SpaceX débutera la construction de sa fusée pour Mars, l’an prochain

Elon Musk qui n’est jamais avare de projets futuristes à mettre en avant sur la scène médiatique, vient une nouvelle fois de surprendre, en annonçant qu’il lancerait la construction de la première fusée qui rejoindra Mars, dès l’année prochaine ! Preuve que dans l’esprit de l’homme d’affaires, Mars n’est pas une destination à atteindre dans la décennie, mais le plus rapidement possible. SpaceX vise 2022…

SpaceX veut envoyer une capsule Red Dragon sur Mars

L’espace séduit à nouveau et SpaceX compte profiter de cet engouement pour mettre en avant la technologie qu’il maitrise, pour viser Mars et l’ensemble des planètes ou satellites à notre portée. En effet, Moscou a accepté de coopérer avec la Nasa pour fabriquer une station spatiale dans l’orbite lunaire, la Russie et la Chine préparent tous les deux des vols habités vers la Lune, autant de projets que SpaceX compte faciliter en mettant à disposition ses fusées réutilisables, dans l’idée de mieux rentabiliser ses propres infrastructures, afin de pouvoir aller encore plus loin de son côté… vers Mars.

SpaceX pourrait atteindre Mars dans moins de 5 ans

Elon Musk a expliqué : « Nous voulons avoir un seul système. Si nous y parvenons, alors toutes les ressources (…) pourront être allouées à ce système. Je suis assez confiant dans notre capacité à mener à bien ce vaisseau et à être prêts pour un premier vol d’ici environ cinq ans ». C’est donc en 2018, que SpaceX lancera la construction de la fusée qui sera chargée de rejoindre la planète rouge.

Rob Chambers, directeur de la stratégie vols spatiaux habités chez Lockheed a souligné : « Nous savons qu’il fait froid, qu’il s’agit d’un environnement peu hospitalier, donc on va commencer avec des robots et ensuite on utilisera ces véhicules ». C’est d’ailleurs ce calendrier que suivra SpaceX, avec l’envoi de 6 premières fusées dès 2022, les deux premières avec du matériel, des laboratoires, une centrale électrique et des véhicules, puis deux suivantes avec du matériel en 2024 et 2 fusées habitées avec une centaine de colons, la même année ! Une base martienne habitée serait donc possible dès 2025 selon Elon Musk, mais la NASA est plus prudente et dessine plutôt un projet autour de 2030 de son côté.

La fusée baptisée BFR mesurerait 106 mètres, pèserait 4400 tonnes et serait dotée de 40 cabines, d’espaces communs, de stockages pour les vivres et même d’un abri contre les radiations en cas de tempête solaire. SpaceX a opté pour un mélange de méthane et d’oxygène concernant le carburant, pour son prix d’une part puisque c’est le carburant le moins cher, et d’autre part parce qu’il est facile de le produire sur Mars.

Et l’argent dans tout cela ? diront certains car Elon Musk avait déclaré qu’il aurait besoin de financements pour mener à bien son épopée, car même en investissant toute sa fortune, en faisant appel à des dons et en faisant payer pour le fret et les billets des premiers colons, il manquait énormément d’argent. C’était sans compter sur l’esprit pragmatique d’Elon Musk…

L’homme d’affaires vient de trouver comment l’ensemble sera financé: en fusionnant tous les usages… Les fusées étant réutilisables, elles seront le moyen de faire des aller-retours vers la Lune afin de pouvoir profiter des financements des missions vers cet astre, il compte proposer les envois de satellites les moins chers du marché, de proposer des croisières spatiales et mieux les fusées de SpacesX deviendront le moyen de transport le plus rapide du monde. L’homme d’affaires promet de passer d’un côté à l’autre de la terre en moins d’une heure et de concevoir les fusées pour les sociétés qui souhaiteront se lancer sur ce marché !

Cet argument pourrait bouleverser l’économie, puisqu’il serait possible de transporter du fret et des passagers, comme jamais auparavant dans l’histoire de l’humanité. SpaceX a donc l’ambition de devenir l’acteur incontournable pour disposer d’une porte de sortie vers l’espace et de devenir ainsi le leader de ce marché.

 


Nos dernières vidéos