Spotify a besoin d’aide pour trier ses musiques

Spotify va désormais vous laisser taguer et classifier les musiques. A vous de jouer !

C’est une nouvelle fonctionnalité de Spotify qui vous a sans doute échappé, parce que la plateforme de streaming musical la lance un peu en catimini pour l’instant. Baptisée « Line-In », elle permet concrètement aux utilisateurs d’ajouter leurs propres tags et catégories aux chansons. Cela vous laisse dans une certaine mesure la main sur la métadonnée des chansons, artistes et albums. De cette façon, vous pouvez faire des recommandations afin de clarifier à quel genre ou sous-genre musical correspond vraiment une musique précise.

S’adapter aux consommateurs, la nouvelle clé du streaming ?

Bien sûr, vos réponses n’apparaîtront pas immédiatement aux autres utilisateurs. Selon les informations de Variety, il s’agit plutôt d’un système de vérification par le nombre. Si vos changements sont répétés à l’identique par d’autres utilisateurs, ils ont plus de chance d’être implantés. Sur les musiques les plus célèbres, cela complique bien sûr les choses, mais sur des albums plus obscurs, cela devrait aller assez vite.

Spotify est pour l’instant, le seul service de streaming à ouvrir ses portes ainsi aux utilisateurs, mais on peut parier que d’autres pourraient suivre rapidement, inspirés par cette stratégie. Au final, elle n’est pourtant pas si innovante. La volonté d’engager le client pour le pousser à rester est une stratégie marketing classique. Surtout, cela n’engage pas vraiment Spotify au final puisqu’il faudra un effet de groupe pour qu’un changement s’applique. Bien sûr, on a déjà vu des attaques coordonnées sur le web, mais à part les musiques de Justin Bieber, on voit mal qui pourrait être victime d’un trolling massif sur un site de musique.

A contrario, proposer aux utilisateurs d’appliquer une grille de lecture qui leur est propre d’un point de vue de musical, avec ses nombreuses sous-cultures et styles particuliers, constitue une très bonne approche. Sans aucun doute, l’un des meilleurs usages possibles du crowdsourcing. C’est aussi pour Spotify, une très bonne façon de se démarquer d’Apple, qui vient d’atteindre le cap des 38 millions d’abonnés payants.


Commenter

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.