALE JOEL

  12. Pingback: Tsunami japonais : les flux de conversation Twitter modélisés en vidéo

Send this to a friend