Sous Android, on est plutôt Applications que Web Mobile !

Une étude menée par l’institut Nielsen (disponible ici pour les anglophones) aux Etats Unis, nous montre que pour une moyenne de 56 minutes d’utilisation de son smartphone, les applications représentent 67% du temps passé contre 33% pour le Web.

Article rédigé par Thomas Estimbre, un internaute qui suit de près l’actualité Apple et Android.

Une étude menée par l’institut Nielsen (disponible ici pour les anglophones) aux Etats Unis, nous montre que pour une moyenne de 56 minutes d’utilisation de son smartphone, les applications représentent 67% du temps passé contre 33% pour le Web.

Si cela n’a rien de surprenant – après tout, les applications étant la base des smartphones, et ce quelques soit le système d’exploitation utilisé – la suite de cette étude est plus surprenante.

En effet, on y apprend que si Android dispose aujourd’hui d’environ 250 000 applications sur son Market, celles du « top 10 » s’accaparent 43% du temps passé sur des applications. Ce pourcentage monte à 61% lorsqu’il s’agit du « top 50 ». Comme l’indique le rapport de cette étude : « Cela signifie que les 249 950 autres applications doivent se partager les 39 % restants du gâteau. »

Bien que ce rapport ait été réalisé aux Etat-Unis, il y a fort à parier que les données seraient les mêmes en France. La liste des applications n’a pas été donnée mais on y retrouve sans doute les réseaux sociaux (Facebook, Twitter), les services de Google (Maps, Youtube voir Gmail), des jeux (Angry Birds notamment) et les services de musique en ligne (Pandora, Spotify ou Deezer).

On remarque donc que l’on retrouve des applications très connues, pour la plupart également dans les « top » de l’App Store d’iTunes. Si la croissance de l’Android Market est très rapide et s’appuie sur un grand nombre d’applications gratuites, nombreuses d’entre elles sont jugées inutiles, en doublon ou tout simplement inconnues, justifiant cette concentration autour d’un petit groupe d’application. Pour remédier à cela, Google a commencé, fin juillet, le déploiement d’une mise à jour de son Market, en proposant une interface plus ergonomique, censée rendre plus accessibles les nouvelles applications par le biais, notamment, de listes de sélections d’applications, dont une regroupant des applications sélectionnées par l’équipe éditoriale de l’Android Market.


11 commentaires

  1. Pingback: Sous Android, on est plutôt Applications que Web Mobile ! | m-marketing | Scoop.it

  2. Pingback: Sous Android, on est plutôt Applications que Web Mobile ! | Mobile, Web et autres friandises | Scoop.it

  3. Si « Android Market », « Gmail » et « Google Maps » sont comptabilisées comme « Applications », cette étude n’a rien de suprenante.

    Il faudrait isoler les services natifs google du lot et éventuellement les mettre dans une catégorie à part. Sans ça, cette étude ne vaut juste rien.

    Utilisateur d’android, je passe clairement une bonne partie de mon temps à consulter mes mails et à consulter de cartes. Ce qui a vraiment un intérêt est ce que je fais en dehors de cela avec mon téléphone …

  4. Pingback: Insolite : les villes (et pays) qui produisent le plus d’applications Android dans le monde | Hightechlive.tk

  5. Pingback: Sous Android, on est plutôt Applications que Web Mobile ! - Presse-citron | marketing stratégique du web mobile | Scoop.it

  6. Pingback: Sous Android, on est plutôt Applications que Web Mobile ! | Marketing Mobile | Scoop.it

  7. Pingback: Sous Android, on est plutôt Applications que Web Mobile ! - Presse-citron | Le monde du mobile et ses nouveaux usages : news web mobile, apps en m sante et telemedecine, m learning , e marketing , etc | Scoop.it

  8. Pingback: Clément Hallet – "Mes" news » Achats d’applications : 85% pour iOS, 7% pour Android ! Invité

Commenter

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Presse-Citron 2005 - 2018 | A propos | Contact | Site hébergé par Cognix Systems | Informations sur les cookies