Sobees pour Facebook, la première application Facebook pour iPad

Comme Facebook n’a pas encore publié d’application dédiée à l’iPad, il y avait jusqu’à présent deux solutions principales : utiliser l’application iPhone ou se rendre directement sur le site. C’est pour ma part cette deuxième solution que j’utilise, pour les raisons expliquées ici. La troisième solution arrive de là où on ne l’attendait pas. La

Comme Facebook n’a pas encore publié d’application dédiée à l’iPad, il y avait jusqu’à présent deux solutions principales : utiliser l’application iPhone ou se rendre directement sur le site. C’est pour ma part cette deuxième solution que j’utilise, pour les raisons expliquées ici.

sobees_intro

La troisième solution arrive de là où on ne l’attendait pas. La startup suisse Sobees de François Bochatay a publié hier son application Sobees Facebook pour iPad, et, si la présentation de l’interface est quelque peu déroutante au premier contact, c’est à l’usage une approche intéressante, malgré un temps de chargement des écrans qui pourra certainement être amélioré.

L’écran d’arrivée se présente comme une page d’accueil de journal, ou plutôt la version iPad de titres comme USA Today ou NYT, avec quatre sections distinctes regroupant les derniers statuts de vos amis, les dernières photos et vidéos publiées et enfin les liens. Je ne sais pas exactement comment fonctionne l’algorithme qui gère tout cela mais les derniers statuts, notamment, ne correspondent pas à ceux qui s’affichent sur ma page web Facebook. Un des mystères de Facebook, probablement.

sobees01

sobees02

Les autres écrans proposent une navigation parmi les gens, les photos, les évènements du jour et votre profil. Vous pouvez bien sûr publier une mise à jour de statut directement depuis l’application, voir les posts sur le mur, accéder aux profils et aux murs de vos amis et poster des commentaires et des « Like ».

L’application, publiée officiellement hier à 17 heures (heure de Paris) est gratuite et téléchargeable sur l’App Store, section iPad.

Un joli coup de la part de François Bochatay, qui s’était déjà fait connaître avec Sobees, son application desktop d’agrégation de médias sociaux.


Nos dernières vidéos

8 commentaires

  1. Sur Android, il y a 3 moyens d’accéder à FB:

    A) une appli non officielle manquant cruellement de fonctionnalités de base (les notifications ne fonctionnent pas correctement et ne contiennent pas de lien vers l’objet concerné)

    B) le site m.facebook.com, qui est très peu ergonomique

    C) le site touch.facebook.com qui est très joli (on dirai l’appli phone), mais qui ne gère pas correctement les posts multimédias (photos, vidéos) et dont le systeme de login déconen allègrement (impossible de se logguer en ce moment par exemple).

    Aucun de ces trois moyens d’accès n’affiche la même liste de « news » ou de « most recent ». Comme quoi, FB c’est le binz complet (surtout sur Andro…)

  2. Je n’arrive toujours pas à comprendre l’intérêt de facebook, ou twitter d’ailleurs, et l’importance que ça a pris. Pourtant je fais des efforts, je me suis même inscrit et puis voila…rien. Alors je me suis désabonné forcément puisque c’était pour tester.
    Pour amis j’ai le téléphone fixe, le téléphone portable voir le sms ou l’émail quand je veux les contacter ou leur envoyer un truc.
    Et puis comment peut-on exhiber sa vie privée visible de presque tous ? Il ya des photos de familles entière. Je comprends pas.
    Facebook est vraiment pour moi le symbole de la solitude des gens dans nos sociétés occidentales qui essayent de recréer des liens humains virtuels et artificiels perdus dans le monde réel.
    Ou alors c’est un truc de jeunes…et la je suis largué complètement.

  3. C’est sans doute la première application pour Facebook mais ce n’est sans doute pas la dernière 🙂
    Et on peut parier sur une floraison à très court terme qui va fournir un gros bouquet 😉

    Il y a eu un après Google (mais si souvenez vous), il y aura un après Facebook !

    Ca s’annonce passionnant !

  4. Pingback: LeWeb'10 : ce que j'en ai retenu

Répondre