Connect with us
Bouygues

Internet

Selon le boss de Google, Facebook et Apple contribuent à menacer la liberté d’internet

Dans un entretien au Guardian, Sergey Brin, co-fondateur et PDG de Google, pointe les menaces qui pèsent sur la liberté ou l’ouverture d’internet. Parmi celles-ci, Facebook, Apple et leurs systèmes cloisonnés.

Il y a

le

barbele

Si l’on s’arrête au titre de cet article, on pourrait en déduire un peu hâtivement que ce ne sont que des piques lancées à des concurrents directs dans le contexte d’un discours commercial. En fait, les DEUX concurrents directs de Google, ceux qui empêchent probablement Sergey Brin, co-fondateur et co-dirigeant du géant de la recherche, de dormir tranquille dans la douce nuit étoilée de Californie.
Mais c’est quand même un plus que cela : dans un entretien accordé au Guardian, Sergey Brin pointe les menaces qui assombrissent l’avenir de la liberté d’internet. Parmi elles, sont mentionnés bien sûr les états totalitaires et les « forces très puissantes » qui font tout de toutes parts pour restreindre les libertés et l’ouverture d’internet, qui constituent l’ADN même du web.

Bien sûr, ce sont surtout des pays comme l’Iran, la Chine ou encore l’Arabie Saoudite (entre autres) qui sont visés, mais dans les menaces pour la liberté d’internet, Brin cite également, dans un inventaire plutôt pertinent, l’industrie « culturelle » (entertainment), principalement le cinéma et la musique et leur lutte désespérée contre le piratage, et la montée de « jardins murés » comme Facebook et Apple, qui contrôlent de façon stricte quels logiciels peuvent être publiés sur leurs plateformes respectives.

« Il y a cinq ans, je pensais qu’il n’y avait aucun moyen de faire rentrer le génie dans la bouteille, mais maintenant il semblerait que dans certains endroits le génie soit bien retourné dans la bouteille. »

Facebook et Apple sont donc dans le collimateur des craintes de Brin, qui considère qu’avec ces derniers nous avons beaucoup à perdre, comme par exemple le fait que l’information au sein des applications soit constituée de données qui ne sont pas accessibles aux moteurs de recherche. Cela étant, concernant ce dernier argument, on pourrait lui répondre que précisément les apps propriétaires ne sont pas le web, mais des logiciels, et qu’un logiciel n’est par nature pas conçu pour avoir son contenu indexé par les robots de recherche. Selon lui, il n’aurait pas été possible de créer Google et de développer son moteur de recherche aujourd’hui, dans un internet cloisonné et dominé par Facebook.

> Lire aussi :  Voici à quoi ressemblerait le Google Pixel 3 (sans encoche)

Maisons de disques et industrie du cinéma, ces lobbies qui cloisonnent internet

Mais brin garde ses meilleures salves pour l’industrie de l’entertainment, qui selon lui continue à se tirer une balle dans le pied « voire pire » avec son lobbying contre les sites pirates, en visant plus précisément les projets SOPA et PIPA qui conduisent les USA à utiliser les mêmes technologies de censure que celles qui prévalent en Chine et en Iran.

Bref, vous l’aurez compris, Sergey Brin est remonté comme une pendule et inquiet pour l’avenir d’internet. Posture politique ou position sincère ? Connaissant un peu l’histoire de Google et l’état d’esprit de ses dirigeants, je pencherais plutôt pour la deuxième hypothèse, ce qui n’est effectivement pas très rassurant. Mais il y aura sûrement débat à ce sujet, et je suis impatient de connaître votre avis.

(source)

 

 

41 Commentaires

41 Commentaires

  1. Tartosuk

    16 avril 2012 at 12 h 21 min

    Il a mille fois raison !

  2. Pingback: Selon le boss de Google, Facebook et Apple contribuent à menacer la liberté d'internet | INFORMATIQUE2012 | Scoop.it

  3. Pingback: Selon le boss de Google, Facebook et Apple contribuent à menacer la liberté d'internet | Mangez des pommes | Scoop.it

  4. Lol

    16 avril 2012 at 13 h 15 min

    C’est l’hôpital qui se fout de la charité…

  5. Pingback: Selon le boss de Google, Facebook et Apple contribuent à menacer la liberté d'internet | Social Media & Community Management | Scoop.it

  6. Alain

    16 avril 2012 at 13 h 42 min

    C’est clair que des services de réseaux libres et portables restent à inventer … Facebook gère et contrôle tout .. De plus nous devenons dépendants socialement de cette structure ..

    Au moins avec « Data Liberation » Google s’est posé le problème du contrôle des données personnelles et de leur portabilité pour tous les produits Google.
    http://www.dataliberation.org/

  7. Pingback: Selon le boss de Google, Facebook et Apple contribuent à menacer la liberté d'internet | Je suis Community Manager | Scoop.it

  8. Yacine Rezgui

    16 avril 2012 at 13 h 55 min

    Juste petite correction, Sergey Brin n’est pas le PDG, c’est Larry Page. Lui, est (je crois) directeur technique.

    Sergey Brin a tout fait raison. Certes, il n’est un enfant de coeur mais Google a quand même cet esprit d’entreprise geek, un peu hacker sur les côtés, pour le pouvoir de l’information libre. Donc son message n’est pas que promotionnel, il y a du vrai dedans

  9. Pingback: Selon le boss de Google, Facebook et Apple contribuent à menacer la liberté d’internet « L'info "Autrement" cftc hus

  10. fennec

    16 avril 2012 at 14 h 37 min

    « Posture politique ou position sincère ? »
    Mais les deux bien entendu, les deux ! Dans le titre de cet article, on peut retirer les quatre premiers mots 😉

  11. nemshds

    16 avril 2012 at 14 h 53 min

    2000% d’accord, c’est pour cette raison que je n’aurai jamais de compte Facebook ni de device Apple.
    Je pense effectivement que le message et sincere.
    Vive la liberté du net sans Apple ni Facebook.

  12. Date

    16 avril 2012 at 15 h 21 min

    Ce n’est pas se moquer du monde que de penser ainsi ? 😀
    Autant Facebook, je comprends, mais Apple, pour la liberté d’internet ?!

    C’est google qui monopolise le web, en centrant de plus en plus les services. D’ailleurs, Google copie Facebook sur le principe du réseau social ( pas sur la forme, mais sur le fond ), alors bon..

  13. Pingback: Liberté d’internet | Corentin Caparros

  14. Guillaume

    16 avril 2012 at 16 h 21 min

    Bonne blague.
    L’internet ouvert et la libre circulation des données sont les conditions sine qua non au business de Google. Si toutes nos données ne sont plus accessible, alors à qui les vendre ?
    C’est le business de Google qui à besoin de nos libertés, pas l’inverse.

  15. MarcoAix

    16 avril 2012 at 16 h 24 min

    « …données qui ne sont pas accessibles aux moteurs de recherche »
    Tout est dit : c’est la liberté de Google qui est menacée !
    Ce qui l’ennuie c’est de ne pas pouvoir indexer la couleur de mes chaussettes… pour me proposer un caleçon assorti, et si possible 50 fois par jour.
    C’est gênant de ne pouvoir phagocyter (tous) les livres, disques,films… non pas pour faire de l’argent, oh non, mais pour défendre la liberté de l’homo internetus. Un discours démagogique qui marche à tous les coups (surtout si on omet de préciser les dégâts colatéraux de ce modèle économique crypto-totalitaire).

  16. lefjucabro

    16 avril 2012 at 17 h 14 min

    Guillaume +1
    MarcoAix +1

    Google is watching you (all the time)

  17. FoliF

    16 avril 2012 at 17 h 22 min

    Guillaume:
    Google ne revend pas tes données (ce que fait Facebook).

  18. Romain

    16 avril 2012 at 17 h 40 min

    Haha elle est bien bonne celle-là, le pauvre Sergei est pas content qu’on l’empêche d’indexer des pages pour pouvoir afficher ses pubs, c’est un discours démago d’autant plus irritant quand on sait que google est le spécialiste du ciblage de notre activité sur internet.

  19. Pingback: Selon le boss de Google, Facebook et Apple contribuent à menacer la liberté d'internet | Cours d'économie des TIC | Scoop.it

  20. tyu

    16 avril 2012 at 19 h 00 min

    Romain: le rapport ?

  21. Pénalité

    16 avril 2012 at 20 h 05 min

    C’est vraiment l’hôpital qui se fout de la charité !
    Peut-être que GG développe de l’open mais à quel prix ? Ils nous espionnent en permanence, veut tout savoir sur nous … il met des filtres en place pour placer les sites qui désirent dans les premières positions et les autres à la traine …
    Parfois je trouve que GG loupe une occasion de se taire.

  22. stickers

    16 avril 2012 at 21 h 10 min

    Je suis tout à fait d’accord à propos de la critique de Brin sur la lutte contre le piratage des oeuvres culturelles. Il faut qu’un Deezer version cinoche sorte et soit rentable au plus vite.

  23. Humanum55

    16 avril 2012 at 21 h 46 min

    Alain: Ne sont dependants que les faibles d’esprit humain.
    Je ne crois pas que tout ce qu’il peux dire soit faux ni vrai, il y a certainement un peu de demago et un moyen d’attirer sur lui les « spotlight ».
    Je reste convaincu depuis les debuts d’internet que tous ces gros navires sont des services faciles des renseignements americains. Maintenant chacun est libre de penser, dire et agir comme bon lui semble.

  24. Imb32

    16 avril 2012 at 22 h 36 min

    Mouais quand on voit que Google obéi aux dirigeant de pays totalitaire pour censurer le web (Chine) on se pose des questions….
    Et Facebook par ailleurs lui aide pas mal le printemps arabe.
    Alors les soit disant le nos de morale de Google fané le fait ni chaud ni froid

  25. Wiwi

    16 avril 2012 at 23 h 06 min

    Assez d’accord, je ne pense pas que c’est l’hôpital qui se fou de la charité car Google permet tout de même une liberté de publication et d’accès aux informations même si il y a une certaine surveillance. Je ne veux pas faire de procès d’intention mais imaginer Apple ayant le le moteur de recherche précurseur et incontournable, je ne pense pas alors qu’on aurait une aussi grande liberté. L’essence d’Internet c’est la liberté, et Google y a souscrit d’une certaine manière.

  26. Pingback: Selon le boss de Google, Facebook et Apple contribuent à menacer la liberté d'internet | SerenDeep | Scoop.it

  27. dcarrey

    17 avril 2012 at 4 h 59 min

    Il y a un truc que je ne suis pas sûr de comprendre, il n’y a pas le même problème avec les applis Android ?

  28. Mandelson

    17 avril 2012 at 5 h 09 min

    Pour un mec qui censure mes videos sur youtube sans donner de raison valable, il peut la ramener sa grande bouche.

    Escroc!!!!!!!!!!!

  29. hisa

    17 avril 2012 at 5 h 30 min

    Il a raison qu’importe ses arrières pensées. En tout cas, contrairement aux dirigeants de Google, j’ai jamais vu les dirigeants de Facebook ou d’Apple devant une commission sénatoriale française. Facebook et Apple, si t’as pas la commission européennes et des sanctions commerciales derrière, tu peux toujours courir pour obtenir quelque chose.Si ça continue ça sera loi antitrust. Microsoft avait banqué à l’époque

  30. misix1

    17 avril 2012 at 7 h 35 min

    Google crains de perdre le contrôle mais dans le fond IL A raisons c’est dans l’intérêt de tous.

  31. Kasey

    17 avril 2012 at 8 h 15 min

    C’est l’hôpital qui se fout de la charité là !! Un directeur de Google montre du doigt Apple ou Facebook, mais ne fait pas mieux. Mais comment peut-on parler de liberté sur internet quand on le pille allègrement ? MarcoAix l’explique bien.

    Au 21e siècle, parler de liberté du net quand Google est aussi incontournable que le « made in china » collé sous tous nous objet n’est juste pas crédible.

  32. Valjean

    17 avril 2012 at 8 h 50 min

    La liberté totale d’internet est non seulement un leurre mais une erreur. Notre monde ne marche pas sans règle. La suppression de l’anonymat réglerait déjà beaucoup de chose……

  33. c'est pas faux

    17 avril 2012 at 9 h 11 min

    @ Guillaume, MarcoAix, lefjucabro et ceux que j’ai oublié
    je pense que vous devriez lire ou relire l’article !

  34. Chienlit

    17 avril 2012 at 9 h 18 min

    Quel blagueur ce sergey!

    Le métier de Google n’est plus de nous fournir une réponse à une recherche mais de savoir ce que l’on veut chercher !
    Donc en ayant une totale liberté, notre ami Google pourra aller checker directement dans notre compte de l’assurance maladie voir si on se gratte les fesses, et si c’est le cas pourquoi ne pas nous proposer directement de la crème pour sphincter irrité!?
    C’est beau la liberté!

    Arrêter d’utiliser Google et mettez vous à utiliser DuckDuckGo !
    Par contre sergey a raison de mettre en garde contre Facebook .
    Par contre apple?
    Oui quand on achète Apple, windows, Peugeot, BMW, bosh, …. On s’enferme un peu dans la marque c’est le jeu ma pauvre lucette

    Désormais Internet devient aussi mauvais

  35. Pingback: Selon le boss de Google, Facebook et Apple contribuent à menacer la liberté d'internet | Channel IT | Scoop.it

  36. Lambert

    17 avril 2012 at 12 h 00 min

    Je crains que l’avenir du web avec les facebook, Apple et Google inclus, voit un internet de plus en plus cloisonné et fermé.

    C une immense inquiètude de ce que sera le web d’ici quelques années seulement, un web contrôlé, fermé où la liberté créatrice sera cloisonné au sein des murs de grandes firmes…

  37. Guillaume

    17 avril 2012 at 16 h 53 min

    @c’est pas faux. Oui j’ai bien relu. Et ???

  38. Etienne

    26 avril 2012 at 16 h 23 min

    comme bien expliqué dans cette article, on peut pas dire que Google c’est le lieu plus sur…

    http://www.imaginer-creer.com/un-regard-autour-de-nous,4/la-face-cachee-de-google,29.html

  39. rencontre africaine

    16 mai 2012 at 17 h 00 min

    Google devrait s’abstenir de dire ça, même si ils sont mieux placé sur le sujet qu’apple ou facebook, ils ne sont pas tout rose sur le sujet non plus…

  40. thierry

    20 juin 2012 at 11 h 49 min

    le film d animation planzet ai une vrai arnaque dessin mal gere histoire plus que attendue et j en passe le film d animation final fantasy 7 qui date de + de 5 ans ai 100 fois mieux fais et l habituelle sauveur du monde ai le pays qui a produit le film aussi arrogant que l amerique

  41. lit

    30 juillet 2012 at 15 h 58 min

    On croit rêver, Google qui parle des dérives !
    Quand on voit ses « évolutions » censées être user friendly qui ne sont en fait que de nouveaux moyens de monétiser son audience… Je ne leur jetterai pas la pierre, mais bon, aucune leçon à donner.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Dernières news

Les bons plans

Les tests