Si vous faites du « Binge-Watching », vous êtes peut-être dépressif

C’est très simple, plus vous vous sentez seul et déprimé, plus vous seriez susceptible d’enchaîner les épisodes de How I Met Your Mother.

télécommande film cinéma télévision pixabay

Si hier soir, vous avez enchaîné les épisodes de How I Met Your Mother de 19 h à 1 h du matin, canette de bière à la main, je vous dirais que vous êtes chanceux (j’aimerais bien aussi, mais je n’ai pas le temps).

Mais d’après une étude réalisée par des chercheurs de l’Université du Texas à Austin, il s’agit peut-être d’un signe que vous avez un problème de santé mentale.

Ces derniers ont mené une étude sur le sujet sur 316 personnes âgées de 18 à 29 ans (oui, cette fameuse génération Y).

Les participants ont répondu à des questionnaires sur le temps qu’ils passent devant la télévision, le temps qu’ils passent à faire du Binge-Watching et le nombre de fois où ils se sentent seuls, déprimés ou en manque de contrôle de soi.

Les conclusions ? « Plus vous êtes solitaire et déprimé, plus vous êtes susceptible de faire du Binge-Watching ».

  • Donc, si vous passez trop de temps sur Netflix, il faudrait peut-être vous en inquiéter. L’étude a par ailleurs aussi voulu mettre en avant le fait que ceux qui affirment avoir un manque de contrôle de soi sont plus susceptibles d’enchaîner les épisodes (vous avez peut-être déjà vécu ce moment où vous ne pouvez vous empêcher d’appuyer sur NEXT alors que vous savez que vous avez encore un tas de choses à faire).
  • Et comme le signale l’un des auteurs de cette étude, le Binge-Watching n’est pas sans conséquence sur notre santé physique :

« La fatigue et des problèmes tels que l’obésité et d’autres problèmes de santé physique sont liés à cette consommation excessive et sont sources de préoccupations. »

(Source)


Nos dernières vidéos